Le palmarès des Femmes de l'Économie Bretagne 2014

Huit femmes d’affaires ont été mises à l’honneur le 14 octobre 2014 lors de la remise des prix des Femmes de l’Économie pour la région Bretagne qui s’est déroulée cette année à Saint-Malo.

Le prix de la Femme chef d’entreprise a été remis à Michaela Langer-Menke, présidente de Triskem International dont elle est actionnaire à 85 %. Après une thèse en radiochimie, elle a travaillé pour Eichrom Laboratoires, dont elle a acheté le fonds de commerce et le savoir-faire afin de fonder sa propre entreprise en 2007. Elle, qui a signé les papiers de rachat de l’entreprise une dizaine de jours après la naissance de son deuxième fils, est fière d’avoir trouvé un équilibre entre sa famille et son engagement personnel.
 
Karen Heitzmann, directrice de Steria à Rennes, s’est vue remettre le prix de la Femme dirigeante. Après plus de dix ans de carrière dans l’entreprise, en tant que directrice du centre de profit et du centre de delivery, elle a mis en œuvre une politique de forte croissance se matérialisant par une augmentation du chiffre d’affaires de 87 %. En quatre ans, elle a aussi permis l’accroissement des effectifs de 292 %. Ce poste lui permet de développer une large palette de compétences, allant du management à la finance. Pour elle, le rôle de dirigeante est celui d’une chef d’orchestre qui doit coordonner différents acteurs pour tirer le meilleur de chacun.
 
Avec Eliga, Estelle Bagot a reçu le prix de l’Entreprise prometteuse. Diplômée d’un DESS de langues en 2004, elle a toujours travaillé dans le secteur numérique et dans un contexte international, notamment comme chef de projet pour Speexx, entreprise allemande de e-learning et pour Digitaleo, qui propose des solutions de cloud marketing relationnel. Elle est désormais directrice générale de la société qu’elle vient de fonder, Eliga, un éditeur de logiciel. Elle est chargée de gérer le développement commercial et le marketing de l’entreprise qui compte déjà cinq personnes.
 
Stéphanie Seznec, de l’entreprise Britanie, dont la première boutique de cosmétiques a été ouverte en mars 2014 à Dinard, est la lauréate du prix Performance commerciale. Diplômée de l’École Nationale de Chimie, Physique et Biologie de Paris, elle a occupé plusieurs postes à responsabilités dans de grandes entreprises pharmaceutiques avant de créer et développer sa propre enseigne. Britanie compte aujourd’hui 130 points de vente en France, plus de 60 à l’étranger, un réseau de 200 distributeurs, et propose une gamme d’une cinquantaine de références.
 
Le prix Nouvelles Technologies a été remis à Mathilde Thébault, directrice produit d’Océane Consulting Data Management. Le début de l’année 2014 a été pour elle l’occasion d’une nouvelle vie, avec un déménagement et l’entrée dans une nouvelle entreprise. Elle est chargée de lancer un nouveau produit. Un véritable challenge pour elle qui avait déjà travaillé comme consultante chez Sanofi-Aventis et Temis.
 
Gaëlla Hangouet gagne le prix Femme dans l’industrie. Mac Mobilier, entreprise qu’elle codirige avec son frère, est avant tout une aventure familiale dont le schéma de cogérance a fait ses preuves depuis 32 ans. Gaëlla a vu sa mère créer M.A.C en nom propre en 1982 et a repris le flambeau trente ans après en créant la sarl MAC Mobilier. Le duo qu’elle forme avec son frère peut se vanter d’avoir encore mieux réussi que la première génération en dépassant le chiffre d’affaires qu’ils s’étaient fixé. Aujourd’hui, ils ont pour projet de reprendre aussi Color +, société créé par leur père.
 
Le prix Femme Communicante a été attribué à Marjory Texier, directrice associée de la société d’événementiel Com’une Orchidée qu’elle a créé dès la fin de ses études en partenariat avec une amie rencontrée en Master. À 24 ans, elles ont lutté pour se faire connaître et devenir des dirigeantes à part entière, quand on les soupçonnait de ne pas pouvoir le faire car elles avaient le double handicap d’être des femmes et d’être jeunes. Elles ont réussi et sont wedding planners depuis huit ans. L’entreprise s’est élargie en organisant des mariages à l’étranger et en ouvrant un pôle formation pour transmettre le métier, peu répandu en France. En tant que dirigeante, Marjory occupe une fonction très polyvalente, un challenge au quotidien.
 
Le prix Marché international a été décerné à Ariane Pehrson, présidente et créatrice de Saveurs & Logistique et du site internet Lyophilise.fr. Sa société expédie des produits lyophilisés vers plus de 40 pays. C’est fort d’un premier échec dans la création d’entreprise qu’Ariane Pehrson a réussi le défi de créer cette société en 2010 et d’en être la seule responsable. Aujourd’hui, le chiffre d’affaires progresse bien grâce à de nouveaux marchés qu’elle n’avait pas soupçonnés lors du lancement.

La rédaction