2
réactions

Mise en page CV : les 7 erreurs à ne pas commettre

La présentation de votre CV est loin d’être un simple détail. Un document trop long, des paragraphes mal alignés, une police de caractère fantaisiste peut tout gâcher… Zoom sur les erreurs à éviter pour que votre candidature adopte le bon look.

Erreur n° 1 : les blocs de texte trop denses

Qui n’a jamais fait la grimace devant un long paragraphe trop dense de texte ? Avouez-le, ça ne donne pas envie d’entamer la lecture. Ce qui est vrai pour vous l’est aussi pour les recruteurs qui préfèreront passer à un autre CV sans même s’intéresser à votre profil.

Le maître mot ici ? La clarté. Pour faciliter la lecture de votre CV, utilisez un interlignage suffisant et des puces. Une page bien aérée fera toujours une bonne première impression.

Erreur n°2 : mauvais choix pour la police de caractère

Les polices de caractère décalées comme Lucida Handwriting, Comic sans MS ou Papyrus ne séduiront que vous. Ne prenez pas de risque et préférez la sobriété d’un Calibri, Verdana, Times New Roman ou Arial.

N’obligez pas le recruteur à plisser les yeux pour lire votre document. Choisissez une taille de police convenable : entre 9 et 12. Enfin, sachez que : « la règle veut qu’on ne souligne jamais de mots ou de phrases dans un document typographique. Seul le gras et l’italique permettent d’insister sur des mots », rappelle Pierre Lassarre, chargé de recrutement à La Banque Postale.

L’exemple à ne pas suivre

Erreur n°3 : une maquette bancale

« Les fautes les plus fréquentes en matière de présentation sont imputables à l’alignement du texte et des colonnes, explique Pierre Lassare. Il n’est pas rare de voir des puces mal positionnées, des alinéas de toute taille et des mauvais retours à la ligne. »

Avant d’envoyer votre candidature, veillez toujours à justifier le texte et à vérifier l’espacement des alinéas. « La mise en page témoigne d’une maîtrise des logiciels de traitement de texte. Cela peut peser dans la balance au moment de faire un choix sur une candidature », rappelle Stéphanie Amieux.

L’exemple à ne pas suivre

Erreur n°4 : l’originalité mal maîtrisée

Vous voulez vous démarquer en proposant un CV original ? Attention : terrain miné ! À moins de briguer un poste de créatif, vous avez intérêt à prôner la sobriété. « L’originalité est un terrain dangereux, confirme Pierre Lassarre. Les CV originaux qui nous plaisent sont plutôt rares. Bien souvent, cette originalité est de mauvais goût et cela nuit à la candidature. »

L’équation gagnante ? « Réussir à rester sobre et singulier en même temps », résume-t-il en précisant qu’il vaut mieux être classique sur la forme mais original sur le fond.

L’exemple à ne pas suivre

Erreur n°5 : le CV à rallonge

Si aujourd’hui certains recruteurs acceptent les CV de deux pages, « encore faut-il avoir suffisamment d’expériences professionnelles pertinentes pour justifier ces deux pages, rappelle Claire Guihard, gérante du cabinet de recrutement ARH emploi. Dans la mesure du possible, mieux vaut réduire son CV à une page pour rester dans la norme. Mais réduire ne veut pas dire condenser : il faut toujours garder un document aéré. »

L’exemple à ne pas suivre

Erreur n°6 : le mauvais format

S’il y a bien une règle à ne transiger sous aucun prétexte, c’est bien celle du format. Ce que veulent les recruteurs, c’est du format A4 et rien d’autre. Oubliez la brochure qui se déplie, l’affichette ou même la carte de visite améliorée.

Erreur n°7 : l’impression ratée

Quand vous livrez votre CV en main propre, prenez garde à la qualité de l’impression, notamment aux lignes de texte coupées en deux par manque d’encre. Quant à votre support, choisissez un papier de qualité honorable et n’oubliez pas de transporter votre CV dans une chemise si vous ne voulez pas transmettre un document chiffonné.

« L’impression doit se faire sur une feuille blanche A4. Et non sur une feuille de bloc note tout juste déchirée », insiste Claire Guihard. Enfin, bannissez le recto verso. Peu importe que vous ayez envie d’économiser du papier ou de protéger la planète, les recruteurs sont unanimes : ça complique la lecture.

Vos réactions (2 Réactions)

  • GRAVELINE Bruno

    HANDICAP

    Pouvez-vous me conseiller pour la présentation d'une situation de handicap?
    Où l'écrire?
    Comment le valoriser?

  • gurkuru

    chercheur stagiaire

    Exigences schyzophrènes

    Le problème est de faire tenir un CV correct, complet et cohérent sur UNE page.
    Dans mon cas ça ne passe plus depuis près de 10 ans. Les modèles disponibles sont pour la presque totalité sur une page.
    Et les RH, et autres, sont fatigués de lire des CV, sauf que c'est leur boulot aussi. Ils demandent des CV, lettres de motivation, certificats en tous genres, et viennent vous dire (quand il y a réponse, de plus en plus rare), que non finalement ça ne va pas (trop souvent).
    Alors quoi faire ?... Et surtout comment le faire ?...
    Car les exigences portées par les entreprises font penser à une culture fellah, figée dans ses habitudes et qui refuse de s'ouvrir à l'autre.
    Comme réponse(s) éviter les excuses bateau, merci.

réagir à cet article

* Champs obligatoires.

  • ?Votre e-mail ne sera pas visible.
  • ?Votre nom apparaîtra avec votre réaction et pourra ressortir sur les moteurs de recherche. Cultivez votre e-réputation avec votre nom complet ou protégez votre identité avec un pseudo.

  • Le texte est limité à 750 caractères