Paris : un marché de l'emploi très compétitif

Une grande métropole dynamique…
Le département de Paris possède la plus forte concentration d’entreprises du pays : 370 000 entreprises pour 1,6 million d’emplois. Elle regroupe ainsi 35 % des postes de cadres.
Parmi les secteurs les plus représentés, on trouve les services aux entreprises (16,9 % des emplois en Ile-de-France), ainsi que la santé (8,5 %) et l’administration publique (7 %).
Avec plus de 50 000 entreprises qui naissent chaque année, difficile de disputer à Paris son statut de capitale économique… et d’étape incontournable pour beaucoup de demandeurs d’emploi.
… mais un marché de l’emploi très compétitif
Cependant, la crise n’a pas épargné le marché du travail parisien. Le taux de chômage à Paris reste légèrement inférieur aux chiffres nationaux (8,1 % de la population active au 2e trimestre 2011, contre 9,1 % en France métropolitaine), mais le nombre de contrats précaires (CDD, intérim) a connu une hausse sur les dernières années.
De plus, Paris compte une concentration très élevée de diplômés, venant des institutions les plus prestigieuses. Autant dire qu’il n’est pas facile de s’y faire une place.
Retrouvez nos conseils pour ne pas vous perdre dans la jungle de l’emploi parisien !

Une grande métropole dynamique…


Le département de Paris possède la plus forte concentration d’entreprises du pays : 370 000 entreprises pour 1,6 million d’emplois. Elle regroupe ainsi 35 % des postes de cadres.
Parmi les secteurs les plus représentés, on trouve les services aux entreprises (16,9 % des emplois en Ile-de-France), ainsi que la santé (8,5 %) et l’administration publique (7 %).
Avec plus de 50 000 entreprises qui naissent chaque année, difficile de disputer à Paris son statut de capitale économique… et d’étape incontournable pour beaucoup de demandeurs d’emploi.

… mais un marché de l’emploi très compétitif


Cependant, la crise n’a pas épargné le marché du travail parisien. Le taux de chômage à Paris reste légèrement inférieur aux chiffres nationaux (8,1 % de la population active au 2e trimestre 2011, contre 9,1 % en France métropolitaine), mais le nombre de contrats précaires (CDD, intérim) a connu une hausse sur les dernières années.
De plus, Paris compte une concentration très élevée de diplômés, venant des institutions les plus prestigieuses. Autant dire qu’il n’est pas facile de s’y faire une place.
Retrouvez nos conseils pour ne pas vous perdre dans la jungle de l’emploi parisien !

La rédaction