11
réactions

CV par compétences : les erreurs à ne pas faire

Moins courant que le chronologique, le CV par compétences vise à mettre en valeur ses savoir-faire. De plus en plus prisé des candidats, il ne fait pourtant pas toujours l’unanimité. Trois employeurs commentent 3 exemples de CV par compétences qu’ils ont reçus.

Exemple n°1 : bonne présentation mais un peu creux

Voir le CV en PDF

L’avis de Bruno Fadda, directeur associé chez Robert Half

« Pour commencer, je dois dire que chez Robert Half, nous avons une nette préférence pour les CV classiques (c'est-à-dire ante-chronologiques) en comparaison des CV par compétences, que nous trouvons beaucoup moins lisibles. L’un des inconvénients majeurs des CV par compétences étant de donner le sentiment que le candidat omet certaines informations.

Pour ce CV, la première impression est bonne, car il est bien présenté, structuré, aéré, et il comporte tous les pavés traditionnels que l’on doit retrouver dans un CV. Le titre est également clair et pertinent.

Pour autant beaucoup d’éléments seraient à modifier pour le rendre efficace. Le sous-titre n’est pas nécessaire. D’abord, rappelons qu’il est déconseillé d’employer le « je » dans un CV. Ensuite, ce genre d’informations n’a pas à figurer ici, sa place est dans la lettre de motivation ou dans le mail qui accompagne la candidature. Et enfin, il convient d’illustrer les qualités énoncées par des données chiffrées, des exemples précis de réalisations ; dans le cas contraire, ces qualités ont peu de valeur pour un recruteur.

Quant au paragraphe « Compétences », il prend trop de place et donne peu d’informations. Il aurait fallu synthétiser et faire mention de résultats concrets. Ce paragraphe manque aussi de personnalisation. L’idéal aurait été de faire un petit pavé « Compétences » qui mette en avant de manière concrète la valeur ajoutée qu’a apportée la candidate à ses différents employeurs, et de poursuivre avec un CV classique de type chronologique. »

Exemple n°2 : CV par compétences : attentions aux répétitions

Voir le CV en PDF

L’avis de Jérôme Piérard, directeur du cabinet de chasse de tête Dreamsearch

« Les CV par compétences ne sont pas ceux que je préfère et, pour en avoir parlé avec mes collègues, je peux vous dire que beaucoup d’entre eux partagent mon avis. Ces types de CV donnent souvent lieu à des redites, et ce CV en est un bon exemple.

La candidate commence par faire étalage de ses compétences et de ses qualités par domaine d’activité : ce n’est pas ce que l’on attend d’un CV, qui se doit d’être objectif et factuel. Ici, la candidate décrète en quelque sorte qu’elle a des compétences, et les annonce sans qu’aucun élément concret ne vienne valider ses dires. C’est une démarche trop subjective, la vocation d’un CV est de lister ses expériences et responsabilités, éventuellement ses résultats. Et de là, le recruteur doit voir se dégager implicitement les qualités du candidat.

Pour évoquer ce qui relève de ses qualités personnelles, c’est-à-dire de son tempérament, la lettre de motivation est plus appropriée que le CV. Bien-sûr, cela n’empêche pas de réunir ses compétences dans une rubrique, surtout lorsque l’on possède des compétences techniques, mais cela ne doit représenter qu’une petite partie du CV. »

Exemple n°3 : un CV plutôt réussi

Voir le CV en PDF

L’avis de Maxime Raffin, chargé de recrutement chez Norma conseil RH (groupe PIANA HR)

« Ce CV est plutôt cohérent et bien structuré, il donne envie d’appeler le candidat pour en savoir plus. Il comporte beaucoup de mots-clés importants et donne des résultats chiffrés.

Par ailleurs, la rubrique « Compétences » est relativement synthétique, ce qui est un bon point. Car le risque majeur des CV par compétences est de manquer de lisibilité. Ils sont souvent moins représentatifs du parcours du candidat et reflètent mal l’aspect chronologique de son expérience. En outre, les rubriques « Compétences » semblent parfois gratuites et énoncent des compétences qui ne sont reliées à aucune expérience. On peut comprendre que les candidats aient envie de lister leurs compétences, mais il est important de valoriser ces dernières en les rattachant aux emplois qui ont permis de les acquérir.

Même si ce CV est plutôt attrayant, je suis donc peu favorable aux CV par compétences. Il est souvent préférable de détailler ses expériences en notant, par exemple, les responsabilités que l’on a endossées. Or, un paragraphe compétences prend de la place sur un CV, souvent au détriment d’informations plus importantes. »

Vos réactions (11 Réactions)

  • Prosper

    Agropastoralisme, spécialiste des organisations paysannes ONG Humanitaire

    Exemple rédigé d'un cv

    j’aimerais avoir un exemple d'un cv bien bâti pour me permettre de connaitre les astus

  • ham

    Beaucoup de zele pour une analyse superficielle

    Les RH ,des obstacles de plus,j'en ai maintes fois fais les frais,avec toujours cette volonté de trouver le facteur pejoratif,le pou sur la tete bien que je sois degarni...Pour au final ,sous un faux air de desolation me refuser le poste convoité.A force j 'ai fini par comprendre a 40 ans que la meilleure strategie a adopter est de se dire que nous obeissons a une regle de l'offre et la demande.Cette derniere n'etant pas en notre faveur,la barre d'estimation est mise au plus haut,pour finir par devenir inaccessible.Fort heureusement il y a toujours une possibilité de tirer son epingle du jeu,en rencontrant un employeur qui a son libre arbitre sans deleguer sa capacité de jugement,a un jeunot qui obeit a des concepts absurdes.

  • domi

    Ah les RH !

