Comment postuler à un emploi pour lequel on n'a pas d'expérience ?

Envie d’une reconversion professionnelle ? De postuler à un job que vous êtes persuadé de pouvoir exercer ? Même si en France les recruteurs sont plutôt adeptes des candidats-clones, on peut y arriver. À condition d’intégrer quelques données…

1 Ne pas partir perdant


« Ce n’est pas parce que vous ne savez pas que vous ne pouvez pas », encourage d’entrée Benjamin Cheminade, expert en innovation sociale et managériale. Le plus difficile, pour tout candidat atypique, sera sans doute de se lancer.
Le co-auteur du livre Wanagement, manager à contre-courant va même plus loin. « Cela peut sembler étrange, mais cette démarche est un vrai accélérateur de carrière, explique-t-il. Être candidat à un poste pour lequel vous n’avez pas totalement le profil mais pour lequel vous pensez être performant, c’est donner l’image de quelqu’un qui veut progresser, quelqu’un qui a une idée derrière la tête. » Bref, c’est valorisant.

2 Réaliser une “matrice de compétences”


Reste à convaincre un recruteur potentiel et à lui exposer ses points forts. Comment ? On va vous faire un dessin… Du moins un tableau.
« Vous tracez deux lignes, explique Philippe Hemmerlé, Président de CV First. À l’horizontale, vous détaillez toutes vos qualités et sur une ligne verticale, vous listez toutes les compétences nécessaires au poste que vous visez. Cela donne un tableau que l’on appelle une matrice de compétences. Vous inscrivez ensuite des croix à côté de tout ce que vous savez faire ou pouvez apprendre sans trop de mal et vous mesurez le chemin à parcourir. Si vous avez des croix dans plus de la moitié des cases, vous pouvez y aller. »

3 Cibler sa recherche


« Parce que vous vous dirigez vers quelque chose de nouveau (et probablement plus difficile que vous ne l’imaginiez), vous devez faire preuve d’une volonté très forte, observe cependant Benjamin Cheminade. C’est cette volonté que recherchent les recruteurs. »
L’expert suggère dès lors de cibler sa recherche le mieux possible, c’est-à-dire de trouver la société qui pourrait apprécier sa candidature, d’identifier un poste précis, puis de rentrer en contact directement avec le recruteur concerné.

4 Rédiger un CV descriptif


À charge ensuite pour le candidat d’attirer l’attention avec un CV efficace. « Si vous visez un poste dans un nouveau secteur, il faut passer du mode fonctionnel au mode descriptif, indique Philippe Hemmerlé. Plutôt que de citer les différents postes occupés, vous devez lister ce que vous avez fait en décrivant les responsabilités que vous avez eues. » Il s’agit évidemment de ne retenir que les aptitudes qui pourraient intéresser le futur recruteur. « La principale erreur des candidats atypiques est souvent d’en mettre trop. Or, on finit par brouiller son image. »

5 Préparer l’entretien


Il s’agit de se projeter, comme le fera le recruteur en entretien. « D’où des questions prévisibles sur votre intelligence contextuelle, confirme Benjamin Cheminade. Le terme peut faire peur, mais très souvent, il s’agit de questions simples. » Exemple : vous avez dû faire face à la plainte d’un client, comment y avez-vous réagi ? »
Le but du jeu est de déjouer des questions supposément déstabilisantes. « Souvenez-vous que ce qui est réellement important, ce n’est pas les compétences que vous avez. Mais la manière dont vous en parlez, rassure encore notre expert ».

La rédaction