7 erreurs à éviter quand on dépose son CV dans une CVthèque

L’inscription sur un site emploi, aussi appelé jobboard, est l’une des premières étapes de la recherche d’un poste. Elle est cruciale, puisque c’est à partir de là que votre futur employeur pourra trouver votre CV et donc vous contacter. Découvrez les 7 erreurs qui vous empêcheront d’être repéré par les recruteurs.

1ère erreur : Ne pas déposer son CV en pièce jointe


Et oui, ça arrive ! Certains candidats se contentent de remplir les fiches proposées par le jobboard et n’y charge pas leur CV en pièce jointe. Une mauvaise idée d’après Séverine Coussot, consultante chez Hudson : « il est facile d’oublier des champs dans le formulaire et de ne pas donner toutes les informations intéressantes. Vous risquez donc de passer à côté d’opportunités. Et le recruteur vous demandera de toute façon de lui envoyer votre CV à un moment ou à un autre. Autant le rendre disponible tout de suite. »

2e erreur : Ne plus revenir après avoir déposé son CV


La plupart des candidats déposent leur CV, puis n’y touchent plus. C’est vraiment la bourde de base… Évidemment si vos coordonnées changent ou que vous avez une expérience à rajouter, il faudra mettre à jour votre curriculum vitae, mais il ne faut pas s’arrêter à ça. Quand un recruteur se sert de la CVthèque pour rechercher un profil, les résultats s’affichent par ordre de « fraîcheur » : les CV dernièrement mis à jour apparaissent en premier. Vous avez donc tout intérêt à revenir régulièrement sur le site où vous avez chargé votre CV et à l’actualiser, même s’il n’y a rien à changer.
 

3e erreur : Oublier le titre


Le titre, c’est un gain de temps pour le recruteur : « Mettre un titre est plus professionnel. Cela permet une lecture plus rapide », explique Marie-Laure Gaurat, directrice chez Page Personnel. Et pour le candidat, cela multiplie les chances d’être trouvé ! C’est pourquoi le titre revêt une importance capitale : l’utilisation des bons mots-clefs fera, en effet, remonter le CV dans les résultats du moteur de recherche intégré au jobboard.
 

4e erreur : Être présent partout


Pour Catherine Sok, directrice des ressources humaines de Numergy, « il est inutile de multiplier les CV sur de trop nombreux jobboards. Cela complique les mises à jour et mieux vaut être ciblé. » L’idéal ? Poster votre CV sur un site généraliste et deux ou trois sites spécialisés dans votre secteur. Attention : soyez cohérent et mettez le même document partout ! Un recruteur qui trouverait deux CV différents pour la même personne pourrait être déconcerté.
 

5e erreur : Manquer de précision


« Certains candidats ne précisent pas le secteur d’activité des entreprises citées dans leurs expériences, déplore Séverine Coussot. C’est une erreur, car on ne connaît pas toujours tout le monde. Si on recherche, par exemple, un commercial ayant déjà exercé dans le high-tech et que les mots high-tech ou nouvelles technologies ne figurent pas dans le CV, on risque de ne pas tomber dessus. » En bref, plus votre CV sera précis et détaillé, plus vous aurez de chances d’être repéré !
 

6e erreur : Faire des fautes


Un CV plein de fautes de frappe ou d’orthographe dans une CVthèque, c’est encore pire que lorsque celles-ci sont présentes dans une candidature en réponse à une annonce. Car en plus d’agacer les recruteurs, les fautes deviennent un véritable obstacle à la recherche. Si le jobboard ne reconnaît pas les termes employés, impossible pour lui de faire ressortir votre CV dans les résultats lorsqu’un recruteur saisit ses mots-clefs. Une erreur d’autant plus grave qu’elle est facile à éviter : Marie-Laure Gaurat conseille ainsi tout simplement de « faire relire le CV par votre entourage et d’être vigilant. »
 

7e erreur : Mal classer son profil


« On trouve souvent des erreurs liées à la classification, constate Catherine Sok. Sur certaines plateformes, il faut donner l’appartenance à une famille de métiers, et beaucoup de candidats ne sélectionnent pas celle où ils devraient se trouver. C’est particulièrement vrai dans l’informatique, où il est parfois difficile de se positionner pour des raisons de polyvalence. » Ainsi, un recruteur qui cherche un administrateur système et réseaux ne pensera pas à fouiller dans la famille du développement. Les candidats qui se seront trompés resteront invisibles.
 
N'oubliez pas de déposer votre CV sur Keljob

La rédaction