Les dernières offres d'emploi

Ingénieur support produit (isp) (h/f)

  • Il y a 14 heures
  • CDI
  • Thales
  • {{ reviews.getScore("Thales") }}
    Note de l'entreprise : Thales
    {{ reviews.getScore("Thales") }}/5

    Avis
    {{ comment.title }}
    • {{ comment.score }}
    • - Employé actuel - Ancien employé
    • - Il y a {{ comment.timePassed }}
    Aucun avis disponible
  • Vélizy-Villacoublay (< 25km de Versailles)

Ingénieur automaticien (graduate program) h/f


Ingénieur sécurité h/f


Stage communication interne (h/f)


Charge d'etudes business analyse h/f

  • Il y a 13 heures
  • CDI
  • NRJ Group
  • {{ reviews.getScore("NRJ Group") }}
    Note de l'entreprise : NRJ Group
    {{ reviews.getScore("NRJ Group") }}/5

    Avis
    {{ comment.title }}
    • {{ comment.score }}
    • - Employé actuel - Ancien employé
    • - Il y a {{ comment.timePassed }}
    Aucun avis disponible
  • Paris - 16ème arrondissement (< 25km de Versailles)

Voir toutes les offres d'emploi à Versailles

Données utiles sur l'emploi à Versailles

6 749
offres d'emploi
3 349 €
salaire brut mensuel
85 424
habitants

Le top entreprises

Le marché du travail à Versailles

La ville de Versailles est célèbre dans le monde entier grâce à son château classé au patrimoine mondial de l’humanité par l’UNESCO. Créée au XVIIe siècle, Versailles est aujourd’hui une commune des Yvelines de 85 000 habitants, située dans la banlieue ouest de Paris. Son tissu économique est essentiellement axé sur les services : près de 90 % des emplois à Versailles sont dans le secteur tertiaire. Le secteur industriel représente 7,4 % de l’activité ; quant à la construction, elle n’emploie à Versailles que 2,6 % des actifs.

La ville de Versailles ne profite que très peu des millions de touristes qui visitent chaque année le château appartenant à l’État. Si le taux de chômage (7,9 %) est moins élevé que la moyenne nationale, c’est parce que de nombreux versaillais vont travailler à Paris, Versailles étant surtout une ville résidentielle. Comme elle ne maîtrise que 37 % de son territoire, la ville peine à dynamiser son économie et à attirer de nouvelles entreprises. La plupart des postes à Versailles sont donc à rechercher dans les services. L’État, à travers la fonction publique, est le plus gros employeur de la ville (28 %). Le commerce et les services de maintenance ne représentent que 5 % de l’activité, l’hôtellerie et la restauration 4,3 %, et les services liés au secteur de la finance 4 %. Dans ce contexte, le nombre de postes à pourvoir à Versailles n’est pas très important.

Mais la ville a décidé d’investir dans les nouvelles technologies, en développant un pôle de recherche sur la voiture et la ville intelligente. Elle cherche aussi à acquérir de nouveaux territoires pour y implanter des entreprises qui offriront du travail dans le secteur numérique, un moyen pour elle de se tourner vers une économie d’avenir.