Réagir

5 idées reçues complètement fausses sur l'entretien d'embauche

L’entretien d’embauche, c’est le Saint Graal d’une candidature, ce après quoi courent tous les chercheurs d’emploi. Pas étonnant donc, qu’il y ait quelques légendes autour de ce moment clé du recrutement. Keljob veut en finir avec ces idées reçues. Promis vous allez y voir plus clair.

L'entretien d'embauche n'est pas... un rendez-vous avec un "recru-tueur "

Non, le recruteur n'est pas un coupeur de tête. « Son but est avant tout de comprendre vos motivations, découvrir qui vous êtes... indique Jean-Christophe Thibaud, fondateur du cabinet Lectia. Certes, il dit non dans 99 % des cas. Il lui arrive parfois de le faire avec manque d'élégance, ce qui provoque une image fantasmée chez certains candidats. Mais lui aussi est sous la pression de son employeur ou d'un client s'il travaille en cabinet. Toutefois, en aucun cas il n’a vocation à vous descendre ou vous tendre des pièges. » C'est parce qu'il n'a pas le droit à l'erreur qu'il souhaite être sûr à 100 %. Dédramatisez le personnage !

"L'une des erreurs les plus fréquentes en entretien ? Fournir des réponses à rallonge et se concentrer uniquement sur soi."

Ce n'est pas... une séance chez le psy

En entretien, évitez à tout prix de vous étendre sur vos problèmes personnels ou de raconter votre vie. « Nous ne souhaitons pas déshumaniser la relation, indique Hubert Levesque, directeur général du cabinet Morgan McKinley, mais il est important de bien faire la part des choses. Évitez par exemple de justifier maladroitement une contre-performance professionnelle ou un problème d'évolution par un souci de santé personnel ou familial passager, sauf en cas de problème grave bien sûr. » Ne détaillez pas non plus ce qui n'allait pas dans votre précédent job : mauvais management, manque de formation... « Vous passerez pour une personne négative », relève Philippe Baschoux, coach et responsable du centre de formation Mementor Action.

 

Ce n'est pas... un monologue

L'une des erreurs les plus fréquentes en entretien ? Fournir des réponses à rallonge et se concentrer uniquement sur soi. Or, selon Hubert Levesque : « Plus les réponses sont précises et concises, plus c'est impactant. En moyenne, répondre à une question pendant plus de deux minutes traduit un manque de synthèse. Ou alors, le candidat ne répond pas vraiment à la question. » Lors du rituel de départ de présentation du parcours, « pas la peine de détailler chaque expérience, concède Philippe Baschoux. Si le recruteur veut approfondir, il posera la question de lui-même. D'autant que, plus vous parlerez, plus vous risquerez de vous prendre les pieds dans le tapis. » Ne vous noyez pas dans les détails et montrez-vous intéressé par l'entreprise.

 

Ce n'est pas... le moment de jouer un rôle de composition

Réussir à se mettre en valeur, minimiser ses potentielles faiblesses... Oui, l'entretien d'embauche est un exercice d'équilibriste pour arriver à se montrer sous son meilleur jour. Inutile de jouer un rôle pour autant. « Le recruteur cherche à mesurer des éléments concrets de performance, à évaluer votre savoir-être : dynamisme, ouverture d'esprit... Il ne faut pas se mettre dans la peau d'un autre. Cette stratégie trouvera d'ailleurs vite ses limites face à un recruteur qui connaît la chanson », commente Hubert Levesque. Même si, comme l'explique Jean-Christophe Thibaud, l'entretien détient les mêmes composantes qu'au théâtre : la répétition, la montée sur scène et le "jeu".  « Entraînez-vous à l'instar d'un comédien pour faire baisser la pression. Cela signifie maîtriser son discours en se testant face une autre personne pour maîtriser la scène. »

 

Ce n'est pas... un interrogatoire

Enfin, l'entretien ne se résume en aucun cas à jeu de questions/réponses avec un rapport de forces. Au contraire, vous saurez que l'échange prend une bonne tournure s’il se déroule sous forme de dialogue d'égal à égal. Faites en sorte que le recruteur ne mène pas l'entretien de bout en bout, auquel cas vous vous sentirez sur la défensive. « Pour cela, conseille Philippe Baschoux, posez des questions à l'employeur tout au long de l'entretien. Des questions ouvertes comme par exemple : existe-t-il un processus d'accueil, comment se compose l'équipe avec lequel je vais travailler... Cela démontrera aussi que votre démarche est structurée. » 

Vos réactions (0 Réaction)

Il n'y a pas de commentaires, soyez le premier

réagir à cet article

* Champs obligatoires.

  • ?Votre e-mail ne sera pas visible.
  • ?Votre nom apparaîtra avec votre réaction et pourra ressortir sur les moteurs de recherche. Cultivez votre e-réputation avec votre nom complet ou protégez votre identité avec un pseudo.

  • Le texte est limité à 750 caractères