Les métiers du back-office

Descriptif de la fonction :

Moins exposés que les traders et salesmen des salles de marché, les professionnels du back-office (littéralement « l’arrière-boutique ») exercent néanmoins une activité tout aussi stratégique que celle de leurs collaborateurs.Leur rôle consiste à assurer le suivi des opérations de marché conclues au front-office : * Confirmation des ordres passés par les clients ; * Enregistrement des transactions ; * Règlement et livraison des titres ; * Versement des dividendes des actions et des intérêts des obligations ; * Déclaration des transactions à la Banque de France et au Trésor.En appliquant de strictes procédures de contrôle, ils veillent à ce que les positions prises par les traders n’outrepassent pas les moyens des établissements financiers pour lesquels ils travaillent. Ils s’assurent de la même manière que les ventes potentielles du front-office ne mettent pas leurs clients acquéreurs « dans le rouge ». La fonction est donc à la fois administrative et comptable : les agents du back-office sont les sentinelles de la finance.Par ailleurs, les responsables du back-office sont chargés d’études visant à faire évoluer les outils et les systèmes informatiques de suivi des opérations boursières. Leur but est d’améliorer les délais de procédure et d’augmenter la fiabilité de leur comptabilité.La filière est porteuse. La concurrence mondiale, l’évolution des techniques et la multiplication des produits financiers entraînent une demande en spécialistes des opérations de marché.

Formation :

Le bac +5 est la norme pour les postes à responsabilités. Les diplômés des écoles de commerce et de gestion, d’écoles d’ingénieurs et les titulaires d’un diplôme de troisième cycle universitaire en gestion financière ou en économie (masters en finance et en management des opérations) sont recherchés.Comme pour les métiers du front-office, la maîtrise de l’anglais est une nécessité. C’est la langue de base dans l’univers mondialisé de la finance.Pour les activités purement administratives du back-office, les établissements financiers recrutent également des bac +2 à bac +4 des filières commerce et gestion.

Compétences :

* Maîtriser parfaitement les marchés financiers et les produits boursiers * Disposer d’aptitudes très poussées en matière de gestion et de com ptabilité * Savoir prendre rapidement des décisions qui ont des enjeux financiers importants * Maîtriser les outils informatiques de bureautique et de gestion * Faire preuve d’esprit d’équipe et avoir le sens de la communication

Qualités personnelles :

* Rigoureux et précis * Organisé * Réactif * Sens de l’analyse * Logique

Evolutions possibles :

L’évolution de la carrière du spécialiste back-office se mesure à la complexité des opérations qui lui sont confiées. Les plus performants évoluent vers des postes de managers. Ils assurent alors des fonctions d’encadrement (recrutement et formation) et définissent la stratégie.

En revanche, il est extrêmement rare que des agents du back-office deviennent traders ou salesmen sur le front-office. Lorsque cela arrive, le recrutement se fait systématiquement en interne.

Rémunération :

La rémunération de base dans le back-office se situe un peu au-dessous de 30 000€ par an. Elle est légèrement inférieure à celle des commerciaux mais les promotions sont plus fréquentes. Après quelques années, un responsable de back-office touche 45 000€. Il peut espérer gagner plus de 100 000 € après 15 ans d’expérience. Un salaire attractif, auquel il faut ajouter des primes sur objectifs qui peuvent atteindre un tiers de la somme.