Diagnostiqueur immobilier

Diagnostiqueur immobilier : découvrez les secrets de ce métier sur Keljob.

Le métier et les missions

Un certain nombre de diagnostics doivent obligatoirement être effectués lors de la vente, de la location d'un bien immobilier ou encore de la mise en copropriété d'un immeuble,... C'est là qu'intervient le diagnostiqueur immobilier à la demande d'un particulier, d'une agence immobilière, d'un syndic de copropriété ou d'un cabinet de notaires.

Son quotidien est ponctué par les nombreux déplacements pour réaliser les diagnostics. Une fois sur place, il s'agit de détecter la présence d'amiante, de plomb, de termites, de contrôler des dispositifs d'assainissement, les installations de gaz ou électriques, de mesurer la superficie d'un logement ou encore d'évaluer sa performance énergétique. Seul le diagnostic des risques naturels et technologiques ne le concerne pas puisqu'il s'agit d'une démarche administrative à effectuer auprès de la mairie. Il peut aussi être sollicité pour réaliser un état des lieux locatif ou des prestations sous-traitées par un syndic.

Suite aux opérations techniques, le diagnostiqueur immobilier rédige un rapport de visite et établit les constats qui seront annexés au contrat de vente ou de location, et revêtiront alors une valeur officielle. Le coût de ses prestations sont le plus souvent à la charge du vendeur ou du propriétaire louant le bien.

S'il travaille à son compte, une partie de son activité consistera alors à s'occuper des volets administratif et commercial de son affaire. Il doit donc effectuer un travail de prospection et de fidélisation de ses clients particuliers et professionnels.

 

Salaire

Le salaire du diagnostiqueur immobilier est compris dans une très large fourchette allant de 15 K€ à 40 K€. Tout dépend de son statut (salarié ou entrepreneur) et des coûts liés à son activité s'il est à son compte.

 

Évolution de carrière

S'il est salarié d'une entreprise, le diagnostiqueur immobilier peut évoluer vers un poste de direction ou créer sa propre société. Il peut également se tourner vers le secteur de la transaction et de la gestion immobilière.

 

Comment devenir diagnostiqueur immobilier 

Si aucune formation n'est spécifiquement requise, mieux vaut avoir un solide bagage dans le domaine du bâtiment ou de l'immobilier. Et c'est l'obtention du certificat de compétences qui permet d'exercer le métier, à renouveler tous les cinq ans.

 

Qualités et compétences requises pour réaliser des diagnostics immobiliers

Le diagnostiqueur immobilier doit avoir des connaissances techniques de base ans le domaine du bâtiment, notamment en matière d'installations de gaz, d'électricité, de plomberie, d'isolation thermique, d'installation d’assainissement et d'amiante. Comme son activité relève du domaine du droit de l'immobilier, il doit aussi avoir des notions juridiques.

Travaillant souvent à son compte et en relation directe avec ses clients, il sait organiser son emploi du temps, travailler de manière autonome et est doté d'un bon relationnel.

 

Où se renseigner

Portail des diagnostiqueurs immobiliers : www.diagnostiqueur-immobilier.fr

Chambre des diagnostiqueurs immobiliers de la FNAIM : www.fnaim.org