33
réactions

Lettre de motivation : comment être sûr d'intéresser les recruteurs ?

Une lettre de motivation qui claque, ça demande du travail mais ça peut rapporter gros : se démarquer de la concurrence. Retrouvez des conseils d’experts ainsi que des exemples pour donner du poids à votre message et taper dans l’œil des recruteurs.

1 Démarquez-vous dès l’accroche

L’accroche est la première phrase de votre lettre ou mail de motivation. Pas question, donc, qu’elle soit sans saveur… Pour interpeller les recruteurs, débutez par une phrase engageante : “J’ai vu au travers l’annonce XXX que vous recherchiez un chargé d’affaires bilingue maîtrisant parfaitement les règles relatives au commerce international. Je me reconnais dans cette description et serai ravi d’approfondir mes connaissances dans votre entreprise.” Ou encore : “Votre société a décidé de s’implanter à l’échelle internationale, notamment au Brésil, où j’ai travaillé en tant que XXX pendant cinq ans”. Ces deux types d’accroches permettront aux recruteurs d’identifier rapidement les éléments qui vous différencient des autres candidats.

"Ne vous contentez pas de parler de votre parcours, […] expliquez en quoi votre profil peut aider l’entreprise à atteindre ses objectifs."

2 Montrez que vous avez compris les besoins de l’entreprise

Pour réussir à sortir du lot, il faut que votre lettre de motivation soit orientée vers les besoins de l’entreprise que vous souhaitez intégrer. « Le mieux est de consulter le site web de la société et d’essayer de déceler ses valeurs-clés afin qu’elles transparaissent dans la lettre de motivation », explique Dounia Benghezal, chef du service recrutement personnel sur sites chez Phone Régie. Vous en apprendrez également beaucoup grâce aux articles en ligne sur la société ou ses dirigeants.

Le descriptif du poste doit, lui aussi, être lu avec attention. « Les mots-clés de l’offre d’emploi peuvent être mis en exergue dans la lettre », illustre-t-elle. Bref, ne vous contentez pas de parler de votre parcours en copiant-collant un exemple de lettre-type : expliquez en quoi votre profil peut aider l’entreprise à atteindre ses objectifs. C’est cette mise en perspective qui intéressera les recruteurs.

 

3 Illustrez vos arguments

Clamer, dans sa lettre de motivation, ses qualités de technicien, c’est bien. Mais les illustrer, c’est encore mieux. « Démontrez vos atouts en valorisant un succès récemment obtenu », souligne Dounia Benghezal. En quelques mots, précisez la manière dont vous êtes parvenu à ce résultat : les pièges que vous avez levés, les batailles que vous avez remportées… Lorsque c’est possible, appuyez-vous également sur vos recommandations pour illustrer vos compétences. Par exemple : “Jean Dupont, directeur commercial de l’entreprise X, a dit de moi que j’avais une grande ouverture d’esprit lorsque l’équipe que j’encadrais a dû évoluer au gré d’une réorganisation interne et travailler avec une équipe multiculturelle.”

 

4 Simplifiez vos phrases

« Des phrases qui communiquent » : voilà ce qu’apprécie Philippe Arsac, président du cabinet de recrutement Eurowin Consulting Group, dans les lettres de motivation. « Les formules dithyrambiques, ampoulées ou démesurément élogieuses doivent être abandonnées au profit de phrases simples, concrètes et permettant aux recruteurs de contextualiser l’objet du courrier », explique-t-il. Plutôt que de tirer à la ligne en précisant que l’entreprise visée est “leader de son secteur”, “à la pointe de la technologie” ou “à renommée internationale”, privilégiez les phrases allant droit au but et faisant sens. Par exemple : “J’ai appris que vous alliez créer une filiale au Japon et j’aimerais vous convaincre de me confier la responsabilité de sa future direction administration et financière”.

 

5 Ouvrez vers une proposition de rendez-vous en conclusion

En plus de la formule de politesse habituelle, « il est judicieux de conclure sa lettre de motivation en sollicitant un entretien », souligne Philippe Arsac. Par exemple : “Restant disponible pour un entretien où je pourrais vous exposer de vive voix mes motivations, veuillez croire, Monsieur, en l’assurance de mes sentiments les meilleurs”. Ou encore : “En souhaitant vivement que ma candidature saura retenir votre attention, je me tiens disponible pour toute rencontre qui permettrait de mettre en regard mon profil et vos attentes pour ce poste”. Pour Dounia Benghezal, l’enjeu est d’encourager les recruteurs à décrocher leur téléphone pour vous contacter. « Pour susciter leur intérêt, le candidat peut préciser qu’il dispose d’autres atouts qu’il pourrait développer en entretien », conclut-elle.

