Les qualités qui plaisent vraiment aux recruteurs

« Je suis très motivé ». Voilà ce que lisent et entendent les recruteurs dans 90 % des candidatures. Faites la différence avec des qualités pas banales qui accrocheront l’intérêt de votre interlocuteur.

Le Top 3 des qualités les plus ordinaires


Motivation, rigueur, dynamisme. Ce triptyque plaît aux candidats, qui se contentent souvent de lister ces trois poncifs en guise de description de leur personnalité, que ce soit dans leur lettre de motivation ou lors de l’entretien de recrutement. « Dans 70 à 80 % des cas, les qualités citées sont des réponses « bateau », observe Charles-Eric Lecomte, directeur associé du cabinet Carrières bancaires. L’enjeu est donc de trouver des qualités qui soient à la fois originales et pertinentes pour le poste convoité ».
Minutie, diplomatie, capacités d’analyse, souplesse, curiosité, sens de la négociation,… autant de traits de caractère que rencontrent moins souvent les recruteurs.
Présenter des qualités moins banales, formulées de manière précise et illustrées d’exemples, voilà de quoi sortir du lot. Car le candidat démontre ainsi qu’il se connaît bien, qu’il a préparé son discours avec soin et qu’il a su sélectionner avec pertinence les arguments clés pour l’offre d’emploi en question.

 


Viser la précision


L’objectif est d’être précis dans ses formulations : cette précision apportera par elle-même une originalité puisque la description sera alors propre au candidat. Au lieu du sempiternel « Je suis rigoureux », préférez ainsi une formulation du type : « Soucieux des détails, je veille toujours au respect des délais et à la vérification des informations. »
Autre exemple : le classique « Je suis dynamique » est trop générique pour permettre au recruteur de saisir votre personnalité. Optez plutôt pour une description plus explicite, telle que « De nature enjouée, je suis très impliqué dans les projets que l’on me confie et j’apprécie tisser des relations cordiales avec mes collègues. »
Bien sûr, lorsqu’on a une belle plume, une figure de style peut ajouter une touche de fraîcheur. Marc Guichet, consultant pour le cabinet Emergences RH, se souvient d’une candidate qui, voulant prouver sa capacité d’adaptation, a eu recours à cette formule aussi imagée que convaincante : « Je suis une bonne graine, si l’employeur est un bon terreau, on fera une jolie plante ».

Une qualité = un exemple


Pour se distinguer des autres candidats, mieux vaut donc être précis, mais aussi être concret. « Attention, même bien formulées, ces qualités ne peuvent pas se suffire à elles-mêmes, prévient Béatrice Louvet, Directrice générale du groupe Transition. Le candidat devra les prouver en citant des situations vécues lors de ses précédentes expériences professionnelles et en expliquant le contexte dans lequel il a su faire preuve de ces traits de caractère. »
Il est donc impératif de réfléchir en amont à des exemples professionnels permettant d’illustrer les différentes qualités que vous citez. Vous devez inclure quelques-uns de ces exemples dans votre lettre de motivation, afin de donner du concret à vos dires. Mais vous devez aussi en garder plusieurs pour l’entretien, en vue de répondre avec précision aux questions du recruteur.
Par exemple, si vous vous dîtes diplomate, vous pourrez raconter la manière dont vous avez su concilier deux points de vue différents dans votre équipe. Si vous annoncez que vous êtes à l’aise à l’oral, vous pourrez préciser que vous avez animé pendant toute une année des réunions d’équipe hebdomadaires rassemblant une dizaine de collaborateurs.
 >> À lire également : Les 5 qualités les plus recherchées par les recruteurs


Des qualités pas banales mais trop originales


Sortir des sentiers battus c’est bien, mais à condition de rester cohérent avec sa personnalité et pertinent par rapport à l’offre d’emploi. Pas question donc d’annoncer, pour vous distinguer, que vous êtes un fin négociateur si ce n’est pas vraiment le cas, vous risqueriez d’être démasqué par le recruteur lors de l’entretien.
Par ailleurs, pas question non plus de citer toutes vos qualités qui vous semblent les plus originales. Vous devez avant tout sélectionner celles qui correspondent le mieux au poste convoité. « Le candidat doit mettre en valeur l’intérêt que ses qualités représentent pour l’entreprise », remarque Marc Guichet. Or les qualités pertinentes ne seront pas les mêmes pour chaque poste. Dans un grand groupe, vous pourriez choisir de mettre en avant votre sens politique, tandis que dans une PME votre sens de l’initiative pourrait être plus adapté.
 
 

Homère Jouard