Comptable : les compétences qui séduisent les recruteurs

La mondialisation et la crise ont fait évoluer le métier de comptable ces dernières années. Si les qualités de bon gestionnaire sont toujours très prisées par les recruteurs, ces derniers ont affûté leurs exigences. Le point sur les compétences les plus recherchées en 2014.

Parler anglais


La maîtrise d’une langue étrangère s’est progressivement imposée comme une compétence indissociable de la fonction comptable. « L’anglais reste la langue de prédilection et cela, quelle que soit la région », note Yann Durand, manager chez Fed Finance. Et pour cause : « Dans le contexte actuel de mondialisation, c’est devenu la langue des affaires, explique Grégory Lachmany, senior manager de la division comptabilité finance de Walters People. Les entreprises ont de plus en plus besoin de profils anglophones pour gérer les relations avec les filiales étrangères ou pour coordonner le travail des équipes comptables lorsqu’elles ont externalisé. » Noëmie Cicurel, directrice chez Robert Half, précise : « Nous allons leur demander un bon niveau à l’écrit pour pouvoir communiquer avec le siège lorsqu’ils sont à l’étranger. »
 

Maîtriser un ERP


Les PME et les grands groupes sont aujourd’hui légion à utiliser un progiciel de gestion intégré ; il confère, en effet, une vision transversale de la structure et permet ainsi un meilleur suivi des activités. « La connaissance d’un ERP, et notamment de SAP, est devenue essentielle car la plupart des sociétés fonctionnent avec, ce qui leur permet de gérer et d’exploiter des données comptables de l’entreprise et de ses filiales à l’étranger », confirme Yann Durand. « Que ce soit SAP, Oracle ou encore Sage, ce sont des logiciels que les comptables apprennent à utiliser à l’école ; leur maîtrise est donc devenue indispensable », ajoute Noëmie Cicurel. Comme cette solution reste coûteuse et lourde à mettre en place, elle est rarement adoptée par les TPE qui, par conséquent, ne l’exigent pas dans leur liste des compétences.
 

Comprendre les normes internationales


En réponse aux scandales financiers des années 2000, les pouvoirs publics se sont attachés à renforcer les normes internationales afin d’améliorer la sécurité financière. Les normes IFRS sont venues remplacer les IAS alors que sont apparus de nouveaux principes comptables américains édictés par les US GAAP. Aujourd’hui, « les collaborateurs capables de traduire ces normes comptables anglo-saxonnes à l’échelle des normes européennes ou nationales sont très recherchés par les entreprises », indique Grégory Lachmany. Car depuis 2005, toutes les entreprises de l’Union européenne faisant un appel public à l’épargne doivent les intégrer dans la tenue de leur compte.
 

Savoir s’adapter


Hormis les compétences techniques, les recruteurs privilégient également certaines qualités de savoir-être et, notamment, la capacité d’adaptation, afin de gérer les mutations que traversent les entreprises. « Du fait d’une mobilité plus grande et de fréquents changements d’équipes et d’outils au sein des grandes structures, nous recherchons des comptables disposés à accepter les nouveaux environnements, ouverts d’esprit, capables de s’intégrer rapidement et de comprendre ce qui se passe », conclut Yann Durand. 

Offres d'emploi


Offres d'emploi comptable
Offres d'emploi assistant comptable
Emploi collaborateur comptable
Emploi directeur comptable

La rédaction