Quels sont les meilleurs moyens pour se faire recruter ?

Tout dépend du secteur d’activité visé, du type de contrat ou du poste. Selon votre situation, envoyer une candidature spontanée ou répondre à une annonce peut être plus efficace que la recommandation d’une relation pour décrocher un emploi. C'est du moins ce que nous enseigne une récente étude.


À chacun son « bon » canal de recrutement pour postuler. C’est le précieux enseignement que nous livre la dernière enquête « Offres d’emploi et recrutement » du service statistique du ministère du Travail (Dares)* consacrée aux moyens préférés de recrutement des entreprises. Sachant que le recruteur n’active pas qu’un seul canal pour trouver son candidat, mais trois en moyenne, toujours selon l’étude.
Certes la recommandation d’une relation personnelle ou professionnelle reste globalement le moyen le plus efficace pour décrocher un poste puisqu’il fonctionne dans 27 % des cas. Il est talonné par le recours aux candidatures spontanées utilisées par 21 % des entreprises. Mais aussi les annonces, les intermédiaires comme Pôle emploi, les écoles ou les cabinets de recrutement.
Mais si l’on tient compte des situations personnelles, d’autres canaux s’avèrent plus efficaces. Tout dépend du secteur d'activité, du contrat de travail visé ou encore de votre situation professionnelle avant l’embauche.

Les meilleurs moyens selon la situation avant l’embauche


Les personnes au chômage ont davantage de chance d’être recrutées grâce à un intermédiaire public comme Pôle emploi ou les missions locales dans 25 % des cas, alors que les personnes déjà salariées, sont davantage débauchées via les relations personnelles ou professionnelles (39 %).
Pour les personnes en études ou en formation, il faut en revanche privilégier son école ou son université (30 %) ainsi que les candidatures spontanées (28 %). Ce sont les moyens les plus utilisés par les employeurs dans leur recherche de candidats.

Les meilleurs moyens pour décrocher un CDD


Si vous êtes à la recherche d’un CDD de 3 mois ou plus, plusieurs canaux de recrutement sont à activer. D’abord les candidatures spontanées qui aboutissent dans 23 % des cas. Puis les intermédiaires tels que les écoles, les universités et les centres de formation et enfin les recommandations de son réseau.

Et pour un poste non qualifié ?


Les employés non qualifiés sont le plus souvent recrutés via des candidatures spontanées. (33 %). À l’inverse, les intermédiaires publics tels que Pôle emploi ou les missions locales ne sont pas beaucoup sollicitées par les recruteurs, étonnamment seulement 17% des recrutements se font via ces canaux. 
Quant aux employés qualifiés, ils ont l’avantage d’être aussi bien recrutés via les relations, les candidatures spontanées et les annonces. Alors que les ouvriers qualifiés le sont beaucoup plus grâce aux relations 33 %.

Quelle solution de recrutement pour quel métier ?


Tout dépend également du métier visé. L’étude donne l’exemple des emplois de secrétariat, de saisie et d’accueil qui sont plus souvent pourvus via des intermédiaires publics tandis que les emplois commerciaux ou technico-commerciaux le sont davantage grâce à la diffusion d’annonces. 

Quel canal pour quel secteur d’activité ?


Les préférences des recruteurs varient aussi en fonction de leur secteur d'activité. L’industrie privilégie d'abord les autres intermédiaires (écoles,  universités, cabinets, intérim) puisque  30 % des candidatures aboutissement grâce à ces derniers. En revanche, la construction, le service au particulier et le service aux entreprises préfèrent recourir aux relations.
Bon à savoir : les entreprises dotées d'un service RH recourent d'abord aux candidatures spontanées (22 %) et aux annonces (20 %). Tandis que les très petites entreprises de moins de 10 salariés privilégient d'abord les relations perso et pro.

Les canaux de recrutement les plus utilisés par les recruteurs

Appel aux relations pro ou perso 27%
Candidatures spontanées 21%
Annonces 15%
Autre intermédiaire 15%
Intermédiaire public 13%
Anciens salariés 5%
Consultation de base de CV 3%
Salons et autres canaux 1%
 
* Enquête Dares N°064. Cette enquête couvre l’ensemble des établissements d’au moins un salarié en CDI ou en CDD depuis plus d’un mois en France, entre le 1er septembre et le 30 novembre 2015. Au total, 8 510 questionnaires ont été complétés.

La rédaction