CV par compétences : les erreurs à ne pas faire

Moins courant que le chronologique, le CV par compétences vise à mettre en valeur ses savoir-faire. De plus en plus prisé des candidats, il ne fait pourtant pas toujours l’unanimité. Trois employeurs commentent 3 exemples de CV par compétences qu’ils ont reçus.


L’avis de Bruno Fadda, directeur associé chez Robert Half
« Pour commencer, je dois dire que chez Robert Half, nous avons une nette préférence pour les CV classiques (c'est-à-dire ante-chronologiques) en comparaison des CV par compétences, que nous trouvons beaucoup moins lisibles. L’un des inconvénients majeurs des CV par compétences étant de donner le sentiment que le candidat omet certaines informations.
Pour ce CV, la première impression est bonne, car il est bien présenté, structuré, aéré, et il comporte tous les pavés traditionnels que l’on doit retrouver dans un CV. Le titre est également clair et pertinent.
Pour autant beaucoup d’éléments seraient à modifier pour le rendre efficace. Le sous-titre n’est pas nécessaire. D’abord, rappelons qu’il est déconseillé d’employer le « je » dans un CV. Ensuite, ce genre d’informations n’a pas à figurer ici, sa place est dans la lettre de motivation ou dans le mail qui accompagne la candidature. Et enfin, il convient d’illustrer les qualités énoncées par des données chiffrées, des exemples précis de réalisations ; dans le cas contraire, ces qualités ont peu de valeur pour un recruteur.
Quant au paragraphe « Compétences », il prend trop de place et donne peu d’informations. Il aurait fallu synthétiser et faire mention de résultats concrets. Ce paragraphe manque aussi de personnalisation. L’idéal aurait été de faire un petit pavé « Compétences » qui mette en avant de manière concrète la valeur ajoutée qu’a apportée la candidate à ses différents employeurs, et de poursuivre avec un CV classique de type chronologique. »

Exemple n°2 : CV par compétences : attentions aux répétitions


L’avis de Jérôme Piérard, directeur du cabinet de chasse de tête Dreamsearch
« Les CV par compétences ne sont pas ceux que je préfère et, pour en avoir parlé avec mes collègues, je peux vous dire que beaucoup d’entre eux partagent mon avis. Ces types de CV donnent souvent lieu à des redites, et ce CV en est un bon exemple.
La candidate commence par faire étalage de ses compétences et de ses qualités par domaine d’activité : ce n’est pas ce que l’on attend d’un CV, qui se doit d’être objectif et factuel. Ici, la candidate décrète en quelque sorte qu’elle a des compétences, et les annonce sans qu’aucun élément concret ne vienne valider ses dires. C’est une démarche trop subjective, la vocation d’un CV est de lister ses expériences et responsabilités, éventuellement ses résultats. Et de là, le recruteur doit voir se dégager implicitement les qualités du candidat.
Pour évoquer ce qui relève de ses qualités personnelles, c’est-à-dire de son tempérament, la lettre de motivation est plus appropriée que le CV. Bien-sûr, cela n’empêche pas de réunir ses compétences dans une rubrique, surtout lorsque l’on possède des compétences techniques, mais cela ne doit représenter qu’une petite partie du CV. »

Exemple n°3 : un CV plutôt réussi


L’avis de Maxime Raffin, chargé de recrutement chez Norma conseil RH (groupe PIANA HR)
« Ce CV est plutôt cohérent et bien structuré, il donne envie d’appeler le candidat pour en savoir plus. Il comporte beaucoup de mots-clés importants et donne des résultats chiffrés.
Par ailleurs, la rubrique « Compétences » est relativement synthétique, ce qui est un bon point. Car le risque majeur des CV par compétences est de manquer de lisibilité. Ils sont souvent moins représentatifs du parcours du candidat et reflètent mal l’aspect chronologique de son expérience. En outre, les rubriques « Compétences » semblent parfois gratuites et énoncent des compétences qui ne sont reliées à aucune expérience. On peut comprendre que les candidats aient envie de lister leurs compétences, mais il est important de valoriser ces dernières en les rattachant aux emplois qui ont permis de les acquérir.
Même si ce CV est plutôt attrayant, je suis donc peu favorable aux CV par compétences. Il est souvent préférable de détailler ses expériences en notant, par exemple, les responsabilités que l’on a endossées. Or, un paragraphe compétences prend de la place sur un CV, souvent au détriment d’informations plus importantes. »

Homère Jouard