Emplois francs : comment en bénéficier pour décrocher un job ?

Le dispositif des emplois francs prévoit une aide aux entreprises quand elles embauchent un chercheur d’emploi résidant dans un quartier prioritaire. Qui est concerné ? Comment s’en servir dans sa candidature ? Réponses avec Keljob.

Les études se succèdent et aboutissent toujours au même constat : pas facile de trouver un emploi lorsque l’on habite dans un quartier jugé sensible, et ce même à compétences égales. Résultat, le chômage atteint des sommets dans les quartiers prioritaires. Pour lutter contre ce phénomène, le gouvernement a relancé les emplois francs en avril 2018. Il s’agit d’une aide de 5 000 euros par an versée à l’entreprise qui recrute un candidat habitant dans un quartier prioritaire pour un CDI ou un CDD d’au moins 6 mois, quel que soit le poste et le niveau requis. De quoi faire de la discrimination positive au lieu de résidence, et non plus l’inverse. Voici la marche à suivre pour en profiter.

>>Pour recevoir les offres d’emploi Keljob qui vous intéressent créez une alerte email

 

Les conditions d’éligibilité à un emploi franc

« Le premier conseil que l’on peut donner aux candidats, c’est de s’inscrire à Pôle emploi », affirme Mariam Khattab, directrice au sein du cabinet de recrutement spécialisé dans la promotion de la diversité Mozaïk RH. C’est la condition numéro 1 pour pouvoir bénéficier du dispositif. Il n’y a pas de durée d’inscription minimum. Ensuite, il faut voir si vous résidez dans l’un des 194 quartiers prioritaires concernés par le dispositif.

« Les candidats peuvent directement demander à leur conseiller Pôle emploi s’ils sont éligibles à la mesure, ajoute Mariam Khattab. Le conseiller pourra leur dire très rapidement puisqu’il a un logiciel qui permet de le savoir très précisément. » Ce logiciel est aussi directement accessible en ligne, sur le site du ministère du Travail. « Il suffit aux candidats de taper leur adresse et l’on vous indique si votre lieu de résidence fait partie des quartiers prioritaires concernés », précise Frédéric Breheret, directeur de l’agence Pôle emploi Angers Capucins travaillant avec les publics éligibles aux emplois francs.

 

Les quartiers concernés par les emplois francs

-      tout le département de la Seine-Saint-Denis,

-      les agglomérations de Roissy Pays de France et de Cergy-Pontoise dans le Val d’Oise,

-      le territoire de Grand Paris Sud Seine Essonne Sénart, englobant Evry et Grigny dans l’Essonne et la Seine-et -Marne,

-      la métropole européenne de Lille,

-      la métropole d’Aix-Marseille-Provence,

-      la communauté urbaine d’Angers Loire Métropole.

>>N’oubliez pas de déposer votre CV dans notre CVthèque utilisée par plus de 15 000 recruteurs

 

Demandez une attestation

Si vous êtes éligible et que vous souhaitez avoir une preuve tangible que votre lieu de résidence est bien concerné par le dispositif à faire valoir à un potentiel employeur, « il suffit d’envoyer un mail à votre conseiller qui vous enverra aussitôt une attestation comme quoi vous êtes bien potentiellement bénéficiaire de l’aide à l’emploi franc », promet Frédéric Breheret.

 

Assurez-vous de l’éligibilité de l’employeur

Une fois que vous êtes assuré de votre éligibilité, vous pouvez faire valoir ce dispositif dans vos candidatures auprès de n’importe quel employeur privé ou associatif affilié à l’assurance chômage. Sont exclus du dispositif : les particuliers employeurs, les entreprises publiques, les entreprises qui vous ont recruté dans les 6 mois précédents et celles qui ont licencié dans les 6 mois précédents pour motif économique sur le poste auquel vous souhaitez présenter votre candidature.

 

Valoriser le dispositif dans votre candidature

« Potentiellement, toutes les offres d’emploi sont accessibles aux emplois francs, résume Frédéric Breheret, vous ne trouverez pas d’offres qui mentionnent le dispositif de façon précise. » C’est donc à vous de mettre le dispositif en avant dans votre candidature. Reste à savoir à quel moment.

Si vous répondez à une offre d’emploi pour laquelle vous avez les compétences requises, « ce n’est pas forcément nécessaire de placarder que vous correspondez au dispositif sur votre CV, prévient Mariam Khattab, mais il faut trouver un moment, dans le cadre de l’entretien d’embauche, pour le dire. » Le dispositif sera alors la cerise sur le gâteau de votre candidature.

 

Postulez à un poste pour lequel vous devez vous former

Le dispositif permet aussi aux chercheurs d’emploi issus de quartiers prioritaires concernés de postuler à des offres d’emploi pour lesquelles ils n’ont pas encore les compétences car l’aide allouée à l’entreprise peut lui permettre de former quelqu’un, d’autant plus qu’elle est cumulable avec d’autres aides à la formation, préalables ou non à l’embauche. Dans ce cas-là, le candidat est tout autant encouragé à mentionner le dispositif, mais il défendra sa candidature en jouant sur cette possibilité de formation. « Je pense que le candidat peut indiquer qu’il rentre dans le dispositif, que les choses soient clairement dites, mais surtout, qu’ayant réfléchi à son parcours et à ses attentes, il souhaite rejoindre une entreprise qui lui permettra de se former à un métier », affirme Isabelle Gommard, DRH de Gexpertise, société de 150 salariés spécialisée dans l’expertise dédiée à l’aménagement, la construction, l’immobilier qui prévoit de recruter 4 opérateurs-géomètres internes en emplois francs. Dans ce cas, mentionner le dispositif dès la lettre de motivation est envisageable. Pour cela, encore faut-il être bien renseigné.

 

Sensibiliser les employeurs à cet avantage

« Vous pouvez, par exemple, dire (ou écrire, NDLR) que vous êtes éligible au contrat emploi franc, une mesure destinée à aider les personnes qui viennent d’un quartier prioritaire à être identifiées par les entreprises et que l’entreprise qui recrute un candidat éligible a droit à une aide de 5 000 euros par an », conseille Mariam Khattab. Vous pouvez aussi donner des informations sur le dispositif sous format papier au recruteur lors de l’entretien. « Des petits flyers expliquent en deux mots ce qu’est la mesure et comment en bénéficier, indique Frédéric Breheret. Ils sont disponibles dans les agences Pôle emploi concernées. » Les informations disponibles sur ces flyers sont également accessibles en ligne dans la rubrique dédiée aux emplois francs du site du ministère du Travail.

 

Se faire repérer par les intermédiaires

Si vous êtes éligible au dispositif, il est également vivement recommandé de contacter votre conseiller Pôle emploi pour qu’il puisse vous inviter, par exemple, aux job dating spécial emplois francs organisés par Pôle emploi ou autres sessions de recrutement destinées à faire le lien entre chercheurs d’emploi éligibles et entreprises intéressées par l’aide. N’hésitez pas, non plus, à vous faire connaître auprès d’autres intermédiaires, comme les cabinets de recrutement spécialisés tels que Mozaïk RH, les missions locales ou les associations engagées en faveur de l’emploi dans les quartiers prioritaires.

 

Profitez-en jusqu’au 31 décembre 2019

Pour l’heure, une centaine de contrats emplois francs ont été signé en France. L’objectif du gouvernement est de créer 150 000 emplois d’ici à la fin de l’expérimentation, le 31 décembre 2019.