3
réactions
Près de 20 000 offres vous attendent, découvrez tous les postes disponibles dans votre région

Les 8 questions auxquelles une lettre de motivation doit répondre

Une lettre de motivation peut rarement compenser un CV moyen. Mais si elle est ratée, elle peut faire disparaître l’intérêt d’un recruteur pour votre candidature. Arrêtez donc le blabla et les copier coller et concentrez-vous sur les 8 questions auxquelles doit répondre une bonne lettre de motivation. Trois experts du recrutement nous les détaillent.

En réponse à une offre : soyez pragmatique

1 Le candidat a-t-il compris l’annonce ?

C’est la première question que se pose un recruteur à la lecture d’une lettre de motivation. En guise d’accroche, « il est judicieux de reprendre les termes employés dans l’annonce », suggère Laurent Juery, directeur Sud-ouest du cabinet Page Personnel. Intitulé exact du poste, logiciels maîtrisés et formation requise sont autant de mots-clés qui attireront le regard du recruteur et donneront du crédit à votre candidature.

 

2 Les points forts du candidat sont-ils en adéquation avec le poste et/ou l’entreprise ?

La lettre de motivation est l’outil rêvé pour mettre en valeur ses atouts. Si vous répondez, par exemple, à une offre de community manager dans le secteur cosmétique, c’est le moment de présenter votre blog beauté et démontrer ainsi votre intérêt pour les tendances du marché. « Faire un catalogue de toutes ses qualités est complètement hors sujet », avertit toutefois Julien Vespieren, associé du groupe Fed. Argumentez plutôt autour d’un ou de deux points clés et illustrez l’adéquation de votre parcours avec le poste.

 

3 Les points faibles du candidat sont-ils justifiés ?

Pour Laurent Juery, la lettre de motivation doit être utilisée pour clarifier les points qui pourraient être perçus comme des faiblesses au sein du CV. « Si un candidat ne répond pas à la maîtrise de l’anglais courant requis dans une offre, sa lettre pourra lui permettre d’insister sur sa volonté de se former dans cette langue », suggère le recruteur.

 

4 Sait-il s’exprimer clairement ?

La lettre de motivation est un exercice de synthèse. « Trois ou quatre paragraphes seulement et jamais plus d’une page A4 », résume Laurent Juery. Inutile de tourner autour du pot : le recruteur affectionne les lettres qui vont droit au but. Si cela vous aide à structurer votre propos, n’hésitez pas à adopter un style direct, avec des puces par exemple.

 

5 Quelle est la motivation du candidat ?

Au risque de rappeler l’évidence, les recruteurs s’accordent à dire que la lettre de motivation doit avant tout apporter l’assurance de... la motivation du candidat. « À l’heure où les lettres sont formatées par les modèles trouvés sur le net, personnaliser son texte peut être véritablement différenciant », insiste Laurent Juery. Ne serait-ce qu’en précisant l’adresse exacte de l’entreprise à laquelle vous vous adressez. Un détail souvent négligé par les candidats, selon le recruteur.

Par ailleurs, si vous avez la chance d’être reçu en entretien suite à l’envoi de votre candidature, proposer spontanément au recruteur de réécrire votre lettre a posteriori de vos échanges est un signe imparable de motivation. « Le candidat n’a rien à perdre et tout à gagner » constate Julien Vespieren.

 

Candidature spontanée : expliquez votre démarche

 

 

6 Quelle est la situation du candidat ?

Il est important de lever le voile d’emblée sur votre situation. Vous avez envie d’évoluer ? Vous êtes en recherche active et disponible de suite ? « Nous souhaitons avant tout comprendre ce qui justifie l’envoi d’une candidature spontanée », explique Laurent Bouchet, directeur d’Equiteam. Si vous êtes en poste, mieux vaut le mentionner. « Et préciser que vous êtes en mesure de vous libérer rapidement », suggère Laurent Juery. Par ailleurs, si vous briguez un job situé loin de votre domicile, précisez que vous êtes mobile. Même si cela va de soi…

 

7 Quel est précisément son projet professionnel ?

Postuler spontanément auprès d’un DRH sans autre argument que le désir d’intégrer l’entreprise de ses rêves aura davantage tendance à agacer le recruteur que de l’émouvoir. « Certains candidats essaient seulement de "vendre" leurs compétences dans leur lettre. Ce n’est pas vraiment ce qu’on recherche », regrette Laurent Bouchet. Il leur conseille plutôt de décrire la fonction à laquelle ils aspirent ou le secteur d’activité qu’ils convoitent.

 

8 Quelle est l’origine de la candidature ?

« On apprécie de savoir par quel biais un candidat vient à nous », constate Laurent Bouchet. Si vous êtes recommandé par un contact professionnel commun, précisez-le dans votre lettre de motivation. Cette accroche peut s’avérer efficace.

Vos réactions (3 Réactions)

  • Marie-Anne Brunner

    Employée de commerce

    Point numéro 7

    Le titre du point numéro 7 "Quelle est précisément son projet professionnel ? " comporte une erreur.

    Il devrait y être écrit: Quel est précisément son projet professionnel ?

  • La rédaction Keljob

    en réponse à : Marie-Anne Brunner

    Merci pour votre message.

  • Johanny Clerc-Renaud

    Quel final!

    Il semblerait que le 8ème point ne soit pas achevé ou possède une faute.

réagir à cet article

* Champs obligatoires.

  • ?Votre e-mail ne sera pas visible.
  • ?Votre nom apparaîtra avec votre réaction et pourra ressortir sur les moteurs de recherche. Cultivez votre e-réputation avec votre nom complet ou protégez votre identité avec un pseudo.

  • Le texte est limité à 750 caractères