Recherche d'emploi : 7 raisons de se mettre au MOOC

Un quoi ? Non seulement il vaut mieux savoir ce qu’est un MOOC, mais un candidat à la recherche d’un job a tout intérêt à participer à ces nouvelles formations 2.0.

1 Parce qu’il faut vivre avec son temps


L’acronyme MOOC vous fait peur ? Il ne faut pas. Dans la pratique, il n’y a rien de plus simple. Il suffit d’avoir une connexion internet et de l’envie pour prendre part à ces nouvelles formations 2.0. « Un MOOC, de son nom complet massive open online course, est un cours gratuit accessible pendant une période donnée, ouvert à tous et à distance, précise Xavier Delengaigne, consultant chez Collectivité numérique. C’est un nouveau mode d’apprentissage autonome et collaboratif. » « Il en existe des dizaines en France qui vont révolutionner le paysage de la formation continue », observe Clément Lhommeau, directeur marketing de la plateforme éducative 360Learning et auteur du guide MOOC : l’apprentissage à l’épreuve du numérique. Autrement dit : les candidats ne tarderont pas à en entendre parler pendant leurs futurs entretiens d’embauche…
"Avoir suivi ces formations en ligne peut être un argument en plus pour être recruté plus tard." 

2 Parce qu’ils sont ouverts à tous


Aucune excuse pour passer à côté : les MOOCs n’affichent pas de nombre maximum d’inscrits, sont ouverts à tous les internautes intéressés sans distinction d’origine ou de niveau d’études et sont surtout entièrement gratuits. « Tout ce qu’il faut fournir, c’est un peu d’engagement et de temps », précise Cécile Dejoux, maître de conférences en gestion au Cnam. Après avoir attiré 36 615 inscrits l’an dernier, elle animera entre le 15 février et le 29 mars 2015 un MOOC très attendu intitulé Du manager au leader 2.0  sur l’influence du numérique dans le management contemporain. « Les cours reposent sur des vidéos de 10 minutes diffusées chaque semaine et des exercices à faire à la maison, soit environ deux à trois heures de travail hebdomadaire. » Alors notez vite dans vos agendas, les dates des MOOCs qui vous intéressent. Vous trouvez sur le net des annuaires dédiés au MOOCs, comme France Université Numérique ou Mooc Francophone.
 

3 Parce qu’on peut aussi s’initier à un nouveau métier


Et chacun trouvera forcément un sujet qui l’intéresse. Voire, carrément, une initiation à un nouveau métier. En novembre 2014, Cindy a ainsi suivi un MOOC sur le métier de web conseiller organisé par Orange, via sa plateforme dédiée Solerni. « C’était la première fois et j’ai adoré, témoigne cette participante. J’ai profité de mon congé parental pour envisager une reconversion et j’ai vraiment appris les bases de ce métier. » « C’est le but, confirme Ludovic Guilcher, directeur adjoint  des ressources humaines du groupe. Nous avons organisé cette formation en partenariat avec Pôle emploi qui nous a envoyé un certain nombre de candidats. C’est un métier qui recrute et ce MOOC nous permet de contribuer à l’employabilité du pays. »
 

4 Parce que c’est une nouvelle façon d’apprendre


Certes, il faut y consacrer un peu de temps et beaucoup de candidats décrochent avant la fin. Mais pour les plus motivés, c’est… quand on veut, comme on veut. « Pour ma part, j’essayais de me dégager une heure par jour, quand ma fille dormait, pour les exercices », poursuit Cindy. Sans compter que ces vidéos, courtes, et les travaux à la maison présentent aussi d’autres avantages. « Le format est bon pour le cerveau qui a du mal à rester concentré sur la durée, généralement pas plus de trois quarts d’heure », ajoute Xavier Delengaigne.
 

5 Parce que c’est une nouvelle formation continue "à la carte"


« C’est une révolution puisque c’est le salarié ou le particulier qui choisit à quoi il a envie de se former », résume Cécile Dejoux. Envie d’Écrire son premier programme avec Java, de s’initier au Droit des entreprises ou de Programmer son iPhone ? Ou simplement envie de parfaire sa culture générale dans un domaine.
 

6 Parce que ça fait bien sur un CV


D’aucuns douteront peut-être de l’utilité professionnelle de la démarche. « Même si cela ne devrait pas tarder, il n’y a pas encore d’examen validé pour les MOOCs, concède Clément Lhommeau. En attendant, beaucoup de plateformes proposent des attestations ou des certifications (parfois payantes, ndlr), à condition d’avoir participé au cours jusqu’au bout et rendu les exercices demandés. » Malgré des ajustements en préparation, Ludovic Guilcher encourage les participants à mentionner leur participation active à des MOOC sur leur CV.  « Avoir suivi ces formations en ligne peut être un argument en plus pour être recruté plus tard », assure le DRH adjoint d’Orange.
 

7 Parce que cela génère du réseau


Si Cécile Dejoux ne prétend pas pouvoir rester en contact avec tous les participants à ces cours, elle gratifie volontiers les plus actifs d’une recommandation sur LinkedIn ou Viadeo. « Ce qui est aussi intéressant, c’est de voir la dynamique entre les apprenants, abonde Ludovic Guilcher. C’est un mode de formation très dynamique et collaboratif. » Car contrairement à une plateforme d’e-learning classique, les élèves sont invités à communiquer, voire à travailler ensemble en ligne. Cécile confirme. « C’est une vraie chance car, même derrière un ordinateur, cela permet aussi de nouer beaucoup de contacts. »

La rédaction