Réagir

Ranger son bureau avec la méthode de Francine Jay

Son best-seller vient de sortir en France. Francine Jay, reine américaine du minimalisme, nous livre une méthode imparable (paraît-il), à la maison comme au bureau, pour ranger et y voir plus clair. Allez, une bonne résolution de plus !

C’est un grand ménage qui porte le nom de Streamline chez Francine Jay. Dans le monde merveilleux de la prêtresse américaine du minimalisme, auteure du best-seller Le Bonheur est dans le peu (ed. First), cet acronyme renvoie en réalité à dix étapes (Start over, Trash/Treasure/Transfer, Reason for each item, Everything in its place, All surfaces clear, Modules, Limits, If one comes in—one goes out, Narrow it down, et Everyday maintenance). Mais pas de souci, Keljob vous traduit tout !

 

1 Se réinventer

Francine Jay suggère de commencer par un grand vide. « Il est beaucoup plus facile de faire le grand tri quand on décide de se concentrer sur ce qu’on garde et non sur ce qu’on va jeter », explique-t-elle. Pure question de perspective : autrement dit, c’est plus facile, et sans doute moins déprimant, de tout mettre par terre ou dans une boîte et de se concentrer sur ce que l’on a envie ou besoin de garder. Et tant pis pour le reste !

"Le grand avantage du minimalisme, c’est qu’on est vite récompensé. À la clé : un environnement plus sain, un gain de temps de cerveau disponible (pour le boulot ou autre chose)."

 

2 Trier

Une fois cette philosophie enregistrée, il devient plus facile de trier. Et pour nous aider, notre nouvelle coach suggère trois catégories : à garder (important ou utile), à jeter (ne sert plus à rien) ou à donner. Si on a des objets ou papiers en double ou si on ne s’en est pas servi depuis un an, il est temps de se poser des questions. « Soyez généreux : un objet qui est resté chez vous sans être utilisé peut faire plaisir à quelqu’un d’autre ! » Là non plus on n’avait pas vu les choses ainsi. Et si cette agrafeuse en double pouvait illuminer le quotidien de ce collègue qui avait perdu la sienne ?

 

3 Re-trier

Notre experte est décidément intraitable. Elle recommande en effet un deuxième tri dans les objets que l’on a décidé de garder. « On pourrait vivre avec seulement un cinquième de nos affaires sans que ça fasse aucune différence », assure-t-elle. Sans doute pas faux. Allez, on jette ou on donne à nouveau…

 

4 Et ranger intelligemment

Reste encore à ranger tout cela avec un peu de discipline pour la suite. Pour ce qui est de son bureau, Francine Jay suggère quatre alliés indispensables : la poubelle à papier pour une discipline quotidienne, le scan pour numériser les papiers importants, et faire le vide et deux grandes boîtes de rangements  (une pour les documents à garder, et l’autre pour ses archives, à classer de façon chronologique pour pouvoir régulièrement jeter les papiers les plus vieux).

 

5 Aérer les surfaces

Que ce soit dit : « Les surfaces ne sont pas des espaces de rangement. » Comme il est tentant de laisser traîner des piles de papiers, ses clés, et autres bibelots sur son bureau. Et si on évitait ? Non seulement, on crée des nids à saleté, mais en plus, ce bazar nous empêcherait de réfléchir posément. On tente la table rase, alors.

 

6 Ménager des modules

Pour éviter les doublons, et accessoirement de ne pas retrouver certains objets, Francine Jay nous invite à essayer de ranger par modules. Autrement dit : les papiers sont classés par thèmes, les fournitures soigneusement compartimentées, etc. « Regrouper ses objets permet aussi et surtout de savoir ce qu’on a », promet Francine.

 

7 Limiter ses limites

À ce stade de la lecture, certains de nous sont sans doute fatigués d’avance. Bonne joueuse, Francine Jay préfère nous mettre en garde. « Vous risquez de trouver les limites contraignantes, reconnaît-elle. Mais très vite, vous vous sentirez libéré ! » Il suffirait donc de voir ce rangement comme un nouveau sport à pratiquer pendant l’année. Même s’il est difficile de s’y mettre, nous serons vite satisfaits par les résultats et bienfaits obtenus.

 

8 "In and out" : un dedans, un dehors

Pas facile à suivre pendant l’année. Mais pour nous idée, la coach propose une règle simple : « Chaque fois qu’un nouvel objet arrive, un autre similaire doit partir ». Envie d’un nouveau bibelot ou d’une plante verte ? Vous connaissez la redoutable marche à suivre…

 

9 Nettoyer les espaces

Au final, Francine Jay propose une vraie philosophie minimaliste applicable à toutes les sphères de sa vie. « Il faut faire notre liste d’indispensables pour nous, dit-elle, et nettoyer nos pièces, placards, tiroirs en conséquence. »

 

10 Entretenir son bureau au quotidien

C’est du sport, c’est sûr. D’ailleurs, pour y arriver, la coach recommande de se fixer des plages de rangement et de classement chaque semaine. « Le grand avantage du minimalisme, c’est qu’on est vite récompensé », promet-elle. À la clé : un environnement plus sain, un gain de temps de cerveau disponible (pour le boulot ou autre chose). On s’y met ?

 

Vos réactions (0 Réaction)

Il n'y a pas de commentaires, soyez le premier

réagir à cet article

* Champs obligatoires.

  • ?Votre e-mail ne sera pas visible.
  • ?Votre nom apparaîtra avec votre réaction et pourra ressortir sur les moteurs de recherche. Cultivez votre e-réputation avec votre nom complet ou protégez votre identité avec un pseudo.

  • Le texte est limité à 750 caractères