Quelle amorce pour mon CV ?

Nom, prénom, adresse, ça suffira pour un début de CV…
Faux ! L’amorce du CV est aussi importante que la suite. Les recruteurs nous dévoilent les informations utiles à leurs yeux et celles qui peuvent passer à la trappe.

1.Etat-civil


C’est, a priori, la rubrique la plus basique du CV. Prénom, nom, adresse, téléphone fixe et mobile, adresse e-mail sont bien sûr incontournables. Mais d’autres informations peuvent poser problème. Faut-il, par exemple, indiquer son statut marital, son âge ou sa nationalité ? Même les recruteurs sont partagés sur la question... => Age / Statut marital / Nombre d’enfants - Pour : « Je pense qu’il faut les indiquer car les recruteurs aiment la transparence, affirme Gwénaëlle Combes, responsable recrutement et développement du groupe Daher. De toute façon, ils pourront deviner votre âge en regardant votre parcours. » Selon Denis Clément Perez, directeur de DP Conseil Ressources Humaines, autant faciliter la tâche du recruteur pour lui éviter de poser ces questions en entretien. « Ce n’est pas une obligation, car nous ne nous baserons pas sur ces informations, mais cela nous permet d’avoir une vue d’ensemble. »- Contre : Béatrice Louvet, PDG du groupe Transition, ne partage pas leur avis : « ces renseignements ne servent à rien puisqu’il est de toute façon illégal de recruter en fonction de ces critères. Je pense qu’ils ne peuvent que desservir un candidat, donc autant les éviter sur un CV. »=> Permis de conduire : Nos trois recruteurs sont unanimes : si vous avez le permis, il est toujours utile de l’indiquer, en précisant que vous êtes véhiculé quand c’est le cas. => Nationalité : Seuls certains secteurs comme la défense, l’aéronautique ou l’administration publique peuvent exiger d’être de nationalité française. Pour tous les autres emplois, nul besoin de préciser votre nationalité. => Mobilité : Si vous êtes prêt à bouger, autant le dire car c’est souvent un atout aux yeux des recruteurs. En revanche, soyez sûr de vous : souhaitez-vous vraiment déménager ? Et jusqu’où ? Car vous devez aussi préciser la zone, par exemple « Mobilité dans le Sud-ouest et Sud-est », ou « Mobilité dans toute l’Europe de l’ouest. »

2.Photo


Une chose est sûre : si vous ne mettez pas de photo, le recruteur ne vous en tiendra pas rigueur. « Je me sers des photos uniquement comme aide visuelle pour mémoriser les différents candidats », explique Denis Clément Perez. Ainsi, une photo peut être un atout pour que le recruteur se souvienne de vous. En revanche, elle doit impérativement vous mettre en valeur et refléter votre professionnalisme. Si ce n’est pas le cas, abstenez-vous.

3.Objectif professionnel


Oubliez cette rubrique ! « Le titre du CV suffit, une rubrique « Objectif professionnel », est souvent redondante, » indique Gwénaëlle Combes. Elle risque même vous nuire car vous pourriez mal cibler les besoins des recruteurs. Seul cas où cette mention peut se révéler utile : si vous êtes déjà en poste et que vous ne souhaitez changer que pour une fonction bien précise.

4.Résumé des compétences


Les recruteurs apprécient cette rubrique, à condition qu’elle soit pertinente. « C’est ce que je regarde en premier, explique Denis Clément Perez, cela m’aide à faire le lien entre les savoir-faire du candidat et nos attentes. Si je constate environ 60% de cohérence, je considère que je peux aller plus loin. » Mais pas question de lister toutes vos compétences dans le désordre. Pour chaque offre d’emploi, il faut sélectionner les plus appropriées. « Indiquez trois ou quatre savoir-faire, conseille Gwénaëlle Combes, et spécifiez pour chacun les compétences opérationnelles reliées. »Attention, seules les compétences professionnelles utilisées en autonomie et qui se rapportent au poste brigué doivent être listées. Ainsi, les jeunes diplômés ne peuvent inclure de compétences théoriques non pratiquées. « N’indiquez pas non plus de qualité (bon relationnel, rigoureux,…) elles n’ont pas leur place dans un CV », précise Béatrice Louvet, PDG du groupe Transition.Quant à la forme, vous pouvez placer ce paragraphe au début du CV, avant les expériences. Utilisez un encadré et des puces pour plus de clarté.

La rédaction