2
réactions

Emploi : où vont les 18-30 ans ?

Les jeunes sont très mal informés et très mal préparés à leur avenir durant leurs études. De fait, ils sont peu enclins à développer un projet professionnel ! C’est en tout cas ce qu’il ressort d’une récente étude Opinionway menée pour My Job Glasses. Pourtant, les 18-30 ans devraient être particulièrement agile sur le marché de l’emploi pour mieux l’appréhender.

Difficile de préparer son avenir en fonction de ses envies ? L’idéal n’est-il pas de trouver un métier-passion ou en tout cas de faire des études en fonction de ce que l’on veut devenir plus tard ? Et pourtant. Si 31 % des 18-30 ans ont découvert le métier de leur rêve, 26-% n’en ont aucune idée. Pire, la moitié d’entre eux ne savent pas vers quel emploi se diriger moins d’un an avant la sortie de leurs études ! Résultat des courses : ils ne sont que 23 % à avoir choisi un métier par conviction, tandis que 26 % ont pris un poste dans une entreprise par besoin, c’est-à-dire parce qu’ils n’avaient pas d’emploi.

Si plus d’un tiers n’a pas eu accès à ces contacts d’entreprises, un chiffre plus surprenant encore : 32 % des jeunes n’ont pas pensé à rencontrer des professionnels au cours de leurs études…

Même constat du côté du réseau. Si 32 % ont pourvu des places en répondant à une petite annonce, seulement 11 % d’entre eux ont utilisé la recommandation d’un proche ou le réseau (de l’école, de l’entourage…). Dans un monde où de nombreux emplois s’obtiennent par le bouche-à- oreille, le chiffre reste mince. La faute à qui, la faute à quoi ?

Voir aussi : Le premier emploi vu par Cyprien

 

Un manque criant d’informations

Le constat est simple : durant leurs études, les jeunes ont beaucoup de difficultés à trouver des informations, et ce, dès les premières années de lycée, là où tout doit se décider pour aborder les études supérieures. Rien n’est fait, ou très peu pourtant, pour les préparer à faire des choix d’orientation. Plus de la moitié d’entre eux n’ont jamais vraiment rencontré d’entreprises du secteur dans lequel ils auraient éventuellement aimé évoluer. Alors même que pour 70 % de ces jeunes, la question du premier emploi est vitale et anxiogène ! Si plus d’un tiers n’a pas eu accès à ces contacts d’entreprises, un chiffre plus surprenant encore, mais éloquent, apparaît dans cette enquête : 32 % des jeunes n’ont pas pensé à rencontrer des professionnels au cours de leurs études…

 

Premier emploi : une durée de vie variable

Une fois en poste, la durée du premier emploi diffère mais un chiffre reste flagrant : 41 % restent moins d’un an en poste, tandis que 20% des 18-30 ans restent en moyenne de 1 à 3 ans dans leur entreprise. Ce phénomène s’amplifie chez les moins de 25 ans (59 %) ou pour les niveaux inférieurs au bac (53 %). Une fragilité et une infidélité qui se recoupent avec le fait de n’avoir pu choisir son métier avec passion dès le départ. Néanmoins, près de 49 % des jeunes sont assez satisfaits de leur intégration dans l’entreprise, boostés par leurs missions. Et même si la rémunération et les perspectives d’évolution restent encore discutables pour 30 % d’entre eux, les jeunes sont globalement satisfaits de leur premier emploi. Ce qui n’était pas gagné.

Lire aussiDéfinir son projet professionnel et s'en servir dans sa recherche d'emploi

 

« Observatoire du Premier Emploi », Étude Opinionway pour My Job Glasses-Mars 2017

Vos réactions (2 Réactions)

  • KAMBOWA SERGE

    etudiant en 3e doctorat

    trouver un emploi dans le domaine medicale

    je suis gradué en sciences bio-médicales. presentement je suis en 3e doctorat médecine

  • KAMBOWA SERGE

    etudiant

    en réponse à : KAMBOWA SERGE

    trouver un travail dans le domaine medicale

    je cherche les infos sur la façon de trouver le travail dans le domaine médicale

réagir à cet article

* Champs obligatoires.

  • ?Votre e-mail ne sera pas visible.
  • ?Votre nom apparaîtra avec votre réaction et pourra ressortir sur les moteurs de recherche. Cultivez votre e-réputation avec votre nom complet ou protégez votre identité avec un pseudo.

  • Le texte est limité à 750 caractères