1
réaction

Moins de stress et plus d'autonomie quand on travaille dans une TPE

Moins de stress, plus d’autonomie, de reconnaissance et de liberté : les conditions de travail seraient bien meilleures dans les entreprises de moins de 10 personnes. Ce sont les intéressés qui le disent dans une nouvelle étude de la Dares.

Et si les employés qui ont choisi de travailler dans une TPE, structure de moins de dix salariés, avaient tout compris ? C’est ce qui ressort d’une étude* récemment publiée par la Direction de l'animation de la recherche, des études et des statistiques (Dares) : les salariés des TPE ont une bien meilleure image de leur entreprise et de leurs conditions de travail que les autres.

Les employés de TPE sont aussi les champions toute catégorie de l’autonomie. Ils sont les moins nombreux à se plaindre de ne pas pouvoir "régler eux-mêmes les incidents", ou de "ne pas pouvoir faire varier les délais".

Moins de stress et de tension

Les salariés trouvent leur quotidien en TPE plus agréable que ceux qui travaillent dans de plus grandes structures. Ils sont les moins nombreux à estimer "devoir toujours se dépêcher", ou "subir des contraintes de rythme". Ils sont par ailleurs moins souvent obligés "d’interrompre une tâche pour une autre non prévue", un véritable luxe dans beaucoup d’open space de grandes entreprises.

Les salariés des organisations de plus de 500 personnes sont aussi plus victimes de job strain, une tension au travail qui associe marge de manœuvre décisionnelle limitée et forte demande psychologique. Elle est ressentie par 21 % de ces salariés, alors qu’elle ne concerne que 13 % des salariés de TPE.

 

Des relations plus humaines et une autonomie préservée

On observe également moins de comportements hostiles dans les TPE, en particulier les attitudes méprisantes du type "on m’ignore", "on me ridiculise", évoquées par 8 % de l’ensemble des salariés, soit 3 points de plus que les travailleurs en TPE.

Enfin, les employés de TPE sont aussi les champions toute catégorie de l’autonomie. Ils sont les moins nombreux à se plaindre de ne pas pouvoir "régler eux-mêmes les incidents", ou de "ne pas pouvoir faire varier les délais". Seul un tiers d’entre eux déplore une "faible latitude décisionnelle"… Ce que regrettent pourtant près de la moitié des employés de entreprises de plus de 500 personnes.

 

Le risque professionnel comme unique bémol

Seule ombre au tableau dans ce petit paradis : le risque sanitaire professionnel est plus élevé au sein des TPE qu’ailleurs. L’exposition aux facteurs cancérigènes, par exemple, y est en effet un peu plus forte que dans les grandes entreprises : selon la Dares, 13 % des salariés des TPE y étaient exposés, contre moins de 10 % dans les grandes entreprises. Une surexposition qui s’explique notamment par l’existence de politiques de prévention plus formalisées dans les grandes structures.

En dépit de ce point précis, la pénibilité globale du travail n'est pas plus élevée dans les TPE que dans les grandes entreprises. De quoi remettre en cause un certain nombre de préjugés sur la qualité de vie dans les très petites entreprises.

* Étude sur Les expositions aux risques professionnels dans les petits établissements en 2010, basé sur l’enquête Surveillance médicale des expositions aux risques professionnels (Sumer) réalisée entre janvier 2009 et avril 2010 auprès de 47 983 salariés en France métropolitaine et à La Réunion.

Vos réactions (1 Réaction)

  • khetib abdelkrim

    retraité sans

    correction de texte dommage max 750 caractères

    Moins de stress, plus d’autonomie, de reconnaissance et de liberté : les conditions de travail seraient bien meilleurs dans les entreprises de moins de 10 personnes. Ce sont les intéressés qui le disent dans une nouvelle étude de la Dares.
    Et si les employés qui ont choisi de travailler dans une TPE, structure de moins de dix salariés, avaient tout compris ? C’est ce qui ressort d’une étude* récemment publiée par la direction de l'animation de la recherche, des études et des statistiques (Dares) : les salariés des TPE ont une bien meilleure image de leur entreprise et de leurs conditions de travail que les autres.
    Moins de stress et de tension
    Les salariés trouvent leur quotidien en TPE plus agréable que ceux qui travaillent dans de plus gr

réagir à cet article

* Champs obligatoires.

  • ?Votre e-mail ne sera pas visible.
  • ?Votre nom apparaîtra avec votre réaction et pourra ressortir sur les moteurs de recherche. Cultivez votre e-réputation avec votre nom complet ou protégez votre identité avec un pseudo.

  • Le texte est limité à 750 caractères