CV : les erreurs éliminatoires

Pour être efficace, le CV doit respecter certaines règles tant dans sa mise en page que son contenu. Ce document essentiel constitue votre premier contact avec l’entreprise. Pour le réussir, vous devez apporter un soin particulier à la construction et à la rédaction de votre document.

Une erreur peut rapidement vous être fatale. Avant de commettre l’irréparable, voici les 20 erreurs les plus fréquentes à éviter absolument pour rester dans la course.

Les erreurs de forme


1. Un CV sur plusieurs pages
Un CV doit, de préférence, tenir sur une seule page. Le CV n’a pas pour objectif de présenter l’ensemble de votre parcours et expériences mais bien de cibler vos qualifications pour un besoin et un poste précis. Réservé aux profils très expérimentés, le CV sur 2 pages reste acceptable si toutefois les informations d’une rubrique à l’autre diffèrent et apportent un plus à votre candidature.
2. Le manque de lisibilité
Le recruteur traite parfois plusieurs centaines de candidatures. Une mise en page soignée et aérée, harmonieuse, sobre avec des marges de part et d’autre du document facilite davantage sa lecture et renforce une première impression positive.
3. L’absence de structure
Un CV est un document hiérarchisé, structuré en rubriques et sous rubriques. Selon les besoins, certains éléments peuvent ne pas apparaître sur votre CV. Pour faciliter la lecture de votre document, essayez de structurer les informations de la même manière d’une rubrique à l’autre. Ce travail fastidieux présente un double avantage pour le recruteur: repérage plus facile des points importants et mémorisation simplifiée de votre parcours.
4. Un CV photocopié
Par souci d’économie ou gain de temps, vous avez cru bien faire ! Détrompez-vous, les recruteurs ne sont généralement pas très friands de cette attitude très fréquente et ce détail peut vous coûter cher. La qualité d’impression n’est jamais parfaite et laisse souvent des imperfections. N’oubliez pas que le CV vous représente et le moindre détail pèse sur la balance.
5. Oubli des coordonnées
Indiquez vos numéros de téléphone et e-mail pour vous joindre. Même si vous les avez fournis dans votre courrier, rien ne doit être laissé au hasard ! Ce serait dommage de râter votre chance pour ce genre de détails !
6. Les répétitions
La rédaction nécessite un travail de réflexion quant au choix des mots. Vous devez réaliser un effort intellectuel pour éviter au recruteur une lecture ennuyeuse et redondante de votre CV. Variez ainsi les verbes et phrases pour présenter des expériences similaires. Essayez de trouver le petit plus qui distingue vos expériences à première vue semblables.
7. L’utilisation de sigles
L’utilisation de sigles est réservée aux entreprises et écoles les plus connues…. Pour des raisons pratiques, abstenez-vous de mettre en avant tout sigle qui obligerait le recruteur à faire des recherches.
8. Un vocabulaire trop littéraire
La simplicité est toujours de rigueur mais attention à ne pas tomber dans les familiarités. Utilisez un vocabulaire élémentaire et direct. Un style simple est souvent plus percutant et le message à faire passer plus clair.
9. Des paragraphes trop longs
Faites des paragraphes en 6-7 points maximum et développez seulement ce qui intéresse la fonction précise. Inutile de vous étendre sur les réalisations qui n’apportent rien à votre candidature, au risque de voir votre CV écarté. La qualité prime toujours sur la quantité.
10. Les fautes d’orthographe
Ce facteur est plus ou moins pris en compte selon votre fonction. Tout de même, sachez que des correcteurs d’orthographe inclus dans les logiciels informatiques vous allègent cette tâche.
11. L’absence de photo
Pour les personnes en contact avec une clientèle, la photo est indispensable mais le recruteur ne le précise pas toujours dans l’annonce. Attention si vous l’oubliez, il risque d’écarter votre candidature. La photo constitue votre premier contact avec le recruteur. Préférez une photo d’identité en couleur qui vous avantage pour laisser une image positive.
12. Donner ses prétentions salariales
Les prétentions salariales de même que votre rémunération actuelle ne sont pas à indiquer dans votre CV mais bien dans votre lettre de motivation. Par ailleurs, elles ne sont à préciser seulement si cela vous est demandé.

Les erreurs de fond


13. Un objectif professionnel flou
Les arguments à avancer, les termes employés, les expériences à présenter, tout doit être minutieusement choisi en fonction de votre objectif professionnel. Cet objectif sert de fil conducteur, donne une cohérence à votre parcours et permet au recruteur de repérer facilement votre trajectoire et votre ascension. Sans cela, il n’ira pas plus loin dans la lecture de votre CV.
14. Un CV impersonnel
Le contenu de votre CV doit être adapté à chaque annonce et poste visé. L’employeur doit entrevoir à la première seconde où il parcourt votre CV ce que vous avez entrepris jusque là et si votre profil correspond à son besoin. Un CV qui n’est pas personnalisé et ciblé aux attentes du recruteur a très peu de chance d’être retenu.
15. Se noyer dans les détails
Si vous en faites trop, votre CV risque d’être rejeté par manque de clarté ou de dispersion. Seules les informations pertinentes qui vont dans le sens du profil demandé sont à mettre en avant. Donnez 3-4 éléments pour que le recruteur ait envie de vous rencontrer. Vous amènerez davantage d’arguments en entretien.
16. L’absence de résultats
Le CV doit vous mettre en avant comme un produit que l’employeur va choisir. En parcourant votre document, il doit de suite apercevoir ce qui vous caractérise et votre plus-value qui le pousseraient à vous engager. Sans résultats, le recruteur pensera logiquement que vous ne pouvez rien lui apporter.
17. Les mensonges
Ne mentez jamais, le recruteur s’en apercevra rapidement en entretien et vous remerciera aussitôt. Les accidents de parcours, les choix personnels font partie des trajectoires professionnelles qui vous rendent exceptionnels et uniques. Jouer franc jeu et rester soi-même restent le meilleur moyen de décrocher un entretien.
18. Un discours approximatif
Restez dans le concret, donnez des résultats chiffrés dans la mesure du possible. Les termes approximatifs sont à bannir absolument et ne veulent rien dire tels que « plusieurs, nombreux, quelques »… « 5 contrats signés » a un impact plus important que « plusieurs contrats signés ». Ne donnez pas de chiffres si vous ne savez pas et accentuez votre CV sur d’autres points.
19. La banalité
Evitez les énumérations bateau et les banalités. Soyez précis dans vos propos et marquez votre différence. Gardez toujours à l’esprit que le recruteur recherche la singularité pas la banalité !
Copyright © NucleoTous droits réservés. La transmission, la copie de ce document, l'utilisation et la communication de son contenu ne sont pas autorisés sans autorisation préalable de Nucleo.

La rédaction