Se former avec le CPF : comment ça marche ?

Si vous n'avez pas encore activé votre compte personnel de formation (CPF), on vous explique comment ça marche et quelles formations vous pouvez faire financer.

1 À qui s’adresse le CPF ?


C’est là sa principale nouveauté : ce nouveau Compte personnel de formation couvre un périmètre beaucoup plus large que l’ancien DIF (Droit individuel à la formation). « Le CPF, c’est un droit universel, c’est-à-dire un droit commun aux salariés et chercheurs d’emploi, explique Gilles Pouligny, directeur général adjoint en charge de la formation continue au sein du groupe IGS. En fait, c’est un mécanisme d'accès à la formation qui ne tient pas compte du statut d'origine de la personne. Avec cette réforme on a souhaité croiser ce qui relève de l'employabilité de la personne avec le développement de la performance de l’entreprise. »

 

2 À quelles formations peut-on prétendre ?


« On a pour l'instant des premières listes de formations qui vont s’affiner au fur et à mesure », observe Françoise Gérard, coordinatrice de l'Université d'hiver de la formation professionnelle. La précision est utile : contrairement au DIF, les formations éligibles seront en apparence plus restreintes, mais théoriquement plus en phase avec la réalité et les besoins du monde du travail. « A priori le système est conçu pour qu'on vous propose des choix qui correspondent à votre situation », insiste cette spécialiste, pour qui le CPF s’adresse tout particulièrement aux profils les moins diplômés. « C'est aussi un dispositif pour aider les moins qualifiés à mieux gérer leur carrière. Ces formations correspondent à des métiers d'avenir et porteurs. Elles délivrent un socle minimal de compétences qui devrait permettre, à terme, de favoriser une plus grande égalité des chances. »

 

3 Combien d’heures… et pour combien de temps ?

Là encore, mieux que l’ancien DIF (120 heures sur six ans), ce nouveau dispositif donne droit à 150 heures de formation cumulables sur sept ans et demi (24 heures annuelles les cinq premières années puis 12 heures les années suivantes dans la limite de 150). « L’originalité est de créer un droit portable à la formation quelle que soit la situation des personnes par rapport à l’emploi, analyse Jean-Philippe Cépède, directeur du pôle droit de la formation chez Centre Inffo, le centre national expert sur la formation et l'orientation des adultes. C'est un mécanisme de compteur qui cumule des heures. Et c'est l'intéressé qui décide comment les utiliser. » Attaché à la personne, le CPF accompagnera ainsi les intéressés tout au long de leur vie professionnelle. Et surtout, chacun garde ses droits à la formation s’il se retrouve au chômage ou s’il change d’emploi.

 

 

4 Comment trouver une formation ?


N’importe quel salarié ou chercheur d’emploi peut y accéder et le gérer via un espace personnel sécurisé (voir encadré). Il lui suffit de trouver une formation éligible et aboutissant à une certification. « Les partenaires sociaux ont élaboré des listes de formations, poursuit cet expert. Donc, normalement, les salariés et les entreprises devraient y trouver leur compte. L'idée est d'en faire un outil de sécurisation des parcours professionnels avec des formations identifiées comme utile sur le marché du travail. » Concrètement, un compte d’heures, consultable sur Internet, permet ainsi à chacun de suivre les heures acquises et leur utilisation.

 

5 Faut-il l’autorisation de son employeur ?


« Contrairement au DIF où il devait obtenir l'accord de son employeur, le salarié peut utiliser son CPF sans nécessairement en faire la demande », explique Françoise Gérard. En pratique, il devra évidemment, pour cela, suivre sa formation en dehors des heures de travail. Sinon l'accord de l'entreprise reste indispensable.

 

6 Et jusqu’ici, ça marche comment ?


Les intéressés en témoignent : les premiers pas du CPF, l’an dernier, ont été difficiles. Un an après son lancement, seuls 10 % de la population active (sur 23 millions de bénéficiaires potentiels) auraient ouvert un CPF sur le portail dédié. « Mais c'est une année de transition, nuance Gilles de Pouligny. La CPF ne démarre sans doute pas assez vite, mais cela va se mettre en place progressivement. » Le Ministère du travail a lancé, depuis octobre, une campagne d’information sur le web destinée à guider les futurs usagers du compte personnel de formation et chacun s’accorde notamment sur la nécessité d’enrichir les formations éligibles…

 >>Retrouvez toutes les formations Kelformation éligibles au CPF

 

Comment activer son compte 


Depuis le 5 janvier 2015, toute personne, salariée ou en recherche d’emploi, peut activer son compte personnel de formation (CPF) sur un site dédié à ce dispositif à l’adresse : moncompteformation.gouv.fr.

La démarche est facile et comprend trois étapes (il existe même des tutoriels en ligne pour accompagner les usagers). Il suffit de se munir de son numéro de Sécurité sociale et d'une adresse électronique valide. Les heures du CPF n'ont pas à être saisies par les intéressés : depuis 2016, elles sont normalement retranscrites automatiquement en fonction des informations transmises par ses employeurs. De même, doivent aussi figurer sur l’interface le solde des heures de l’ancien DIF non consommées.

Pour comprendre la mécanique et le fonctionnement du compte de formation, on pourra aussi se rendre sur le site très complet www.orientation-pour-tous.fr. Pour rechercher une formation, on peut ainsi passer par une recherche multicritères en fonction de son statut et sa région de résidence.

Enfin, il faut surtout savoir que les listes de formations éligibles sont accessibles et régulièrement mises à jour. Chacun peut les consulter sur une page dédiée sur le site officiel du CPF.

La rédaction