43
réactions

Candidats seniors : les arguments qui font mouche auprès des recruteurs

Ce n’est un secret pour personne, la recherche d’emploi passé 50 ans est un véritable parcours du combattant. Mais pour convaincre un employeur, pas question de partir perdant. Pensez plutôt à miser sur les atouts de votre profil senior qui peuvent faire mouche auprès des recruteurs.

Votre expérience

Premier argument imparable à utiliser face à un recruteur : vous avez de l’expérience. Un parcours professionnel qui, bien souvent, vous a permis d’approfondir votre connaissance d’un métier, d’un secteur d’activité ou d’acquérir différentes compétences. Et il ne faut pas oublier, « plus un candidat est senior, plus il a été confronté à des situations variées, difficiles et complexes », convient Karine Doukhan, directrice Robert Half Management Resources. En les évoquant et en expliquant comment vous les avez surmontées, vous montrerez au recruteur que vous avez appréhendé les différentes composantes de votre profession. Cela devrait le rassurer et faire la différence.

"Mettez en exergue le fait qu’en vous embauchant, l’entreprise investira à long terme." 

Vous êtes opérationnel

Autre atout à mettre en avant : votre opérationnalité quasi-immédiate. « Lors de sa prise de poste, un senior a moins besoin de formation ; sa mise en place est donc plus rapide et permet au recruteur de gagner du temps et de l’argent », met en avant Sandrine Crenon, responsable du recrutement chez Maxihome. Soulignez votre capacité à vous organiser puisque vous possédez déjà une méthode de travail. Un coup de pied à une idée reçue qui veut que les seniors travaillent plus lentement ou qu’ils sont moins dynamiques que leurs jeunes collègues.

Non seulement, vous serez apte à vous mettre rapidement au travail, mais en plus, vous pourrez prendre en charge des tâches ou des dossiers complexes dès votre prise de poste. Si votre salaire est souvent plus élevé que celui d’un profil junior, il est toujours bon de rappeler au recruteur que vous coûterez moins cher en termes de formation, tout en étant productif dès le départ.

 

 

Votre stabilité

« À 50 ans, on a dix à quinze ans de travail devant soi, jauge François Humbert, directeur du cabinet Cadres Seniors Consulting. S’il est embauché, le candidat  senior ne va pas chercher à changer d’employeur au bout de deux ou trois ans. » Mettez en exergue le fait qu’en vous embauchant, l’entreprise investira à long terme. Au contraire des candidats plus jeunes qui papillonnent d’un emploi à l’autre dès qu’une opportunité financièrement plus alléchante se présente… « Les membres de la génération Y peuvent quitter une entreprise du jour au lendemain s’ils décrochent de meilleurs avantages ou une rémunération plus élevée ; les seniors, eux, sont plus fidèles et vont bien mesurer le pour et le contre avant de faire le choix de partir », explique ainsi Karine Doukhan.

 

 

Votre maturité

Qui dit séniorité, dit également maturité. C’est là encore une qualité qui peut faire la différence auprès d’un employeur. « Un senior va être beaucoup plus réfléchi et donc plus apte à prendre du recul ; il saura également mieux gérer son stress », affirme Karine Doukhan. Un argument qui pourra aussi étayer l’intérêt pour un poste avec des responsabilités moindres, sans déprécier votre expertise pour autant. « Le candidat peut expliquer qu’en redéfinissant son projet professionnel, il souhaite désormais travailler de manière différente pour avoir une meilleure qualité de vie », indique Karine Doukhan. « Il a fait sa carrière, donc il n’a plus nécessairement envie de monter sur le podium », relève François Humbert.

 

Et votre flexibilité ?

Contrairement à ce que pensent beaucoup d’employeurs, les candidats seniors sont souvent enclins à déménager ou à revoir –un peu – à la baisse leur rémunération. Si c’est votre cas, faites-en part à votre interlocuteur en entretien. « Un senior pourra mettre en avant qu’il a moins de contraintes personnelles et qu’il est ainsi plus mobile », note François Humbert. « Un senior est souvent prêt à adapter davantage son salaire », confirme Karine Doukhan. La situation du marché de l’emploi a changé ; c’est cela qui peut être mis en avant pour justifier que vous minoriez vos prétentions salariales de 15 à 20 %. Toutefois, n’acceptez pas tous les sacrifices. En se bradant trop, « le candidat peut semer un doute dans la tête du recruteur sur ses réelles capacités », complète François Humbert. 

Vos réactions (43 Réactions)

  • daniel

    Dijon (FR - 21000) 1963

    changeons les mentalités

    Nous les seniors de plus de 50 ans en France on se fout de notre gueule, nous n'intéressons plus grand monde et c'est bien dommage. Les banques ne prêtent qu'à ceux qui ont déjà de l'argent, les patrons et les entreprises en général ne pense qu' à faire du profit au détriment de l'humain, les Français sont devenus des moutons , notre gouvernement nous raconte que des salades etc etc...Je suis en fin de droit, j'ai 54 ans et croyez moi c'est du foutage de gueule quand nous avons des entretiens car les dés sont déjà lancés et quoi qu'on fasse ou qu'on dise cela ne changera rien aux résultats final. Aujourd'hui je suis amené à travailler en intérim pour survivre en attendant des jours meilleurs. Soyons quand même toujours positif. Pauvre Franc

  • Daniel

    acheteur en recherche active

    pas de solutions ?

