Déménager pour retrouver un job n’est pas forcément une bonne idée

Ceux qui vous encouragent à déménager pour retrouver un emploi ont tout faux. Keljob vous explique pourquoi.

  
Marquée par la reprise de l’activité économique, en 2016 les entreprises ont eu besoin d’embaucher afin de poursuivre leur développement. Mais leur enthousiasme s’est confronté à une autre réalité : l’absence de profils adéquats ou proches d’elles. Un constat qui rappelle la très faible propension des salariés français à changer de lieu de résidence dans le but de trouver un emploi. Ont-ils tort de rester sédentaire ?

Des probabilités mais pas d’effet direct


Contrairement à ce que l’on pourrait penser « il n’y a aucun lien de causalité direct entre la mobilité géographique et le fait de retrouver un emploi », explique Thomas Sigaud, sociologue au Centre d’étude de l’emploi (CEE) et spécialiste de la mobilité des salariés dans l’emploi. Selon lui, ce lien existait il y a 40 ans mais désormais, c’est plutôt le fait d’être déjà en emploi et le sentiment de sécurité qui l’accompagne qui déclenche une mobilité. Ce que confirme une récente étude de l’Apec.
Inutile pour les chercheurs d’emploi de déménager à tout prix. En revanche, « il y a un effet cumulatif d’avantages comme l’âge ou le diplôme qui augmentent la probabilité de retour à l’emploi », observe le sociologue. Et comme toujours, le sexe entre également en compte dans ce constat. Ainsi, les hommes, les jeunes âgés entre 15 et 29 ans et les individus très diplômés (bac + 2 ou plus) ont plus de chances de retrouver un emploi s’ils acceptent d’ouvrir leur recherche à d’autres régions et départements*. Difficile en revanche de savoir si un secteur ou une fonction en particulier, embauche plus de salariés prêts à déménager. Reste que selon l’Insee, les entreprises qui ont le plus de mal à embaucher en 2017 sont celles du bâtiment (51 %), de l’industrie (30 %) et des services (27 %).
 
*Thomas Sigaud, La Mobilité géographique : ressource ou fragilité pour l’emploi ?, CEE, novembre 2015.
** Que nous disent les entreprises sur les barrières à l’embauche ?, Note de conjoncture de Insee, juin 2017.

La rédaction