8 salariés sur 10 se sentent utiles à leur entreprise

À l’occasion de la journée "J’aime ma boîte", le jeudi 19 octobre 2017, les Français ont été interrogé sur leur attachement à leur entreprise et les chiffres sont sans appel.

C’est un rituel depuis la création de l’événement "J’aime ma boîte" en 2003, l’organisateur Entreprises en fête sonde les salariés français pour savoir, justement, s’ils l’aiment leur boîte. Et pour la première fois, dans un contexte où la question du sens au travail se pose de plus en plus, ils ont également voulu connaître le sentiment d’utilité qu’éprouvaient les salariés à leur poste.
"Ce sentiment d’utilité est partagé par tous : que l’on soit un homme, une femme, que l’on travaille en Île-de-France ou en régions, dans une petite ou une grande entreprise et que l’on soit cadre ou non cadre."

Un sentiment d’utilité partagé par tous


Vous serez peut-être surpris, mais à la question "Vous sentez-vous utile à votre entreprise ?", l’immense majorité (82 %) des Français répondent par l’affirmative. Et quand on va dans le détail, ils sont 24 % à dire "oui, tout à fait" et 58 % "oui, plutôt". Ce que l’on peut souligner également c’est que ce sentiment d’utilité est partagé dans la même proportion par tous : que l’on soit un homme, une femme, que l’on travaille en Île-de-France ou en régions, dans une petite ou une grande entreprise, quel que soit le secteur et que l’on soit cadre ou non cadre. Seule différence notable : les moins de 30 ans sont encore plus nombreux à se sentir utiles avec un taux de réponse positive à 91 %.
 

Retour de flamme entre les Français et leur employeur


Se sentir utile n’est pas toujours synonyme d’un attachement à son entreprise. Mais de ce côté, là aussi les résultats sont positifs : 69 % des salariés français affirment aimer leur boîte, soit 5 points de plus qu’en 2016. Ce score est d’ailleurs presque équivalent à celui de 2003 (71 %). Et encore une fois, les moins de 30 ans se montrent particulièrement enthousiastes avec 78 % des sondés qui disent aimer leur boîte. Ce sont les salariés des entreprises de + de 1 000 salariés (61 %) qui sont les moins nombreux à déclarer leur attachement à leur employeur. Peut-être de quoi vous aider à choisir entre une petite et une grande entreprise.
 

Mais ils en veulent plus


On pourrait se croire dans le monde des Bisounours, mais c’est oublier que les salariés français ont des attentes. La première, et c’est assez net, 68 % veulent plus de reconnaissance. Financière ou non, on ne le sait pas, mais certainement les deux. Loin derrière, 26 % veulent de meilleures relations avec leur direction et 19 % plus de lien social avec leurs collègues.
 
*Enquête réalisée en ligne du 13 au 22 septembre 2017, auprès d’un échantillon de 1 060 salariés, représentatifs de la population française de 18 ans et plus (méthode des quotas). 

La rédaction