1
réaction

Préparer un entretien d'embauche en 30 minutes

Les recruteurs repèrent TOUJOURS les candidats qui viennent à un entretien d’embauche sans s’être préparés… et ne les rappellent JAMAIS. Pas question donc de gâcher vos chances de convaincre, suivez notre méthode pour préparer rapidement un entretien de recrutement.

1. Savoir résumer son parcours

On entend souvent les chercheurs d’emploi affirmer : “pas la peine de préparer, je connais mon parcours ”. Le problème c’est qu’il ne suffit pas de le connaître pour savoir en parler…

« En amont du rendez-vous, il faut s’entraîner à raconter son expérience professionnelle, en mettant en avant les compétences développées qui seront utiles pour le poste convoité », conseille Laure Evain, manager FED Office. C’est une étape cruciale car la présentation de l’expérience professionnelle est au cœur de tout rendez-vous avec un employeur.

« Lister les principales étapes de son parcours, c’est l’élément clé dans la préparation de l’entretien, surtout pour ceux qui ont entre 10 et 15 ans d’expérience professionnelle », confirme Laurie Fiandesio, chargée de recrutement chez SGS.

En clair : il faut réussir à résumer son parcours en quelques minutes, en mettant en valeur, grâce à des exemples concrets, ce que chaque expérience a pu vous apporter. « Il faut être capable de justifier ses choix d’orientation professionnelle, de formation et ce que l’on veut maintenant », résume Laurie Fiandesio. Votre interlocuteur doit comprendre la logique de votre carrière : d’où vous venez, où vous en êtes et où vous allez.

 

2. Préparer ses réponses aux questions les plus courantes

Si vous avez passé plusieurs entretiens, vous aurez remarqué que les questions posées par les recruteurs se ressemblent… Elles concernent vos motivations, ce que vous pouvez apporter à l’entreprise, pourquoi vous avez choisi de postuler ou encore certains aspects de votre personnalité. « Beaucoup ne savent pas répondre à la question des défauts alors que c’est une question typique d’un entretien », illustre Laurie Fiandesio. Il est important de répondre à ce type de question. « Il est aussi conseillé de se préparer aux questions qui nous mettent mal à l’aise et de réfléchir à ce qu’on pourrait y répondre », propose aussi Lionel Ancelet, coach et consultant RH.

 

3. Se renseigner sur le recruteur et l’entreprise

N’oubliez pas non plus de vous informer sur la personne que vous allez rencontrer. « Le candidat doit savoir si la personne travaille au sein des ressources humaines ou si c’est un opérationnel, explique Laure Ervain. Un opérationnel posera des questions plus techniques et les réponses devront être précises et factuelles. En revanche, un pro des RH interrogera plus volontiers le candidat sur son relationnel et ses capacités à s’adapter à la culture d’entreprise. »

D’autre part, « il est primordial d’en savoir le plus possible sur l’entreprise, son actualité et son organisation, relève Laure Evain. Là encore, cela montre l’intérêt du candidat pour la société et le poste. » Anticiper les questions du recruteur, c’est bien. Réfléchir à quelques questions sur le poste et l’entreprise, c’est mieux. En faisant cela, le candidat va une nouvelle fois démontrer qu’il a préparé son entretien et il se met dans la position d’un échange, pas dans celle d’un interrogatoire.

 

4. Afficher sa spécificité

« Le candidat doit réfléchir au message qu’il veut faire passer au cours de son entretien », explique Lionel Ancelet. Interrogez-vous sur ce que vous voudriez que le recruteur retienne de votre parcours et de votre candidature.

« Le candidat doit identifier un élément différenciateur par rapport aux autres candidats comme un séjour à l’étranger, la pratique d’une langue, une mobilité totale… » Néanmoins, attendez-vous à certaines conséquences. « Si le candidat indique qu’il maîtrise l’anglais couramment, il y a de fortes chances que le recruteur lui parle dans cette langue pendant l’entretien afin de valider cette compétence linguistique », prévient Laure Evain.

 

 Bonus - Réduire le stress en repérant les lieux

« Il faut au maximum éviter les imprévus le jour de l’entretien, préconise Lionel Ancelet. Il est donc recommandé de repérer l’endroit où se déroulera le rendez-vous. » Utilisez Google Street View pour vous familiariser avec la géographie de l’endroit. Vous ne perdrez pas de temps le jour J à chercher la rue ou le bâtiment. Vous limiterez le risque d’arriver en retard et diminuerez ainsi votre niveau de stress.

Vos réactions (1 Réaction)

  • ATCHOBA Germain

    etudiant esgis

    bien réussir mon premier entretien

    astuces pour bien réussir mon premier entretien de stage

réagir à cet article

* Champs obligatoires.

  • ?Votre e-mail ne sera pas visible.
  • ?Votre nom apparaîtra avec votre réaction et pourra ressortir sur les moteurs de recherche. Cultivez votre e-réputation avec votre nom complet ou protégez votre identité avec un pseudo.

  • Le texte est limité à 750 caractères