Vos réactions (33 Réactions)

  • janny

    ne jamais mentir dans votre CV

    il n'est pas bon de mentir dans le CV. surtout ceux qui ajoutent certaines informations fausses. il peu arriver, le jour de votre entretien, que vous soyez coincé. dire la vérité c'est mieux

  • Syb-Houlette

    Et si l'on ne connaît pas le nom de la société qui recrute ?

    Bonjour,

    Bon nombre d'offres d'emploi passent par les cabinets de recrutement et les agences d'intérim. Dans la plupart de ces cas, le nom de la société qui recrute - soit le client du cabinet - n'est pas précisé. Dès lors, comment argumenter sur son intérêt pour cette société qui cherche à embaucher ?
    D'accord, on peut insister sur son intérêt pour le poste, encore faut-il que le descriptif du poste soit consistant. Ce n'est pas toujours le cas.
    Et même, nous devons être des milliers à avancer les mêmes arguments sur l'intérêt que peut présenter un poste en particulier.
    C'est la forme de l'argumentation qui prévaudra sur le fond dans ce cas ?
    Qu'en pensez-vous Mesdames et Messieurs de la rédaction de Keljob ?

    Merci d'avance !

  • sorano

    ouvrier industrie

    promotion interne vers poste d'encadrement

    Bonjour.
    Ouvrier depuis 15 ans, j'ai rejoint une nouvelle entreprise il y a deux ans. Un poste de chef d'équipe se libère (le poste de mon actuel chef). Un appel à candidature est lancé en interne.
    Les attentes pour ce poste :connaissances techniques et aptitude pour le management.
    Côté technique, pas de soucis, j'ai ce qu'il faut.
    Côté management, sans véritable expérience, je pense mettre en avant mon implication en dehors du travail dans le milieu associatif (président d'une assoc sport et culture de 700 adhérents). Le but : montrer mes compétences en relations humaines, en prise de décision, gestion de budget...
    Je peux mettre une phrase là-dessus dans ma lettre de motivation ?
    Merci

  • Gérard

    RH XX

    en réponse à : sorano

    Il est possible de le mettre bien sur. Cela vous donnera un peu de plus.

  • liyah

    France

    LA LETTRE QUI ATTIRE

    bonjour,

    je me suis arrêté de travailler pendant un peu plus d'un an, et je suis à la recherche d'un travail, je souhaiterais des conseils pour avoir plus de chance de trouver un travail car dans mon cas les recruteurs seront sceptiques à me prendre après ma longue inactivité.
    merci d'avance

  • www.lettres-motivation.net

    Structure

    La structure d'une lettre de motivation est fondamentale ainsi que le respect d'un fil conducteur

  • stef

    aide soignante

    je suis aide soignante depuis 30ans. j'ai tres envie de changer de métier. comment faire une lettre de motivation quand on a fait le meme métier pendant si lontemps! (un supermarché ouvre près de chez moi et je veux postuler, je n'ai aucune expérience dans la vente!)

  • La rédaction Keljob

    en réponse à : stef

    Bonjour,

    je pense que dans vos cas, la lettre de motivation est importante car les recruteurs ont besoin de comprendre ce changement et veulent en savoir plus sur votre choix. Je vous joins le lien d'un article sur la lettre de motivation en cas de reconversion : http://www.keljob.com/editorial/chercher-un-emploi/lettre-de-motivation/detail/article/lettre-de-motivation-et-reconversion-convaincre-les-recruteurs.html

  • Benoit Wyts

    France

    en réponse à : stef

    J'ai changé de boulot aussi. La première chose à faire, c'est de se convaincre qu'on sait faire des choses, qui sont transposables dans d'autres domaines. Essaie de voir s'il existe sur le net des référentiels de compétences, et fais la liste de ce que tu sais faire.
    Au besoin, vois sur les MOOC (cours gratuits en ligne) si tu veux approfondir certaines compétences.
    Enfin, lance-toi, fais des entretiens si tu y arrives, et demande aux recruteurs pourquoi tu n'es pas retenue...
    Bonne chance!

  • oui

    en réponse à : stef

    osez.

    SOIS FRANCHE ET CLAIRE ET VERIDIQUE ET ILS T EMBAUCHERONT;il ne faut pas sortir de harvard pour bosser dans un super ou hyper marche.Tu explique que tu veux ;Cest simple;Bonne chance;;...

réagir à cet article

* Champs obligatoires.

  • ?Votre e-mail ne sera pas visible.
  • ?Votre nom apparaîtra avec votre réaction et pourra ressortir sur les moteurs de recherche. Cultivez votre e-réputation avec votre nom complet ou protégez votre identité avec un pseudo.

  • Le texte est limité à 750 caractères