    Les RH sont dans leur bureau, et c'est facile de juger.
    Eux mêmes ne savent pas toujours travailler, et jugent ! C'est facile.
    Ce monde où nous vivons devient de plus en plus compliqué, difficile, stressant, énervant....
    L'époque de nos grands parents étaient plus facile, plus humaine, plus convivial....
    Je déteste le monde d'aujourd'hui.
    Plus on se modernise, plus on est jugé par de incompétents, plus on nous en demande, plus on nous stresse...
    Ras le bol de l'an 2000 §
    Je plaind les jeunes, ce n'est pas facile pour eux !
    Les RH ne devraient pas exister. Ils ne connaissent rien au travail, à part s'ennuyer dans leur bureau.
    Quand aux patrons n'en parlons pas, ils n'ont rien compris, stresser le personnel ce n'est pas le motiver.

  • arjuca

    informaticien pole emploi

    en réponse à : domi

    plus un

    les RH sont surtout jugés sur leurs compétences à virer les gens, qu'à les recruter

  • Beyrtrand

    Pensée unique tours d'actualité !

    Quel avantage pour les recruteurs d'avoir toujours les mêmes cv ? Je note depuis bien longtemps que les DRH apprennent à automatiser les recrutements et ne sont pas capables d'analyser avec "humanité" une candidature ! Ne rentrant pas dans les cases, nous sommes beaucoup trop nombreux à subir la médiocrité des services RH. Ces gens là, doivent forcément s'ennuyer dans leur travail,... !Osez prendre des initiatives, pour ne pas imposer au monde de l'entreprise le clonage. Il n'y a pas qu'une seule manière de se présenter, d'être remarquable. La Politique meure de la pensée unique, le recrutement fera-t-il de même ? Le stéréotype brise l'innovation et cette vue de l'esprit durera jusqu'à ce que le mur devienne l'obstacle inévitable !

  • IsaRH

    DRH

    en réponse à : Beyrtrand

    Pas si simple

    En tant que RH je me permet de revenir sur cette réponse. On sent la colère vis à vis des RH et je la comprends mais il faut savoir que souvent les RH subissent la pression de la direction et ne sont pas toujours libres de leur choix. J'ai souvent initié des nouvelles formes de recrutement mais les managers aiment recruter à l'identique, la nouveauté fait peur. Alors non on ne s'ennuie pas en RH mais entre le marteau et l'enclume, il faut savoir composer. Le recrutement est un domaine où il faudrait vraiment innover.. c'est toute la mentalité française des patrons qu'il faut revoir et pas seulement les RH.

  • ham

    en réponse à : IsaRH

    parfois la decision appartient au recruteur...

    Bonjour,j ai connu une mesaventure,a ce sujet,j ai occupé un poste,dans un hotel de prestige ,ou j ai effectué des taches ,conformes aux attentes d un responsable du site.Comme a mon habitude,j ai tissé un lien avec cette personne qui un an apres m'envoie un mail ,me faisant mention d un recrutement,ou j aurais ete retenu,de part ma conscience professionelle et ma personnalité.Apres un 3 rendez vous ,on me propose de "finaliser " avec un Rh,une jeune femme qui arrive avec retard de 30 mn,et qui me pose plusieurs questions,sur mes motivations,bref a la suite on se quitte,puisplus de nouvelles pendant 2 semaines.Il a fallut que je recontacte cette personne pour qu elle me donne une suite defavorable,sans donner d explications...

  • latannée

    Évidemment que c'est un cv réussi. Dès que vous voyez 19ans d'expériences dans tel ou tel domaine est ce que vous allez chercher le reste ? NON. Mais une personne qui n'a pas d'expériences dans le domaine convoité, mais qu'elle a fait des études universitaires pour obtenir le poste de ses rèves et qui se sait compétente pour faire toutes les tâches reliées à l'emploi en question, comment va t-elle présenter son cv ? Avec un cv chronologique qui souvent décrit des expériences qui n'ont aucun lien avec l'emploi convoité ?? Ridicule. S'il y a une façon magique pour donner la chance à toute personne désireuse de faire un changement de carrière alors présentez la nous et ne nous casser pas les oreilles avec vos conseils à la marmelade.

  • Morand laura

    en réponse à : latannée

    Tout à fait juste et bien dit! Quand vous voulez changer de voie c'est quasi impossible. Lors d'un entretien, je me suis vue répondre: vous avez toutes les compétences pour ce poste, vous convenez parfaitement mais vous n'avez pas le diplôme... Donc on préfère embaucher qqun qui a le diplôme mais qui ne sait rien faire??

  • marie

    RH

    en réponse à : Morand laura

    COMME VOUS AVEZ TOUS RAISON

    j'étais RH, et j'ai quitté le bateau par ma propre initiative. Je recrutais en tenant compte de la motivation et du potentiel de la personne ... et c'était un plaisir. Mais aujourd'hui je suis de l'autre côté de la barrière et je dois refaire mon CV pour trouver un travail ... quel casse tête car je suis d'accord, en RH, il y a beaucoup de personnes qui ne connaissent rien et qui recrutent sur des "à priori", qui jugent sans savoir et qui se prennent pour ce qu'elles ne sont pas. Déjà comment peut on nommer des responsables RH qui n'ont pas la maturité, l'expérience ? on nomme souvent des financiers, pas des gestionnaires de l'Humain, et pourtant la rentabilité part de la motivation, et la motivation du bien- être des individus.

réagir à cet article

* Champs obligatoires.

  • ?Votre e-mail ne sera pas visible.
  • ?Votre nom apparaîtra avec votre réaction et pourra ressortir sur les moteurs de recherche. Cultivez votre e-réputation avec votre nom complet ou protégez votre identité avec un pseudo.

  • Le texte est limité à 750 caractères