7 astuces pour un CV tendance

En matière de recherche d’emploi aussi, il y a des modes. Et pour taper dans l’œil des recruteurs cette année, mieux vaut s’adapter aux nouvelles tendances plutôt que de s’accrocher à un CV vieillot. Voici quelques astuces pour se concocter un CV moderne.

1 Alliez esthétisme et clarté


Un joli CV –comprenez un CV joli à regarder et facile à lire–  ne prouve pas seulement vos compétences, mais montre que vous vous êtes donné du mal pour préparer votre candidature. C’est toujours apprécié par les recruteurs. « Mais attention, l’esthétique doit servir la lisibilité : préférez la sobriété aux fioritures. Pas besoin de mettre des fleurs partout », affirme Pauline Lahary, fondatrice de My CV Factory. En 2016, tout le monde peut avoir accès à un modèle de CV en quelques clics sur Internet. Les versions simplifiées des logiciels de mise en page se sont démocratisées. Il est même facile de trouver dans son entourage un (apprenti) graphiste à supplier pour un peu d’aide. La seule excuse pour encore envoyer un CV tout moche et pas plus élaboré qu’une liste de courses, c’est d’avoir eu la flemme. Pas terrible quand on veut prouver sa motivation.

2 N’ayez pas peur du blanc


Pour mieux comprendre ce qu’est un CV joli et facile à lire, on a demandé à un expert. Clément Loyer est designer graphique indépendant et ses propositions de modèles gratuits sont les plus populaires sur le site Behance. « Pour des informations rapidement accessibles, il faut que la page soit aérée. N’ayez pas peur du blanc. Je fonctionne souvent avec une grille mentale : je fais deux colonnes avec d’un côté les compétences et l’autre côté un peu plus de texte, ce qui permet de hiérarchiser. » Et il suffit de jeter un coup d’œil sur Pinterest pour voir que cette organisation en deux colonnes est tendance. Une popularité due notamment aux nouveaux logiciels qui permettent de créer assez facilement différents espaces sur une même page. Ça devait être une autre paire de manches à l’époque de Windows 95.

3 Optez pour un graphisme minimaliste


D’autres règles sont à respecter pour que le CV soit lisible et à la page. « Ce qui marche le mieux, ce sont les CV minimalistes, avec quelques icônes qui retiennent l’œil et les couleurs assez simples : on choisit une seule couleur que l’on utilise en plus de noir et du blanc ». Les couleurs sobres comme le gris et le bleu passent bien, car elles ne sont pas agressives. Pour les icônes, c’est facile : il existe des typographies gratuites, téléchargeables sur Internet, uniquement composées de symboles. Un bon moyen pour respecter son code couleur. « Attention cependant à ne pas inonder la page de dessins, on en met quelques-uns, stratégiques, là où on veut que l’œil soit attiré », conclut Clément Loyer."Ce qui marche le mieux, ce sont les CV minimalistes, avec quelques icônes qui retiennent l’œil et les couleurs assez simples"
"Ce qui marche le mieux, ce sont les CV minimalistes, avec quelques icônes qui retiennent l’œil et les couleurs assez simples"

4 Déclinez votre identité avec des liens hypertextes


La modernité d’un CV ne s’exprime pas seulement à travers la forme mais aussi sur le fond. Si les informations de base (nom, prénom, coordonnées) sont toujours à placer en haut, l’email est devenu primordial alors que l’adresse postale est facultative. Selon Pauline Lahary, on peut rassurer le recruteur en précisant qu’on habite dans la bonne région, sans avoir besoin de donner son adresse exacte, ce qui pourrait donner lieu à des discriminations. « En revanche, c’est bien d’ajouter des liens vers son profil Linkedin, sa page twitter ou son blog, s’il a un sens par rapport au poste recherché. Dès qu’on a une visibilité en ligne, il ne faut pas hésiter à l’insérer sur son CV. C’est toujours intéressant de cliquer et d’être dirigé vers la page du candidat. »

5 Dégainez une mini-biographie


La façon de se présenter et de décrire ses expériences est influencée par les réseaux sociaux professionnels et sites spécialisés dans la mise en ligne de CV, à mi-chemin entre la tradition anglo-saxonne et les habitudes françaises. Ainsi, la mode est à une brève présentation du candidat en introduction. C’est ce qui existe sur Linkedin, par exemple. « On peut imaginer une rubrique type Profil et objectifs dans laquelle on parle de soi et on évoque très clairement ses ambitions. C’est d’autant plus important aujourd’hui que l’univers de la recherche d’emploi est de plus en plus compétitif », estime Pauline Lahary.

6 Utilisez des verbes à l’infinitif


Enfin, pour décrire une expérience, on bannit les substantifs ("participation", "élaboration", "présentation") pour privilégier les verbes à l’infinitif ("participer" ; "élaborer" ; "présenter"). « Un verbe d’action reflète plus une prise d’initiative. On accompagne le recruteur, alors qu’un nom est plus passif et donne une impression de lenteur », assure Pauline Lahary. L’experte ajoute qu’il faut essayer d’utiliser les mots-clés présents dans l’annonce, dans la mesure où ils correspondent à l’expérience du candidat, pour se donner un maximum de chances lors de la présélection par des logiciels.

7 Pensez à ce que Google Images dit de vous


Photo or not photo ? Cette question est presque aussi vieille que l’exercice du curriculum vitae. Chez Keljob, on vote pour une candidature sans photo qui ne distraira pas, en positif ou en négatif, le recruteur. Celui-ci peut être totalement concentré sur vos compétences. Selon Pauline Lahary, il n’existe pas réellement de tendance : la photo a toujours dominé en France. Beaucoup de recruteurs aiment mettre un visage sur un nom. Cependant, elle estime que ne pas en mettre n’est pas pénalisant. Le gouvernement a même voulu l’interdire en prônant le CV anonyme. « En fait, il faut mettre une photo s’il y en a une que l’on aime bien, que l’on assume complètement. » Ce qui est sûr, c’est qu’à l’heure d’Internet, il ne faut pas se concentrer que sur la photo de son CV mais faire attention à l’image qu’on véhicule sur les réseaux sociaux.
Vous avez maintenant toutes les clés en main pour vous créer un CV tendance. Mais avant de vous lancer, commencez par cette fameuse "liste de courses" qu’on évoquait au début. Le mieux, c’est de partir d’une page blanche. Écrivez toutes les expériences dont vous voulez parler, toutes les compétences que vous devez évoquer, avant même de penser à les mettre en phrases, en images et en couleurs.

La rédaction