Officier de marine cursus bi-diplômant avec h/f

  • Il y a 9 jours
  • CDI
  • Plusieurs localisations
  • Armée/Défense/Sécurité

Le poste

Les étudiants des six écoles partenaires de l’Ecole navale : Centrale Supelec, Ecole Centrale de Nantes, Ecole Nationale Supérieure des Arts et Métiers, ENSTA Brest, ENSTA ParisTech, IMT Atlantique, ISAE-Supaéro ont la possibilité de postuler pour un recrutement en cursus double-diplôme à l’Ecole navale, sous réserve d’avoir validé leurs 2 premières années et d’être sélectionnés par leur établissement d’origine.

Cela leur permet, sous réserve de validation de leur scolarité, d’obtenir un double diplôme d’ingénieur et de commencer leur carrière professionnelle comme officier de marine soit au sein de la filière « conduite des opérations » (C.OPS) soit au sein de la filière « énergie-propulsion » (ENPRO).

Pour la filière « conduite des opérations » (C.OPS):

L’officier de la spécialité « conduite des opérations » (C.OPS) encadre les équipes chargées de la navigation et de la mise en œuvre des systèmes d’armes du bâtiment. Il conduit des opérations maritimes complexes telles que la recherche de sous-marins, la défense d’un groupe de navires contre une menace aérienne, la recherche de trafics illicites ou encore la lutte contre la piraterie. Au cœur des missions maritimes, il occupe des fonctions de chef de quart en passerelle à bord des différents navires. Cadre polyvalent par excellence, cet officier occupe des fonctions de chef de service et à terme, après un parcours qualifiant, de commandement à la mer.

Pour la filière « énergie-propulsion » (ENPRO) :

L’officier de la spécialité « énergie-propulsion » (ENPRO) encadre des équipes responsables de la conduite et de la maintenance des installations de propulsion, et de la production d’énergie d’un navire ou d’un sous-marin. Il peut également encadrer des équipes techniques à terre dans le domaine du soutien des navires et des installations terrestres de la marine. Chef d’équipe, il est également responsable de la sécurité et de la prévention des incendies et coordonne les travaux lors des périodes d’entretien ou de maintien en condition opérationnelle du navire. Ingénieur machine, il est le conseiller du commandant en matière de sécurité et peut également servir dans les unités à terre de la marine. Au cœur des missions maritimes, il occupe des fonctions de chef de quart en poste de commandement machines à bord des différents navires. Cadre polyvalent par excellence, cet officier occupe des fonctions de chef de service et à terme, de commandement.

Le profil recherché

Etudiants de 2ème année des écoles d’ingénieur partenaires:

Centrale Supelec

Ecole Centrale de Nantes ;

Ecole Nationale Supérieure des Arts et métiers ;

ENSTA Brest ;

ENSTA ParisTech ;

ISAE-Supaéro ;

IMT Atlantique.

Les étudiants de deuxième année d’école d’ingénieur transmettent leurs CV et lettre de motivation en réponse à l’offre sur le site etremarin.fr avant le

jeudi 31 décembre 2020. Si leur dossier est retenu, ils sont alors convoqués pour passer un examen médical et des épreuves de sélection. Elles comprendront au minimum un entretien avec un jury, des tests psychotechniques et de personnalité, un entretien avec un psychologue de la Marine nationale et des épreuves sportives. Les étudiants ayant un score TOEIC inférieur à 785 passeront également un test d’anglais.

Prérequis :

Être de nationalité française

Être physiquement et médicalement apte

Avoir accompli sa Journée Défense et Citoyenneté (ex JAPD)

Savoir nager

L'entreprise

La Marine nationale est une des composantes des forces armées et dépend du ministère des armées.

Elle est engagée en permanence sur toutes les mers par la présence de bâtiments de surface, de

sous-marins, d’aéronefs ou de commandos, qui constituent l'outil maritime de la défense militaire de

notre pays. Choisir la Marine, c'est décider de servir en mer ou sur terre dans un environnement

opérationnel ou dans le soutien des unités pour l’acquisition d’une expérience humaine et

professionnelle hors du commun.