Chargé de mission mineurs non accompagnés h/f

  • Il y a 14 jours
  • Apprentissage/Alternance
  • PARIS  (75010)
  • Services santé/Action sociale

Le poste

Le ou la titulaire du poste sera chargé(e) à titre principal de suivre le dossier des mineurs non accompagnés :

– Suivi statistique et financier du dispositif ;

– Accompagnement des réformes et élaboration de guides de bonnes pratiques, en lien avec les services compétents dans les autres ministères et avec les partenaires dans les départements.

Le titulaire du poste pourra également être amené à participer pour le compte du bureau à diverses activités (évènements organisés par d’autres chargés de mission ou des partenaires, instances, etc…).

Le profil recherché

– Appétence pour le champ des politiques sociales et de la protection de l’enfance

– Culture juridique générale

– Rédaction de synthèses et de notes

– Réactivité et fiabilité

– Capacité à travailler en équipe

L'entreprise

La Direction Générale de la Cohésion Sociale est chargée de la conception, du pilotage et de l’évaluation des politiques publiques de solidarité, de développement social et de promotion de l’égalité favorisant la cohésion sociale.

La sous-direction de l’enfance et de la famille anime la politique interministérielle de la famille et conduite la politique de protection de l’enfance et des personnes. Elle propose, élabore, met en œuvre et évalue les orientations et les mesures des politiques en faveur de l’enfance, de l’adolescence, de la famille et des majeurs protégés. Elle comprend le bureau de la protection des personnes, le bureau de la protection de l’enfance et de l’adolescence et le bureau familles et parentalité.

Le bureau de la protection de l’enfance et de l’adolescence exerce un rôle de conception, d’animation et de pilotage des politiques publiques relatives à la protection de l’enfance, à l’adoption et aux jeunes vulnérables, en lien avec les autres ministères concernés (notamment : ministère de la justice). Elle participe à l’accompagnement des conseils départementaux pour la mise en oeuvre des textes législatifs et règlementaires sur ces questions, et notamment loi du 14 mars de 2016 relative à la protection de l’enfant. Elle assure la tutelle du GIP « Enfance en danger » (GIPED) et de l’Agence française de l’adoption (AFA).