Les candidatures spontanées, ça marche !

Dans un récent sondage Keljob, nous interrogions nos internautes sur les candidatures spontanées : si 26% d’entre eux déclaraient envoyer en moyenne plus de 5 candidatures spontanées sur 10 candidatures au total, 27 % avouaient n’en envoyer aucune. Alors quel sont les candidats qui adoptent la meilleure stratégie ? La toute dernière étude du cabinet Robert Half donne raison aux aficionados de la candidature spontanée.
En effet, contre toute attente, cette enquête menée auprès de 2100 managers européens, révèle que la candidature spontanée est l’outil numéro 1 des recruteurs français (57 %). La promotion interne arrive en deuxième position avec 53 %, suivie de très près par les offres d’emploi en ligne sur des sites spécialisés à 52 %. Pour Olivier Gélis, directeur général de Robert Half International France, ce classement s’explique par la conjoncture : « Les candidatures spontanées et les promotions internes sont typiquement deux comportements de sortie de crise ».
Pour ce qui concerne le recrutement sur les réseaux sociaux, le phénomène reste encore confidentiel. Seuls 12 % des recruteurs interrogés déclaraient utiliser cette méthode. Mais pour Olivier Gélis « c’est un puissant outil pour repérer les meilleurs candidats. Je suis intimement convaincu que les réseaux sociaux professionnels vont rapidement devenir incontournables dans un processus de recrutement. »
Pour mettre toutes les chances de votre côté de décrocher un job, ne négligez donc aucun des moyen de postuler. Et en cette fin d’année 2010, portez une attention toute particulière aux candidatures.
Pour vous aider, consultez tous nous conseils sur candidatures spontanées :
Rédiger une candidature spontanée
DRH ou opérationnel : à qui envoyer une candidature spontanée ?
Vices et vertus de la candidature spontanée
Et paroles de recruteurs de la région Rhône-Alpes sur les candidatures spontanées

Dans un récent sondage Keljob, nous interrogions nos internautes sur les candidatures spontanées : si 26% d’entre eux déclaraient envoyer en moyenne plus de 5 candidatures spontanées sur 10 candidatures au total, 27 % avouaient n’en envoyer aucune. Alors quel sont les candidats qui adoptent la meilleure stratégie ? La toute dernière étude du cabinet Robert Half donne raison aux aficionados de la candidature spontanée.
En effet, contre toute attente, cette enquête menée auprès de 2100 managers européens, révèle que la candidature spontanée est l’outil numéro 1 des recruteurs français (57 %). La promotion interne arrive en deuxième position avec 53 %, suivie de très près par les offres d’emploi en ligne sur des sites spécialisés à 52 %. Pour Olivier Gélis, directeur général de Robert Half International France, ce classement s’explique par la conjoncture : « Les candidatures spontanées et les promotions internes sont typiquement deux comportements de sortie de crise ».
Pour ce qui concerne le recrutement sur les réseaux sociaux, le phénomène reste encore confidentiel. Seuls 12 % des recruteurs interrogés déclaraient utiliser cette méthode. Mais pour Olivier Gélis « c’est un puissant outil pour repérer les meilleurs candidats. Je suis intimement convaincu que les réseaux sociaux professionnels vont rapidement devenir incontournables dans un processus de recrutement. »
Pour mettre toutes les chances de votre côté de décrocher un job, ne négligez donc aucun des moyen de postuler. Et en cette fin d’année 2010, portez une attention toute particulière aux candidatures.
Pour vous aider, consultez tous nous conseils sur candidatures spontanées :
Rédiger une candidature spontanée
DRH ou opérationnel : à qui envoyer une candidature spontanée ?
Vices et vertus de la candidature spontanée
Et paroles de recruteurs de la région Rhône-Alpes sur les candidatures spontanées

La rédaction