Elle bluffe un recruteur avec une chasse au trésor pour son CV

À la fin de son CDD en marketing, la jeune Léa Thiebault repère une nouvelle entreprise d’escape game où elle se voit bien travailler. Pour attirer l’attention du dirigeant, elle se lance dans la fabrication d’une candidature pour le moins étonnante. Elle nous raconte sa démarche.


Le CV de Léa Thiebault se trouve dans cette boîte
Le dirigeant n’en revient toujours pas. « Dans ma carrière, j’ai vu passer beaucoup de CV, raconte Benjamin Hirat, gérant d’un escape game, un jeu d’évasion grandeur nature, à Troyes. Mais Léa Thiebault sort complètement du lot. » Séduite par l’activité de l’entreprise de loisirs, tout juste lancée en décembre 2016, la jeune femme a conçu une mini-chasse au trésor pour présenter sa candidature. Le graal ? Son curriculum vitae renfermé dans une boîte cadenassée. « Il fallait que je fasse un CV digne d’un escape game », nous explique simplement Léa Thiebault.
>> Lire aussi : CV vidéo : les conseils de ceux qui ont créé le buzz
 

Démontrer sa personnalité à travers son CV


Elle n’a pas fait les choses à moitié. Pour ouvrir la boîte, Benjamin Hirat a dû, dans un premier temps, entrer un code secret sur la page web créée pour l’occasion. Puis il a découvert les quatre pièces qui composent la boîte. Toutes correspondent à une rubrique du CV et renferment des indices. La candidate est allée jusqu’à scanner ses diplômes pour en coller des exemplaires miniatures sur les murs de la pièce dédiée à la formation. La jeune femme, qui a passé une semaine à réaliser son œuvre, est heureuse de l’image que cet objet renvoie d’elle-même : « Cette réalisation montre que je vais au bout des choses. Elle rassemble ce que j’aime faire et plusieurs de mes compétences : le web, l’aspect manuel, la motivation... ».

L’intérieur de la boîte « Libère mon CV »
 

Une originalité qui crée le buzz


« C’était très original et très bien réalisé, confirme le destinataire, bluffé. Une personne si jeune, et si créative, on ne peut pas passer à côté, il faut au moins la rencontrer. » Malheureusement, la success story s’arrête là pour l’instant car le chef d’entreprise n’a pas de poste à pourvoir en communication et marketing. Il a cependant transmis son CV - sans la boîte mais avec de chaudes recommandations -, à des amis recruteurs. La jeune femme, qui postule par ailleurs de façon plus classique, ne regrette rien : « La réponse est négative mais ce n’est pas grave, parce que j’ai adoré réaliser cette boîte, je l’ai fait aussi pour moi. D’ailleurs si j’ai d’autres idées de ce genre, je le referai. »

Le CV de Léa Thiebault se démarque aussi graphiquement
 

Manque de temps des recruteurs


« On retrouve l’essentiel des CV qui sortent de l’ordinaire dans les secteurs créatifs », relève Alain Ruel, qui recense les candidatures peu banales sur son site CV-originaux. « Les personnes qui y ont recours sont le plus souvent en reconversion car c’est un bon moyen de contrer un manque d’expérience, tout en démontrant certaines compétences. »
Mais l’audace ne fait pas mouche partout. « Dans les secteurs plus classiques, les recruteurs ont horreur de ça, tranche Patrick Acoca, co-directeur du cabinet de recrutement Accetis. Ils n’ont que très peu de temps à consacrer à un CV en première lecture. Ce qu’il faut, c’est que l’information pertinente saute aux yeux, à savoir l’expérience du candidat et le contexte dans lequel il l’a acquise. Le maître-mot, c’est la clarté. »
>> Votre CV est prêt ? N'oubliez pas de le déposer sur Keljob. Plus de 15 000 recruteurs consultent notre CVthèque régulièrement.
 
Que pensez-vous de cette candidature ? Avez-vous déjà été tenté par la réalisation d'un CV insolite ? Racontez-nous en commentaires.

La rédaction