Réagir

Pour les Français, la diversité en entreprise progresse

Quel regard portent les Français sur la diversité en entreprise ? C’est la question que s’est posée Keljob à l’occasion de la Semaine européenne pour l’emploi des personnes handicapées qui se tient du 14 au 20 novembre 2016. Retour sur des résultats encourageants et parfois troublants.

Le sujet de la diversité est intimement lié à celui de la discrimination. Et avec près d’un sondé sur 2 déclarant avoir été victime de discrimination lors d’un recrutement, il est assez logique que la quasi-totalité (92 %) des Français voit la diversité en entreprise comme un sujet important, et même très important pour 44 %. La prise de conscience est donc sans réserve. Il faut dire que de nombreuses publications nous aident à nous apercevoir des bienfaits de la mixité. C’est le cas de la récente étude Gender Scan du cabinet Global Contact qui s’est intéressée à la diversité hommes-femmes et a conclu que 81 % des patrons et managers estiment avoir de meilleurs résultats avec une équipe mixte.

D’ailleurs, il n’existe pas une diversité mais des diversités. Derrière ce mot, les Français voient d’abord l’origine (76 %), puis le handicap pour 73 % et enfin l’égalité hommes-femmes (70 %).

 

Notre sondage recèle aussi plusieurs bonnes nouvelles comme les 41 % des Français estimant que la situation de la diversité en entreprise s’est améliorée ces 10 dernières années, contre 37 % qui pensent qu’elle stagne, et 17 % qu’elle s’est dégradée. On peut aussi se réjouir des 57 % de répondants considérant que leur entreprise prend suffisamment en compte les enjeux liés à la diversité.

Toutefois, ces résultats doivent être nuancés. Car quand on aborde le sujet plus concrètement, un certain flou se fait sentir. Par exemple à la question "Votre entreprise mène-t-elle des actions en faveur de la diversité ?", 39 % avouent qu’ils ne savent pas, 31 % répondent oui, pratiquement le même nombre répondent par la négative (30 %). On ne sait donc pas trop comment les choses avancent…

 

Étude menée du 4 au 14 octobre 2016 auprès de 786 personnes par questionnaire auto-administré en ligne.

Vos réactions (0 Réaction)

Il n'y a pas de commentaires, soyez le premier

réagir à cet article

* Champs obligatoires.

  • ?Votre e-mail ne sera pas visible.
  • ?Votre nom apparaîtra avec votre réaction et pourra ressortir sur les moteurs de recherche. Cultivez votre e-réputation avec votre nom complet ou protégez votre identité avec un pseudo.

  • Le texte est limité à 750 caractères