Réseaux sociaux pros : qui faut-il avoir dans ses contacts et comment les inviter ?

Simple comme un clic sur Viadeo ou Linkedin ? Développer ses contacts sur les réseaux sociaux professionnels requiert parfois un peu plus de savoir-faire. Tout dépend à qui l’on s’adresse... Découvrez les astuces de nos experts pour développer son réseau.

1 Ses collègues et amis 


« On peut déjà commencer par chercher sur Viadeo et Linkedin ses collègues les plus récents, ses camarades de promo, voire ses amis, si possible dans le même domaine d’activité, suggère Corinne Moret, consultante chez Coaching & Communication. Même si l’on débute, le réseau peut grandir vite. » D’emblée, l’idée est ainsi de se projeter vers l’avenir. « Parfois cette mise en relation ne sert pas immédiatement, elle pourra néanmoins être utile plus tard, confirme Marlène Ribeiro, directrice au sein de la division Systèmes d’Information chez Michael Page. Être en relation vous permettra de suivre plus facilement leur évolution et d’éventuellement les solliciter plus tard en cas de besoin. » Quant à la méthode, rien de plus simple : un simple clic sur leur profil et le message automatique généré par le réseau suffit. « Ces contacts comprennent votre démarche et vous n’êtes pas obligé de personnaliser le message. »
"La démarche se complique – un peu – dès lors que l’on sollicite des personnes que l’on n’a jamais rencontrées."  

2 Ses anciens contacts professionnels


Mais pour avoir un réseau intéressant, il faudra évidemment se creuser un peu plus la mémoire. « Il faut profiter des moteurs de recherche proposés par les réseaux sociaux et effectuer des synchronisations régulières, explique Cédric Méjean, DRH pôle Industrie de SGS France. Cela permet d’ « aspirer » son répertoire d’adresses mail. Ensuite, si on a bien renseigné son profil avec les noms des écoles et entreprises fréquentées, on recevra aussi des suggestions. Bien sûr, il ne faut pas tout cocher et spammer tout le monde, mais cela permet de retrouver de vieux contacts intéressants. »
Là encore, l’étiquette reste assez légère. Selon Marlène Ribeiro, un bref message du style “Heureux d’avoir retrouvé ton profil et à très bientôt”‌, voire rien du tout, peut suffire. « Il est parfois nécessaire de se rappeler dans quelles circonstances vous avez fait connaissance. » Pour le reste, votre interlocuteur cliquera peut-être sur votre profil à son tour pour se rappeler de vous. « D’où l’important d’avoir un profil impeccable et détaillé. »
 

3 Les gens que l’on a rencontrés… hier


Selon cette spécialiste, développer un réseau n’est pas si difficile… à condition de le construire en temps réel. « Après un entretien de recrutement, par exemple, il est opportun de garder le contact avec le recruteur, même si le processus de recrutement n’a pas abouti. » Il suffira juste d’ajouter un message du style: « Je vous remercie de l’intérêt que vous avez eu pour ma candidature, etc ».
« Je préfère établir un contact avant de lancer une invitation, reconnaît Franck Fiszel, coach et fondateur du club Cap Avenir Réseau. Quand on croise des professionnels, on peut les solliciter le lendemain. Parfois on peut aussi demander à quelqu’un d’organiser une rencontre. »
 

4 Des professionnels de son secteur


La démarche se complique – un peu – dès lors que l’on sollicite des personnes que l’on n’a jamais rencontrées. « Il faut alors tourner les choses positivement, poursuit Franck Fiszel. Si je sollicite quelqu’un, j’essaie de lui expliquer que je peux lui apporter quelque chose. On peut écrire quelque chose du genre “Je peux apporter de la dynamique à votre PME” ou “Si je peux vous aider avec des membres de mon réseau, ce sera avec plaisir”. Il faut une notion de réciprocité. »
Corinne Moret confirme et recommande alors la plus grande courtoisie. « J’utiliserais même une formule nominative comme “Bonjour Monsieur ou Madame X” pour dire ensuite “Je me permets de vous solliciter sur ce réseau car je suis votre entreprise de très près et mes compétences rejoignent votre domaine d’activité”, par exemple. Je recommande un message formel et personnalisé. »
 

5 Des recruteurs potentiels


Reste alors la situation la plus délicate : peut-on intégrer des recruteurs potentiels à son réseau ? Cédric Méjean conseille d’identifier les cabinets de recrutements qui travaillent dans son secteur et viser des opérationnels du recrutement plutôt que les DRH. « À un recruteur potentiel on peut écrire quelque chose du genre : « Bonjour, je m’adresse à vous car votre cabinet est spécialisé dans les domaines que je recherche. Ce serait un plaisir de vous avoir parmi mes contacts. » La clé est de ne surtout pas demander de réponse trop vite, sinon il risque de ne pas vous accepter. »
Marlène Ribeiro confirme. « Il est important d’expliquer votre demande de mise en relation avec quelqu’un de vous ne connaissez pas. Je trouve cela toujours un peu abrupt quand on est sollicité par des inconnus sans savoir ce qu’ils nous veulent. » Mais, surtout, il ne faut pas en rester là quand la demande est acceptée. « Il est dommage de ne pas saisir cette opportunité et de ne pas renvoyer un email plus long par la suite. » Pour que son réseau ne se limite pas à un simple carnet d’adresses…

La rédaction