Les dernières offres d'emploi

Chaudronnier d'atelier h/f


Soudeur radio h/f


Conducteur nacelle f/h h/f


Operateur commande numerique h/f


Assistant technique (h/f), st quentin

  • Il y a 2 jours
  • Intérim
  • Adecco
  • {{ reviews.getScore("Adecco") }}
    Note de l'entreprise : Adecco
    {{ reviews.getScore("Adecco") }}/5

    Avis
    {{ comment.title }}
    • {{ comment.score }}
    • - Employé actuel - Ancien employé
    • - Il y a {{ comment.timePassed }}
    Aucun avis disponible
  • St Quentin (< 25km de Saint-Quentin)

Voir toutes les offres d'emploi à Saint-Quentin

Données utiles sur l'emploi à Saint-Quentin

77
offres d'emploi
1 719 €
salaire brut mensuel
56 217
habitants

Le top entreprises

Le marché du travail à Saint-Quentin

Depuis le XIXe siècle, la structure du bassin d’emploi de Saint-Quentin est historiquement basée sur l’essor industriel des secteurs du textile, de la métallurgie et de la mécanique. Depuis la fin des années 1970 jusqu’à récemment, la ville a beaucoup souffert de la crise de désindustrialisation qui a frappé ces secteurs. Les emplois industriels ont diminué de 25 % depuis les années 2000. De nos jours, seulement 20 % des actifs du Saint-Quentinois travaillent dans l’industrie, ce qui situe la ville au niveau de la moyenne régionale. Le taux de chômage de la ville est de 15,3 %. Dans le domaine textile, Le Bourget SA est le dernier grand fleuron local, même s’il reste encore quelques entreprises spécialisées, dans la broderie notamment. L’avenir de ce secteur se situe désormais dans l’innovation technologique et les textiles customisés, comme le montre le pôle Up-Tex dans lequel la ville investit avec la région. La métallurgie et l’industrie mécanique ont également diminué, malgré l’implantation récente d’une usine MBK.

C’est vers le secteur agroalimentaire que la ville se tourne pour développer de nouvelles activités. Plusieurs usines de Nestlé France ou de Lu bénéficient de l’agriculture intensive de la région de Saint-Quentin. Le dynamisme de ce secteur de travail et de celui de la construction ont presque compensé les pertes d’emplois industriels. Mais la ville a décidé d’investir dans les nouvelles technologies. Un incubateur dédié au cloud computing, Le Garage, s’y est installé. Elle accompagne également les acteurs économiques qui cherchent à créer des entreprises de robotique.