Mail de motivation : comment ne pas se griller auprès des recruteurs

Avec l’explosion du recrutement en ligne, le mail de motivation tend à faire disparaître la traditionnelle lettre. Quoique relativement informel, ce texte court et percutant obéit à quelques règles dont il faut connaître les secrets. 4 pros vous aiguillent.

Le mail de motivation remplace-t-il la lettre ?


Voilà qui devrait réjouir bon nombre de candidats : la lettre de motivation serait bientôt reléguée aux oubliettes. « Elle tend à disparaître, confirme Vinciane Saguez, responsable RH au sein du groupe Kobaltt. Une candidature sur deux que je reçois n’en contient pas. » Toutefois, ne vous réjouissez pas trop vite : si la missive vit ses dernières heures, c’est au profit du mail de motivation.
Très plébiscité, il accompagne désormais l’envoi du CV et permet aux candidats de résumer leur parcours ainsi que leur motivation en quelques lignes. De nombreux secteurs d’activités en sont friands. Notamment la communication, la banque, la distribution et plus généralement toutes les filières où le turnover est important.
À l’exception, toutefois, de certaines TPE et PME aux habitudes de recrutement plus ancrées. « Dès lors qu’il n’est pas indiqué, sur l’offre d’emploi, que vous devez joindre une lettre de motivation, vous pouvez envoyer, en plus de votre CV, un mail de motivation », résume Gilles Payet, blogueur sur Questions d’emploi et auteur de l’ouvrage Lettres de motivation (Editions Prat).

Les règles de base pour écrire un mail de motivation


Pas de profond changement en vue : « les fondamentaux du mail de motivation sont les mêmes que ceux de la lettre », explique Gilles Payet.
Le mail doit contenir « une phrase d’accroche, une présentation succincte du parcours, une motivation tournée vers le poste ainsi qu’une formule de politesse sollicitant un entretien », résume Alain Gavand, fondateur du cabinet Alain Gavand Consultants. Il peut être, comme la lettre, présenté sous la forme de trois paragraphes.

Le mail de motivation répète-t-il la lettre ?


Pas question, pour autant, de reprendre l’intégralité de votre lettre de motivation et de la copier-coller dans le corps du mail. Primo, parce que le ton du mail est relativement informel. « Il autorise un style d’écriture plus direct. Les formules ampoulées comme « Je vous prie d’agréer » seront volontiers remplacées par un simple « Bien cordialement », confirme le blogueur.
Secundo, parce que le mail de motivation doit être court et incisif. « Il ne doit pas excéder une quinzaine de lignes, d’où l’intérêt d’aller directement à l’essentiel », précise pour sa part Yoan Lureault, fondateur du cabinet Pixojob.
Par ailleurs, le mail de motivation n’a pas non plus pour objectif de répéter le CV. Par conséquent, ne tentez pas d’être exhaustif dans votre mail : mettez plutôt l’accent sur un point-clé de votre parcours en rapport avec le poste que vous visez. Comme pour une lettre de motivation, pensez à soigner l’accroche de votre texte. Il faut qu’elle soit tournée vers l’entreprise et qu’elle capte l’attention du recruteur. Par exemple : « Votre groupe a décidé d’implanter une filiale dans un pays dans lequel j’ai travaillé durant 7 ans » ou encore « Vous recherchez un profil de commercial qui est absolument semblable au mien. »

Quels liens intégrer dans son mail de motivation ?


Le mail de motivation étant un document numérique, « il faut penser à y intégrer des liens URL », souligne Gilles Payet. Notamment ceux de votre site web perso, publications, profil Viadeo ou Linkedin… Ainsi, si le recruteur souhaite, par exemple, en savoir plus sur le projet de design graphique que vous évoquez dans votre mail, il lui suffira de cliquer sur le lien de votre book pour entrer dans le vif du sujet.
Enfin, pour que votre candidature soit correctement traitée, veillez également à soigner la formulation de l’objet. « Un objet efficace reprend l’intitulé de poste ainsi que le numéro de l’offre figurant sur l’annonce », rappelle Alain Gavand.

4 erreurs à éviter…


1. Le mail de motivation vide ne fait pas son effet auprès des recruteurs. « Il m’arrive de recevoir des mails sans contenu avec, pour seule pièce jointe, un CV. J’étudie quand même ces candidatures mais cette première impression met un voile dessus », raconte Vinciane Saguez.
2. À proscrire aussi : le mail de 2 lignes du style : « Vous trouverez en pièce jointe mon CV. Merci de me contacter si celui-ci vous intéresse ». Fréquent, il traduit un manque de rigueur, si ce n’est une paresse.
3. Tomber dans la familiarité avec les recruteurs est l’un des pièges du mail de motivation. « Ce n’est pas parce qu’il offre une plus grande liberté d’écriture qu’il faut opter pour un ton familier et omettre les formules de politesse habituelles », rappelle Yoan Lureault.
4. Enfin, mettre, dans le corps du mail, le contenu de sa lettre de motivation alors que celle-ci figure déjà en pièce jointe « n’a pas grand intérêt », estime Gilles Payet. Si vous hésitez entre envoyer un mail et une lettre de motivation, vous devrez donc trancher.

La rédaction