les entreprises qui recrutent

Réagir

L'industrie mise sur la formation pour attirer les jeunes

Les entreprises du secteur industriel rivalisent d’imagination pour attirer les candidats sur les métiers techniques. Elles sont parfois aidées des acteurs locaux comme les missions locales et les collectivités.

Aux grands maux, les grands remèdes. Pour faciliter le recrutement des profils techniques en tension, les acteurs de la filière industrielle font feu de tout bois.

Le LEEM, syndicat professionnel des industries pharmaceutiques, a crée un certificat de qualification professionnelle (CQP) en maintenance industrielle. « Ce dispositif, accessible aux jeunes par le biais du contrat de professionnalisation, permet de reconnaître par la certification qu’une personne maîtrise les savoir-faire correspondant à une qualification qui n’est pas déjà sanctionnée par un diplôme », explique Emmanuelle Garassino, Directrice adjointe des affaires industrielles, sociales et de la formation.

Le groupe laitier Lactalis a, quant à lui, participé à la création d’une licence professionnelle « Produits laitiers » en partenariat avec l’IUT de Saint-Brieuc. Lancée en septembre dernier, « cette formation de Bac+3 permet aux étudiants de briguer des postes de pilotes de ligne dans la fabrication », souligne Philippe Guillou, Responsable des ressources humaines.

Le soutien des collectivités

Pour encourager les jeunes à se diriger vers les métiers techniques de l’industrie, la région Limousin a récemment mis en place un dispositif innovant : le SAS Orientation active. « Il consiste à proposer à chaque jeune âgé de 18 et 26 ans sorti du système scolaire et universitaire, un accompagnement individualisé pour l’aider à construire son propre parcours », explique Marie-Pierre Boisserie, en charge de la communication.

En s’appuyant sur le réseau des missions locales du Limousin, ce dispositif propose aux jeunes de suivre des sessions de formation ainsi que des stages d’immersion en entreprise. Notamment au sein de la Mecanic Vallée, constituée d’une centaine d’entreprises des secteurs de la mécanique, chaudronnerie, soudure…

Vos réactions (0 Réaction)

Il n'y a pas de commentaires, soyez le premier

réagir à cet article

* Champs obligatoires.

  • ?Votre e-mail ne sera pas visible.
  • ?Votre nom apparaîtra avec votre réaction et pourra ressortir sur les moteurs de recherche. Cultivez votre e-réputation avec votre nom complet ou protégez votre identité avec un pseudo.

  • Le texte est limité à 750 caractères