Auditeur

Auditeur: découvrez les secrets de ce métier sur Keljob.

Le métier et les missions

Il existe deux sortes d’auditeur : l’auditeur interne, salarié d’une entreprise et l’auditeur externe, employé dans un cabinet d’audit.

La mission d’un auditeur externe est généralement de l’analyse financière, autrement dit du commissariat aux comptes. Il réalise le diagnostic précis et chiffré d’une entreprise ou d’une branche. Son travail au quotidien consiste à éplucher des factures, des relevés bancaires, étudier l’état des stocks, réaliser des entretiens avec le personnel de l’entreprise… Le but étant de livrer un rapport de synthèse. À partir de cette analyse, il peut aussi être amené à élaborer des recommandations à la direction de l’entreprise, afin qu’elle améliore certains aspects de sa gestion financière.

Les missions de l’auditeur interne ne sont pas exclusivement financières. Il doit observer le fonctionnement de l’entreprise dans tous ses aspects, ses activités et ses services. L’objectif est le même qu'en externe, à savoir contribuer à améliorer le fonctionnement et l’efficacité de l’entreprise. En fonction de son expérience et de ses responsabilités, la direction peut aussi le charger de suivre les nouvelles dispositions prises après l’audit, afin d’en vérifier la pertinence et de contrôler sa légalité.

 

Salaire

Un profil junior gagne entre 25 K euros et 35 K euros brut par an, et un senior autour de 50 K euros. À un poste managérial, sa rémunération peut atteindre 80 K euros.

 

Évolution de carrière

La carrière de ce professionnel progresse à mesure qu’il acquiert de l’expérience : junior, senior, puis des fonctions de management. S'il travaille au sein d'une entreprise, il peut également monter en grade jusqu’aux plus hautes fonctions de direction.

 

Comment devenir auditeur

Les auditeurs sont recrutés à Bac +5. Une majorité d’entre eux sont issus de grandes écoles de commerce voire d’ingénieurs. Il est possible de suivre également un cursus universitaire jusqu’au niveau Master dans les domaines de l’audit, la comptabilité, la finance, la gestion ou des sciences du management.

 

Qualités et compétences requises 

Outre d’évidentes connaissances juridiques et techniques à maitriser parfaitement, l’auditeur doit être rigoureux dans son travail, organisé mais également observateur et diplomate. Il doit aussi avoir une forte capacité de travail, avec des délais précis à respecter et du stress à gérer, ses analyses pouvant avoir un impact direct sur le fonctionnement futur d’une entreprise. Enfin, il doit pouvoir s’adapter aux différentes missions qui lui sont confiées et savoir nouer facilement des contacts humains avec les personnes qu’il sera amené à rencontrer et à interroger.

 

Où se renseigner 

Compagnie nationale des commissaires aux comptes : www.cncc.fr

Institut français de l’audit et du contrôle internes : www.ifaci.com