8 sites à consulter avant un entretien d'embauche

Aucune chance de réussir un entretien d’embauche sans s’être informé sur l’entreprise qui recrute. Pour être efficace, voici les 8 sites internet qu’il faut consulter avant votre rendez-vous. Ce travail de recherche vous aidera à avoir un dialogue fluide avec le recruteur, à poser les bonnes questions et à montrer votre motivation.

1 Le site de l’entreprise : pour l’information officielle


« Quand on se rend à un entretien d’embauche, il est impardonnable de ne pas connaître un minimum d’informations sur l’endroit où l’on postule », insiste Xavier Clouzet, Directeur Senior pour le cabinet Page Personnel. Consulter le site officiel de l’entreprise demeure donc la base. « Il faut le parcourir et surtout chercher, s’ils existent, les communiqués de presse pour voir l’image que l’entreprise veut projeter. » Si vous faites l’impasse sur cette recherche, le recruteur s’en rendra forcément compte et l’interprètera comme un manque de motivation.
"La démarche permet ainsi au candidat d’être au fait de certains sujets qui pourront éclairer et même nourrir l’entretien."
 

2 Les sites d’actualités : pour un autre son de cloche


« Il est important de savoir où l’on met les pieds, abonde Corinne Moret, consultante chez Coach & Communication. Pour relativiser l’information officielle, on peut consulter des sites d’information économique ou entrer le nom de l’entreprise dans le fil actualité de Google. » La démarche permet ainsi au candidat d’être au fait de certains sujets qui pourront éclairer et même nourrir l’entretien.
 

3 Les sites des partenaires et concurrents : pour survoler le secteur


Pour la coach, il est important d’avoir la vision la plus large possible du secteur d’activité. « Il faut aussi aller voir les sites des partenaires et des concurrents de l’entreprise, poursuit-elle. Ne serait-ce que pour savoir comment ils se positionnent et pouvoir amorcer, si nécessaire, une vraie étude de marché. »
 

4 Les réseaux sociaux de l’entreprise : pour compléter son profil


Xavier Clouzet  suggère ensuite un petit tour sur les comptes Facebook et Twitter de l’entreprise pour en savoir plus sur ses valeurs. « C’est l’occasion de voir si l’entreprise met en avant certains thèmes, comme par exemple l’égalité homme-femme ou la défense de la parentalité, que l’on pourra évoquer sans risque en entretien. »
 

5 Les sites de bilans comptables : pour connaître sa santé


Ce recruteur ajoute une mise en garde importante. « Pour les candidats en poste, il est recommandé d’aller se renseigner sur la santé financière de l’entreprise avant de démissionner. Ce serait dommage d’aller dans une société qui dépose le bilan trois mois plus tard. Des sites comme Societe.com permettent de voir gratuitement l’évolution du chiffre d’affaires de l’entreprise et de son nombre de salariés. »
 
 

6 Le profil du recruteur : pour identifier son interlocuteur


Mais il faut aller plus loin. « Un recruteur ira voir le profil Viadeo ou LinkedIn du candidat alors le candidat doit absolument faire pareil, assure Xavier Clouzet. D’un point de vue pratique, c’est bien de voir sa photo pour le reconnaître le jour de l’entretien. Et il est aussi intéressant de voir son parcours pour éventuellement personnaliser l’entretien, glisser une anecdote et créer du lien. » Mais évidemment pour que ce soit possible, il faut avoir pris en note, lors du contact téléphonique avec l’entreprise, le nom de la personne qui vous reçoit.
 

7 Les profils des autres salariés : pour se projeter dans le poste


Pas la peine de se cacher pour consulter ces profils. « C’est une curiosité bien vue, confirme Corinne Moret. On peut même aller plus loin et consulter, si on connaît son nom, le profil de la personne que l’on va peut-être remplacer pour voir son parcours, voire ce qu’elle est devenue. Et si on a trouvé un organigramme, on peut aussi consulter les profils des autres salariés du service pour se projeter dans le poste. »
 

8 Et se googleliser… soi-même !


Reste enfin une ultime précaution : rechercher son propre nom sur les moteurs de recherche et rafraîchir, si besoin, son profil sur les réseaux sociaux professionnels. « Il ne faut pas oublier que le recruteur aussi consulte quelques sites. Il faut donc avoir un profil impeccable avant d’aborder son rendez-vous. »

La rédaction