10 astuces pour briller en entreprise

Vous avez pour ambition d’obtenir une promotion, une prime ou de devenir le collaborateur incontournable de votre équipe ? La première étape pour arriver à vos fins est de mettre vos boss dans la poche. Laurence Bourgeois, auteure de "13 trucs infaillibles pour être bien vu en entreprise", nous livre ses conseils pour briller sans passer pour un fayot.

1 Entrez dans le moule


« Il paraît difficile de réussir et d’évoluer dans une organisation si l’on n’adhère ni à ses valeurs ni à sa culture », constate Laurence Bourgeois, auteure de 13 trucs infaillibles pour être bien vu en entreprise (éditions Eyrolles). Fondez-vous dans le décor : vous montrerez que votre adhésion aux valeurs de l’entreprise témoigne d’un engagement fort de votre part.
"L’entreprise est un monde de rivalités favorisant l’individualisme. Plus vous afficherez vos ambitions, plus votre liste d’ennemis s’allongera."

2 Respectez vos engagements


« À force de vouloir briller en toutes circonstances, nous avons tendance à faire des promesses que nous ne pouvons tenir. » Qu’on se le dise : il n’y a rien de pire, lorsqu’on souhaite gagner la confiance de son patron, que de ne pas respecter ses engagements. Pas question, donc, d’accepter un projet si vous savez que vous ne pourrez pas tenir les délais ou que vous ne disposez pas des compétences adéquates.
 

3 Admettez que « le chef a toujours raison »


C’est une règle de base qui n’a pas pris une ride. « Désobéir à son patron, c’est prendre le risque de se marginaliser et de se voir sévèrement réprimandé », explique Laurence Bourgeois. Quel que soit le style de management (directif, participatif, délégatif…) de votre N+1, ne discutez pas ses décisions, notamment en public. Il risquerait de réduire à néant vos chances de promotion.
 

4 Respectez l’échelle hiérarchique


Vous avez une décision à prendre qui nécessite l’approbation de vos supérieurs ? Ne court-circuitez pas votre N+1 en allant directement frapper à la porte de votre N+2, même si ce dernier est mieux placé pour répondre à votre question. « Cela revient à déposséder votre supérieur direct de son rôle de manager et à lui donner l’impression de perdre le contrôle », souligne Laurence Bourgeois.
 

5 Marketez-vous !


Pour être dans les petits papiers de votre chef et ainsi gravir les échelons, apprenez à vous vendre comme un produit de grande consommation. L’une des astuces consiste à développer, en interne, un réseau de personnes influentes situées en haut de l’échelle hiérarchique et capables de vous sponsoriser, de relayer vos messages, de valoriser votre image de marque…
 

6 Utilisez le « je »


« Seul l’usage du "je" permet de valoriser ses contributions et résultats », explique Laurence Bourgeois. Sans pour autant abandonner le "nous", apprenez à prendre la parole ou à écrire des mails via le pronom marquant la première personne. Grâce à lui, vous vous positionnerez en véritable acteur de votre carrière professionnelle. Votre implication n’échappera pas à votre manager.
 

7 Cultivez le mystère


« L’entreprise est un monde de rivalités favorisant l’individualisme. Plus vous afficherez ouvertement vos ambitions professionnelles, plus votre liste d’ennemis s’allongera », précise-t-elle. Pour éviter de vous mettre à dos tous vos collègues, restez discret sur vos aspirations de carrière. « En vous entourant d’un halo de mystère, vous renforcerez votre attractivité et intriguerez ainsi votre patron. »
 

8 Faites-vous passer pour un bourreau de travail


« En France, les chefs aiment les salariés qui travaillent beaucoup. Mais faites la part des choses entre le fait d’être un boulimique de travail et celui d’en avoir l’air », nuance l’auteure. Ayez toujours l’air d’être occupé, déplacez-vous avec des dossiers plein les mains, faites-le savoir si vous faites des heures supplémentaires, prenez des notes en réunion, posez des questions…
 

9 Flattez votre patron


Ne devenez pas un lèche-botte de première catégorie en couvrant votre N+1 de compliments à longueur de journée. Si vous voulez gravir les échelons avant vos collègues, soyez plus subtil. Par exemple : "Comment avez-vous réussi à mener ce projet si brillamment ? " ou "J’ai pris de l’avance sur ce dossier car je sais à quel point il est important pour vous".
 

10 Adoptez la positive attitude


Tout est une question de perception, d’après Laurence Bourgeois. « Un salarié qui rayonne et qui arbore un sourire franc et authentique donne à son chef l’image d’un salarié heureux, donc productif », remarque-t-elle. Si votre patron s’aperçoit que vous prenez du plaisir à travailler, il souhaitera prolonger votre collaboration. En parallèle, n’hésitez pas à adopter un vocabulaire montrant votre motivation.

La rédaction