Lettre de motivation : les 8 détails qui font la différence

Si elle n’est pas primordiale, la lettre de motivation est toutefois obligatoire. Tenté de la bâcler ? N’y pensez pas. Quand les recruteurs l’ouvrent, le moindre faux-pas peut ruiner votre candidature. Voici les 8 détails à soigner pour une lettre de motivation réussie.

1 Une présentation aérée


La meilleure façon pour dégoûter d’emblée un recruteur, c’est de lui envoyer une lettre mal présentée. Le pavé de texte fait grincer les dents, tout comme un mauvais alignement ou l’absence de paragraphe.
Le maître mot, c’est la clarté. Une belle page bien aérée, ni trop pleine, ni trop vide, fera bonne impression. Surtout que « la mise en page témoigne d’une maîtrise des logiciels de traitement de texte. Cela peut peser dans la balance au moment de faire un choix sur une candidature », précise Stéphanie Amieux, responsable dans les ressources humaines d’Alcatel-Lucent.
 

2. Un français impeccable


Pour beaucoup de recruteurs, les fautes d’orthographe sont rédhibitoires. Le plus souvent, un employeur ne prendra même pas la peine de lire une lettre de motivation si elle commence par de grossières erreurs de français. « La qualité du français est indispensable dans une lettre de motivation, renchérit Stéphanie Amieux. Sans elle, même le meilleur des profils ne pourra être retenu. »
 

3 Des phrases simples


Mieux vaut éviter les styles lourds et pompeux, la lecture doit être fluide et claire. Votre objectif : que le recruteur n’ait pas à relire deux fois un paragraphe pour comprendre le propos. « Les phrases courtes et dynamiques sont appréciées, elles donnent du rythme au texte et rendent la lecture agréable », conseille Claire Guihard, gérante du cabinet de recrutement ARH Emploi.
 

4 S’adresser au bon interlocuteur


Rien de plus vexant pour un recruteur que de lire une lettre de motivation qui ne lui est pas adressée. Une lettre ciblée, c’est aussi la preuve que vous ne prenez pas votre candidature à la légère.
Le recruteur s’assure ainsi que vous postulez dans son entreprise en particulier et que vous ne procédez pas à un envoi de masse. « Personnaliser sa lettre de motivation passe aussi par la démonstration de votre connaissance de l’entreprise », ajoute Laura Le Petitcorps, chargée de recrutement pour CHR Profil, cabinet de ressources humaines spécialisé en hôtellerie, restauration, tourisme et événementiel. Si vous le pouvez, essayez de trouver le nom exact de la personne à qui envoyer votre candidature. Et là aussi, fait attention aux fautes.
 

5 Le jour J


Attention à la date, un détail que le candidat ne pense pas toujours à changer. Une lettre de motivation datée d’il y a trois mois trahit un manque de rigueur. Les employeurs ne sont pas dupes, ils savent alors qu’il s’agit d’une lettre type que vous avez reprise.
 

6 Un objet qui en dit long


Peu de candidats pensent à travailler l’objet de leur lettre. Pourtant, celui-ci peut fournir de précieuses informations. Ainsi, « Candidature pour le poste de graphiste/monteur en CDI à partir du 1er mars » est un objet pertinent. Il répond à une offre d’emploi précise, donne la disponibilité du candidat et indique ses prétentions contractuelles. C’est un gain de temps non négligeable pour les recruteurs, qui apprécient généralement les profils déterminés.
 

7 Une accroche efficace


Pour Claire Guihard, l’amorce permet de planter le décor. « Il faut aller droit au but, expliquer d’emblée au recruteur à qui il a affaire et pourquoi vous postulez à cette offre. » Ainsi, vous éviterez une première phrase du type : « Etant en recherche d’emploi, je postule à ce poste », et préfèrerez des accroches personnalisées : « Vous recherchez une personne autonome, expérimentée et maîtrisant le marketing terrain. Partageant ces objectifs, je souhaite... », ou encore « Ayant découvert avec grand plaisir la fonction d’assistante de direction dans une PME lors de mon stage de fin d’études, je suis particulièrement motivée par l’offre… ». Attention aux candidats qui s’essaient aux accroches originales. Cela peut présenter un risque…
 
 

8 Une conclusion prometteuse


Pour terminer votre lettre en beauté, vous ne couperez pas aux les traditionnelles formules de politesse. Difficile de faire sans, au risque de passer pour un irrespectueux. Mais la fin de votre lettre peut aussi servir d’ouverture. Claire Guihard rappelle qu’« il est conseillé de présenter sa disposition pour un éventuel entretien. » C’est aussi l’occasion de rappeler sa motivation : « Je serais ravi de vous exposer ma motivation ainsi que la façon dont je souhaite exploiter mes compétences au profit de votre entreprise lors d'un éventuel entretien », ou encore « Je vous laisse le soin de découvrir mon parcours à la lecture de mon CV et j'aurais le plaisir de pouvoir discuter avec vous lors d'un entretien à votre convenance ».

La rédaction