L’entreprise Gaarden recrute 60 jardiniers dans 5 grandes villes de France

Laurent Mur veut créer le premier réseau français de jardinage avec sa start-up Gaarden. Pour atteindre son objectif, il compte embaucher 60 jardiniers paysagistes d’ici un an.


« Avec 600 interventions programmées chez les particuliers, notre agenda est rempli jusqu’à l’an prochain ! », se réjouit Laurent Mur, le fondateur de Gaarden. Son but ? Monter un réseau de jardiniers professionnels à l’échelle nationale pour créer, entretenir et aménager des espaces verts individuels. 
Ainsi, l’entrepreneur, qui a lancé sa société en mai 2015, compte renforcer ses effectifs en embauchant d’ici un an 60 jardiniers paysagistes. Des postes qui sont à pourvoir à Lille, Aix-en-Provence, Nice, Paris et Lyon. Les contrats proposés sont soit des CDD (entre deux et huit mois), soit des CDI, dont la rémunération oscille entre le Smic et 2 000 euros bruts, selon l’expérience.

Un métier nomade


« On privilégiera avant tout les profils de jardiniers courtois et souriants », indique le fondateur de Gaarden. « Comme la relation client est primordiale dans notre activité, leur savoir-être est plus important que leurs références pour obtenir le job ! »  Seuls prérequis exigés : avoir deux années d’expérience minimum dans le secteur de la jardinerie ainsi que son permis de conduire.
Chaque salarié de Gaarden sera en effet amené à parcourir de grandes distances en voiture au quotidien. « Le véhicule, fourni par la société, sera le "bureau" du jardinier paysagiste », explique Laurent Mur. « Il recevra tous les jours sur son smartphone l’itinéraire à suivre pour réaliser ses interventions dans la zone où il travaille. »
Pour les aider pendant leurs premières missions, les recrues sont accompagnées par un jardinier paysagiste chevronné, pendant une semaine de formation, qui pourra être prolongée. « Passée cette période, le salarié travaillera seul ou parfois en binôme », ajoute le fondateur de Gaarden.
 

La rédaction