    57 ans cette année, 35 ans à tous les postes d'encadrement dans la grande distribution bricolage et un seul entretien depuis 2 ans - négatif bien entendu, alors que l'employeur m' avait demandé de faire moi-même l'enquête auprès de Pole emploi pour connaitre les avantages financiers possibles - visiblement pas suffisants, cerise sur le gateau on me fait savoir que je ne serais pas pris suite à analyse graphologique de dernière minute dont je n'ai jamais pu obtenir le résultat !
    Bref le sénior est du mauvais coté du fusil - solution instituer le CDD SENIOR de 2 ans renouvelable ? Histoire de faire un peu moins peur aux patrons, qui en dépit de nos expériences aura toujours peur des prud'hommes, des pb de santé, du statut protégé, etc...

  • stampaelle

    Pas en pulic ...... :-O

    Bonjour,
    60 ans bientôt et sans emploi depuis 4 ans je me suis présentée pour répondre à une annonce d'accueil dans un centre nautique (vente de tickets). Quelle fut ma colère quand la personne venue me chercher au guichet m'a dit d'emblée "Ah mais pour le poste ce n'est pas possible ... pas en public. Peut être au ménage éventuellement ... Discrimination ...

  • MPA56

    SECRETAIRE COMPTABLE

    ECOEUREE

    J'ai 61 ans... je dois travailler encore au mois 3 ans. Je vous rejoins tous dans vos propos bien sûr. Mais saviez-vous que POLE EMPLOI sous-traite l'accompagnement des demandeurs d'emploi à des sociétés privées? c'est donc une petite de 23 ans qui va me surveiller et me conseiller... après m'avoir dit que c'était sans espoir!!! Il est beau notre pays n'est ce pas...

  • juste pascal 66

    tourisme

    le bon calcul...

    sans faire aucun "anti jeunisme", il faut quand même rappeler que le monde du travail aujourd'hui est occupé aussi par une frange de jeunes (plus ou moins jeunes) qui n'ont plus du tout la même notion du travail que les QUNIQUA quant à l'implication, la volonté de bien faire, l'engagement ou la régularité.....
    Alors je voudrais rappeler, avec une petite pointe d'humour, aux employeurs ......
    N'oubliez pas que bien souvent, UN de 50 ans vaut largement 2 de 25 ans......

  • NPetit

    assistante administrative

    tout a fait d'accord

    Merci pour tous les messages, je me sens moins seule dans ce parcours du combattant pour trouver un job en secrétariat à 60 ans, tellement de nouvelles compétences dans ce métier l'horreur !!!! et Pôle emploi qui me propose d'aller sur des tas de sites, ce n'est que du vent, beaucoup de baratin c'est tout !!!!

  • Daniel

    manager qualité en plasturgie chômeur en fin de droits depuis 10 mois

    RACISME ANTI QUINQUA

    J'ai 60 ans 32 ans d'expériences en plasturgie dont 18 ans en temps que manager qualité en Allemagne.
    Après 672 candidatures sans résultats, ma révolte est sans bornes, d'autant que pour toucher ma demi retraite Germanique de 900€ il me faut travailler jusqu'à 67 ans + 3ans de chômage = 70ans ! C'est une escroquerie des caisses de retraites pour prétendre que vous n'avez les trimestres requis et en définitive ne verser que le minimum vieillesse. J'adore bosser mais génétiquement j'ai 4 ancêtres Alzheimer ... et donc mon avenir sera bientôt bloqué je devrais vendre ma maison ... Un grand merci à tous les incapables : Chirac+Sarko+Hollande+Merkel pour avoir précipité les vieux dans l'indigence.
    Nous vallons tous beaucoup mieux que celà

  • Muriel

    Assistante commerciale trilingue

    je fais partie des grands séniors....sourire jaune, à 56 ans j'ai toutes les semaines des entretiens...un plus ridicule que l'autre, en plus menés par des jeunes qui ne savent même pas mener un entretien. Juste lamentable, et je crois qu'après une carrière faite essentiellement en Allemagne avec d'excellents certificats de travail, c'est juste horrible de chercher en travail.

  • THIERRY

    CONDUCTEUR DE TRAVAUX

    ETRE SENIOR UN ATOUT ?????

    Je fus le témoin involontaire d'une discussion entre 2 personnes dans un cabinet de recrutement et leur problème était de ne pouvoir présenter de candidats pour un poste car tous les postulants avaient plus de 50 ans????
    Faire un entretien après cela quand on a 55 ans ça motive sachant comment on va vous considèrer.
    Alors maturité flexiblité et expérience ne servent à rien puisque l'on n'existe plus .

  • Annie-Claude

    NICE YAICHE

    ET SI L'ON CHANGEAIT LES CHOSES ?????????

    IL FAUDRAIT QUE L'ON CHANGE LES CHOSES...QUI VEUT CREER UNE ENTREPRISE AVEC MOI ? SI L'ON ETAIT PLUSIEURS GENRE 30 ON SERAIT PLUS FORTS....QU'EN PENSEZ VOUS ???????????

réagir à cet article

* Champs obligatoires.

  • ?Votre e-mail ne sera pas visible.
  • ?Votre nom apparaîtra avec votre réaction et pourra ressortir sur les moteurs de recherche. Cultivez votre e-réputation avec votre nom complet ou protégez votre identité avec un pseudo.

  • Le texte est limité à 750 caractères