Les 5 questions à se poser avant un entretien d'embauche

Tout le monde le répète, pour convaincre un recruteur en entretien d’embauche, il faut se préparer. Le problème, c’est qu’on ne sait pas toujours par où commencer. Pour vous aider à être au top le jour J, voici les 5 questions incontournables à se poser avant un rendez-vous avec un employeur potentiel.

1 Est-ce que je connais bien l'entreprise dans laquelle je me rends ?


Quel que soit le poste convoité, n'allez jamais à un entretien sans connaître précisément les activités de l'entreprise. Le premier réflexe est, à minima, de consulter le site web de la société. « Si un candidat décroche un entretien dans une entreprise de produits de grande consommation, il faut également qu'il aille voir les produits en rayon pour mieux les connaître », précise Pierre-Yves Grangier, directeur de la division commercial marketing et hôtellerie-restauration-tourisme du cabinet Michael Page.
Les réseaux sociaux peuvent également être une source d'informations. « Cela permet de consulter le profil des salariés de l'entreprise et éventuellement d'échanger avec eux », explique Delphine Poggioli, directrice associée de L'atelier du recrutement. Tous les renseignements que vous réussirez à récolter vous aideront à trouver les bons arguments pour démontrer votre expertise sur les points stratégiques du poste.
"Lors de la prise de rendez-vous, posez des questions sur le déroulement de la session de recrutement."

2 En quoi mon profil correspond au poste proposé ?


Pour réussir à expliquer ce point crucial au recruteur, « il faut mettre en avant des réalisations concrètes comme des projets pilotés, des négociations menées, des résultats obtenus en ligne avec des objectifs fixés… », conseille Pierre-Yves Grangier. Pour cela, relisez attentivement l'offre d’emploi et trouvez des exemples précis en lien avec chacune des compétences demandées. Bref, apportez des informations concrètes pour rassurer le recruteur.
Si le poste requiert des qualités de rigueur et de réactivité, prouvez-le en donnant un exemple de situation dans laquelle vous avez su respecter un délai serré, organiser un événement dans un temps imparti, répondre rapidement à un appel d’offres … De même pour vos défauts. Si vous manquez de tact, avouez-le au recruteur tout en précisant que vous êtes « vigilant sur votre façon de vous adresser aux autres », explique Delphine Poggioli.
 

3 Quel est le message que je souhaite faire passer ?


Réussir à convaincre un recruteur que vous êtes le meilleur candidat pour le poste passe par une présentation qui demande de l'entraînement. « Je conseille de s'enregistrer ou de se filmer, en amont de l’entretien, pour repérer les tics verbaux et gestuels qui pourraient brouiller votre message », explique Delphine Poggioli.
Pour montrer votre motivation, soyez sincère en expliquant, par exemple, que la politique RH vous a séduit ou encore qu'un projet vous intéresse particulièrement. « Certaines entreprises apprécient également que l'on montre une passion pour leurs produits », explique Denis Simon, responsable du département entreprises et carrières de la Faculté libre de droit.
 

4 Comment va se dérouler l'entretien ?


Lors de la prise de rendez-vous, posez des questions sur le déroulement de la session de recrutement. Va-t-il y avoir plusieurs entretiens ? Allez-vous passer un test de personnalité ? De quels documents l'entreprise a-t-elle besoin ? Cela vous permettra de mieux vous préparer, de vous organiser et de moins stresser. « Mieux vaut apporter son CV en plusieurs exemplaires et préparer un portfolio lorsque cela s’y prête, même si ce n'est pas demandé car cela peut valoriser une candidature », précise Delphine Poggioli. La veille, établissez une liste des documents à ne pas oublier et organisez votre dossier. « Si un candidat sort un dossier mal rangé, le recruteur peut penser qu'il manque de rigueur », explique–t-elle.
 

5 Qui me recevra en entretien ?


Il est important de se renseigner sur la personne qui vous fera passer l'entretien. Car cette information vous permettra d’adapter votre argumentaire en fonction de son profil. S’il s’agit d’un responsable RH, insistez sur vos compétences métiers et vos qualités de savoir-être. Si vous êtes reçu par votre futur N+1, abordez plutôt votre expertise technique. Connaître la personne qui vous recevra en entretien vous permettra aussi, le jour J, de glisser dans la conversation que vous savez qu'elle est passée par telle entreprise ou qu'elle a participé à tel projet… « Il est important de valoriser cette personne en parlant d'elle car d'une part, c'est flatteur, et d'autre part, cela montre que vous avez fait l'effort de chercher des informations donc que vous avez une certaine curiosité », explique Denis Simon.

La rédaction