Manager de restauration rapide

Descriptif de la fonction
Placé sous l’autorité du directeur, le manager est le garant du bon fonctionnement du restaurant pendant la tranche horaire qui lui est confiée. Selon la taille de l’établissement, il peut y avoir un ou plusieurs managers.
 
Formation
Les managers sont recrutés à partir de bac+2, qu’ils soient diplômés en hôtellerie-restauration ou en gestion et commerce. En effet, il ne s’agit pas de restauration au sens traditionnel du terme, puisque les plats proposés sont partiellement préparés. Le manager de restauration rapide n’a donc pas à se pencher sur la composition de la carte, ou sur la présentation des plats, mais bien sur la gestion de l’ensemble d’une équipe. Ce que les recruteurs vont rechercher avant tout, c’est donc une capacité à mobiliser les énergies et un grand sens de l’organisation.
 
Compétences principales
Le manager de restauration rapide sait faire preuve d’autorité, de façon à ce que la mécanique du travail en équipe soit bien huilée. La maison-mère édicte des normes strictes, qu’il s’agisse de la production, de l’accueil de la clientèle ou des normes d’hygiène et de sécurité. À charge pour le manager de les faire respecter à la lettre. Il veille, en outre, à l’intégration des nouvelles recrues, à leur formation et à leur évaluation. Opérationnel sur le terrain, il est très présent côté cuisine, mais aussi côté comptoir et côté salle. Car il lui faut avoir l’œil sur tout, de façon à détecter la moindre anomalie. Si nécessaire, il est capable de donner un coup de main aux cuisiniers, ou d’ouvrir une caisse pour diminuer le temps d’attente de la clientèle. Il doit par ailleurs répondre à toutes les sollicitations de celle-ci, quelles qu’elles soient. Enfin, le manager est gestionnaire pour le restaurant. Le suivi des stocks lui revient, de même que la comptabilité (calcul des pertes, des rendements et des « ventes horaires »), la mise en place des emplois du temps, l’entretien du matériel, l’ouverture et la fermeture du restaurant.
 
Qualités personnelles
Esprit d’équipe, sens du service et des relations humaines sont indispensables. Le manager sait se faire respecter sans verser dans l’autoritarisme.
 
Secteurs
Le secteur de la restauration rapide regroupe la restauration livrée à domicile ainsi que toutes les chaînes de restaurants fonctionnant « à l’américaine ». Il faudra s’habituer à l’utilisation de nombreux termes anglo-saxons au quotidien !
 
Évolutions possibles
Le manager, s’il souhaite évoluer, peut devenir directeur adjoint de restaurant, pour ensuite accéder au poste de directeur. Les passerelles vers la restauration traditionnelle sont en revanche quasi-inexistantes, il faut donc être sûr de soi si l’on décide de s’engager dans cette voie.
 
Rémunération
Les salaires de base ne sont pas mirobolants. Primes comprises, un manager peut gagner entre 1 500 et 2 800 euros par mois.
Offres d'emploi
Recrutement manager restauration   
Offres d'emploi responsable restauration    
Offres d''emploi serveur    
Emploi cuisinier

Descriptif de la fonction


Placé sous l’autorité du directeur, le manager est le garant du bon fonctionnement du restaurant pendant la tranche horaire qui lui est confiée. Selon la taille de l’établissement, il peut y avoir un ou plusieurs managers.
 

Formation


Les managers sont recrutés à partir de bac+2, qu’ils soient diplômés en hôtellerie-restauration ou en gestion et commerce. En effet, il ne s’agit pas de restauration au sens traditionnel du terme, puisque les plats proposés sont partiellement préparés. Le manager de restauration rapide n’a donc pas à se pencher sur la composition de la carte, ou sur la présentation des plats, mais bien sur la gestion de l’ensemble d’une équipe. Ce que les recruteurs vont rechercher avant tout, c’est donc une capacité à mobiliser les énergies et un grand sens de l’organisation.
 

Compétences principales


Le manager de restauration rapide sait faire preuve d’autorité, de façon à ce que la mécanique du travail en équipe soit bien huilée. La maison-mère édicte des normes strictes, qu’il s’agisse de la production, de l’accueil de la clientèle ou des normes d’hygiène et de sécurité. À charge pour le manager de les faire respecter à la lettre. Il veille, en outre, à l’intégration des nouvelles recrues, à leur formation et à leur évaluation. Opérationnel sur le terrain, il est très présent côté cuisine, mais aussi côté comptoir et côté salle. Car il lui faut avoir l’œil sur tout, de façon à détecter la moindre anomalie. Si nécessaire, il est capable de donner un coup de main aux cuisiniers, ou d’ouvrir une caisse pour diminuer le temps d’attente de la clientèle. Il doit par ailleurs répondre à toutes les sollicitations de celle-ci, quelles qu’elles soient. Enfin, le manager est gestionnaire pour le restaurant. Le suivi des stocks lui revient, de même que la comptabilité (calcul des pertes, des rendements et des « ventes horaires »), la mise en place des emplois du temps, l’entretien du matériel, l’ouverture et la fermeture du restaurant.
 

Qualités personnelles


Esprit d’équipe, sens du service et des relations humaines sont indispensables. Le manager sait se faire respecter sans verser dans l’autoritarisme.
 

Secteurs


Le secteur de la restauration rapide regroupe la restauration livrée à domicile ainsi que toutes les chaînes de restaurants fonctionnant « à l’américaine ». Il faudra s’habituer à l’utilisation de nombreux termes anglo-saxons au quotidien !
 

Évolutions possibles


Le manager, s’il souhaite évoluer, peut devenir directeur adjoint de restaurant, pour ensuite accéder au poste de directeur. Les passerelles vers la restauration traditionnelle sont en revanche quasi-inexistantes, il faut donc être sûr de soi si l’on décide de s’engager dans cette voie.
 

Rémunération


Les salaires de base ne sont pas mirobolants. Primes comprises, un manager peut gagner entre 1 500 et 2 800 euros par mois.

La rédaction